Histoire

La première initiative internationale en perspective d’une classification des travailleurs « d’après leur situation dans la profession » remonte à 1938, lorsque le Comité d’experts statisticiens de la Société des Nations recommanda d’établir une classification de la population active occupée en quatre catégories de situation dans la profession, à savoir, « les employeurs », « les personnes travaillant à leur propre compte », « les travailleurs familiaux non rémunérés » et « les employés rémunérés ». Par la suite, la sixième Conférence internationale des statisticiens du travail a recommandé ces mêmes quatre catégories en 1947, de même que la huitième Conférence internationale des statisticiens du travail en 1954.

En 1950, la Commission de la population des Nations Unies adopta des définitions types pour ces catégories. Puis en 1958, un nouveau groupe fut ajouté dans les recommandations sur les recensements de la population approuvées par la Commission de statistique des Nations Unies, à savoir les "membres de coopératives de producteurs".