Normes du travail et mondialisation pour une intégration sociale

Avec la crise mondiale, la question des normes internationales du travail est revenue sur le devant de la scène, l’enjeu étant de savoir comment rendre la mondialisation plus équitable. La recherche menée dans ce domaine explore deux séries de questions.

Le premier volet de la recherche
  1. passe en revue l’application au niveau national des normes internationales du travail (NIT),
  2. détermine dans quelle mesure les NIT sont bénéfiques pour les travailleurs de l’économie informelle,
  3. examine les mesures anticrise qui associent l’aide financière et l’assistance aux normes du travail, et
  4. explore les effets que pourraient avoir les NIT par le biais d’accords commerciaux.
Le second volet de la recherche a trait
  1. aux enjeux et possibilités dans le domaine de la gouvernance publique et privée, y compris les moyens d’établir et de renforcer les acteurs et institutions du dialogue social afin de répondre efficacement aux crises et aux transitions qui voient le jour dans le contexte de la mondialisation; et
  2. à la pertinence du dialogue social et de la législation du travail pour préparer une régulation socioéconomique qui convienne aux périodes de crise et au-delà. Une attention particulière est accordée à l’impact des réformes politiques sur les relations professionnelles en Europe après la crise de la dette publique et les plans d’austérité et à l’impact du «printemps arabe» sur les acteurs et les institutions du dialogue social au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi qu’à l’utilité de solides relations professionnelles entre travailleurs et encadrement pour résoudre ces deux crises.
  1. Publication

    La dimension sociale des accords de libre-échange

    L'étude offre un panorama complet des accords de libre-échange en vigueur qui contiennent des dispositions relatives au travail et traite de leur impact sur les entreprises et les travailleurs. Il permet aussi de mesurer les difficultés issu d’une multitude d’accords de libre-échange incluant des clauses sociales différentes.

Evénement récent

Atelier de recherche UE-OIT-CIT sur La gouvernance des réformes politiques en Europe: acteurs et institutions du dialogue social en période de récession économique et d’austérité, 28 et 29 mai 2012, Genève, BIT, Salle XI

Cet atelier de recherche, organisé avec le soutien de l’Union européenne, a débattu de l’impact de la crise et de l’austérité sur les acteurs et les institutions du marché du travail. L’atelier s’est surtout penché sur les cas de la Grèce, de l’Irlande, du Portugal, de l’Italie et de l’Espagne, où les réformes politiques et les plans de rigueur ont eu de graves répercussions sur le dialogue social et la législation du travail.