Conférence Internationale des Statisticiens du Travail

La Conférence internationale des statisticiens du travail se réunit tous les cinq ans environ. Elle rassemble des experts des gouvernements, pour la plupart désignés par les ministères du travail et les services nationaux de statistiques, et des experts désignés par les organisations d’employeurs et de travailleurs. La Conférence accueille aussi des observateurs délégués par des organisations régionales et internationales ainsi que d’autres groupes d’intérêts.

Activités de la Conférence internationale des statisticiens du travail

La Conférence internationale les statisticiens du travail est invitée à formuler des recommandations sur des sujets sélectionnés ayant trait aux statistiques du travail, sous la forme de résolutions et de directives qui sont ensuite approuvées par le Conseil d’administration de l’OIT avant d’être intégrées à un ensemble de normes internationales sur les statistiques du travail. Ces normes se rapportent généralement à des concepts, des définitions, des classifications et autres procédures méthodologiques, que les participants à la conférence ont jugés représentatifs des « meilleures pratiques » dans les domaines respectifs et qui, utilisés par des statisticiens nationaux, sont susceptibles d’augmenter les chances d’obtenir des statistiques du travail comparables au niveau international et également comparables dans le temps au sein d’un même pays. Les normes en vigueur, de même que la convention et la recommandation sur les statistiques du travail, sont consignées dans la publication intitulée « Recommandations internationales en vigueur sur les statistiques du travail ».

Chaque Conférence internationale des statisticiens du travail offre aux statisticiens des différentes parties du monde une rare occasion de se rencontrer et d’échanger des vues et des données d’expérience. De nombreux participants profitent également de leur séjour à Genève pour examiner des questions individuelles avec le personnel du Bureau.

Ordre du jour de la Conférence internationale des statisticiens du travail

C’est le Conseil d’administration de l’OIT qui décide, sur proposition du Bureau de statistique, de l’ordre du jour de la Conférence internationale des statisticiens du travail. Les sujets à examiner sont définis sur la base des recommandations de la précédente Conférence internationale des statisticiens du travail, des travaux du Bureau dans un domaine particulier, d’autres programmes de l’OIT ou de sujets signalés par des utilisateurs, des producteurs nationaux de statistiques et des organisations régionales et internationales. Par exemple, pour la 17e Conférence internationale des statisticiens du travail, les sujets choisis - statistiques relatives à l’indice des prix à la consommation ainsi qu’au revenu et aux dépenses des ménages, ont été définis dans le cadre de discussions lors de réunions internationales ; les questions de sous-utilisation de la main-d’œuvre l’ont été dans le cadre de discussions avec certains États Membres ; la densité syndicale et la sécurité sociale l’ont été sur la base des travaux de certaines unités du BIT ; la durée du travail a quant à elle été définie dans le cadre de la 16e Conférence internationale des statisticiens du travail et enfin, les indicateurs du travail décent et l’économie informelle ont été choisis pour les besoins des politiques de l’OIT.

Les principaux points à l’ordre du jour de la Conférence internationale des statisticiens du travail, généralement au nombre de trois au maximum, sont des sujets examinés à des fins normatives, tandis que d’autres sont destinés à la discussion de façon à dégager des orientations pour le futur programme de travail du Bureau, y compris l’élaboration et la mise à jour de normes ou de directives.

Les rouages de l’action normative

Les travaux de la Conférence internationale des statisticiens du travail s’appuient sur des rapports élaborés par le Bureau pour chacun des points principaux inscrits à l’ordre du jour, et sur un rapport général couvrant les autres sujets. Le rapport centré sur un thème unique contient des propositions en vue d’un projet de résolution, dont la première version doit le plus souvent être soumise à une Réunion d’experts pour examen et conseils. Donnant suite à cette réunion, le Bureau poursuit ses activités de recherche et de consultation afin d’améliorer les propositions contenues dans le projet de texte, en tenant compte des discussions et des recommandations de la Réunion d’experts. Ainsi, le rapport élaboré aux fins de la Conférence internationale des statisticiens du travail reflète de façon détaillée les travaux de recherche et d’analyse méthodologiques qui sont souvent utiles aux services nationaux de statistique.

Les rapports sont tout d’abord présentés brièvement lors d’une séance plénière de la Conférence internationale des statisticiens du travail, puis discutés de façon détaillée et modifiés, si nécessaire, par les commissions qui se réunissent durant la Conférence. Les propositions résultant des discussions des commissions sont alors débattues en séance plénière avant d’être adoptées avec leurs amendements (ou rejetées) par la Conférence. Selon la tradition, les décisions de la Conférence internationale des statisticiens du travail sont prises sur la base du consensus, les votes n’étant que très occasionnels et ne visant que des points particuliers d’une résolution. Les normes adoptées par la Conférence internationale des statisticiens du travail reflètent autant que possible les « meilleures pratiques » mais ne sont pas contraignantes, en raison des disparités prévalant dans le développement des statistiques, les ressources et les infrastructures des pays qui les appliqueront. Par ailleurs, il est nécessaire de réexaminer les mêmes sujets et de revoir les normes en vigueur qui s’y rapportent lors de plusieurs Conférences internationales des statisticiens du travail, en raison de l’évolution du monde du travail et des pratiques statistiques officielles, de l’amélioration des technologies, des avancées méthodologiques et des nouvelles connaissances tirées de l’expérience. La Conférence internationale des statisticiens du travail a traité de multiples sujets dont certains ont été inscrits à plusieurs reprises à l’ordre du jour. Les thèmes revenant le plus fréquemment sont les salaires et la durée du travail (qui sont examinés pratiquement à toutes les Conférences internationales des statisticiens du travail), la classification des professions, les accidents du travail et le chômage.

Eléments qui feront prochainement l’objet de normes statistiques

  • La mise à jour de la Classification internationale type des professions
  • La révision de la résolution relative aux heures de travail
  • La mesure du travail des enfants