Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable

Adoptée par la Conférence internationale du Travail à sa quatre-vingt-dix-septième session, Genève, 10 juin 2008

Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable: Evaluation de son impact par la Conférence internationale du Travail

La Conférence internationale du Travail procédera en juin 2016 à une évaluation majeure de l’impact de la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable.

Liens rapides

Objectif de la Déclaration et de son évaluation

La Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable est un texte essentiel qui réaffirme avec force les valeurs de l'Organisation et le rôle déterminant qu'elle joue en faveur du progrès et de la justice sociale dans le contexte de la mondialisation. La Déclaration promeut le travail décent par le biais d'une approche coordonnée visant à réaliser quatre objectifs stratégiques: l'emploi, la protection sociale, le dialogue social et les principes et droits fondamentaux au travail. L’impact de la Déclaration, en particulier la mesure dans laquelle elle aura contribué à promouvoir les buts et objectifs de l’Organisation par la mise en œuvre intégrée des objectifs stratégiques, fera l’objet d'une évaluation par la Conférence en 2016.



La Conférence internationale du Travail a adopté la Déclaration sur la justice sociale le 10 juin 2008 en même temps qu'une résolution concernant le renforcement de la capacité de l'OIT d'appuyer les efforts déployés par ses Membres pour atteindre ses objectifs dans le contexte de la mondialisation. La Déclaration sur la justice sociale est le troisième grand énoncé de principes et de politiques adopté par la Conférence internationale du Travail. Elle s’inspire de la Déclaration concernant les buts et objectifs de l’Organisation internationale du Travail (Déclaration de Philadelphie) (1944) et de la Déclaration de l'OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail (1998).

La Déclaration est le résultat de consultations tripartites engagées à la suite du Rapport de la Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation. Avec cette déclaration, les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs des 187 Etats Membres de l'OIT s’engagent à renforcer la capacité de l’OIT de faire avancer la réalisation de ces objectifs stratégiques, par le biais de l’Agenda du travail décent. La Déclaration institutionnalise le concept de travail décent reconnu par l’OIT depuis 1999, en le mettant au cœur des politiques de l’Organisation pour atteindre ses objectifs constitutionnels.

Rapport soumis à la Conférence en vue de l’évaluation

Le rapport qui sera soumis à la Conférence en vue de l'évaluation de l'impact de la Déclaration contiendra des informations sur:
  • les actions ou mesures prises en vertu de la Déclaration, ces informations pouvant être fournies par les mandants tripartites par l’intermédiaire des services du BIT, en particulier dans les régions, ou émaner de toute autre source fiable;
  • les mesures prises par le Conseil d’administration et le Bureau pour assurer le suivi des questions relatives à la gouvernance, à la capacité et aux connaissances qui revêtent un intérêt pour la poursuite des objectifs stratégiques, y compris les programmes et activités de l’OIT et leur impact;
  • les éventuelles contributions d'autres organisations internationales et régionales intéressées concernant l'approche intégrée du travail décent.
Les informations nécessaires à l'établissement du rapport seront recueillies auprès des États Membres de l'OIT, d'organisations internationales et des bureaux de l'OIT dans le monde ainsi qu'auprès d'autres sources extérieures.
Pour consulter le texte du questionnaire adressé aux États Membres ainsi que les réponses aux questions fréquemment posées au sujet du questionnaire, veuillez cliquer sur les liens suivants:

Dispositions à prendre pour la discussion de la Conférence

La Déclaration sur la justice sociale prévoit que les organisations multilatérales et d'autres entités intéressées auront la possibilité de participer à la discussion de la Conférence, à l'invitation du Conseil d'administration. A la lumière de son évaluation, la Conférence pourra se prononcer sur l’opportunité de nouvelles évaluations ou d’autres formes d’actions à engager.

Contexte de l’évaluation par la Conférence

L'évaluation effectuée par la Conférence, à sa session de 2016, huit ans après l'adoption de la Déclaration, est une occasion stratégique pour l'Organisation d'examiner l'approche coordonnée des objectifs relatifs au travail décent dans un contexte mondial qui a changé, en particulier à la suite de la crise économique et financière survenue après l'adoption de la Déclaration. Il sera important de prendre en considération la pertinence des objectifs de développement durables fixés par les Nations Unies et l'évolution de la coopération internationale pour le développement au moment de déterminer les nouvelles mesures qu'il conviendrait de prendre.

Cette évaluation par la Conférence est destinée à faire le point sur les principaux objectifs de la Déclaration sur la justice sociale, dans le contexte des changements qui se sont produits récemment, en vue de renforcer le rôle de premier plan que joue l'OIT dans la promotion du progrès et de la justice sociale dans un environnement en mutation constante.