L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
Promouvoir l'emploi, protéger les personnes
Accueil OIT > Publications > Périodiques > Magazine Travail > Reportages > Les solutions de garde d’enfants sur le lieu de travail ...

Les solutions de garde d’enfants sur le lieu de travail

De nombreux parents ne peuvent pas compter sur leur famille pour garder leurs enfants pendant qu’ils travaillent. La garde effectuée par des personnes hors de la famille prend de nombreuses formes, des nounous à domicile aux centres collectifs de garde. Comme la plupart de ces systèmes nécessitent un paiement, les parents, dans les pays en développement comme dans les pays industrialisés, qui travaillent ou aimeraient travailler se battent pour trouver un mode de garde qui leur convienne, qui soit abordable et de bonne qualité.

Type: Article
Date de parution: 1 avril 2009
Auteur: DCOMM

GENÈVE – Un nouveau livre du BIT est consacré aux moyens déployés pour aider les parents à accéder à des programmes de garde non familiale au travail. En passant en revue les situations nationales de garde des enfants et en présentant des exemples, Les solutions de garde d’enfants sur le lieu de travail 1 donne un aperçu sur la façon dont différents partenaires se sont réunis pour mettre au point des solutions qui répondent aux besoins de garde des travailleurs.

La première partie de l’ouvrage offre un panorama des programmes sur les lieux de travail, les replaçant dans leur contexte politique national et envisageant la diversité des initiatives qui ont été prises, allant au-delà de la traditionnelle crèche d’entreprise pour s’intéresser à d’autres options, pas seulement pour les enfants en âge préscolaire mais aussi pour ceux qui sont scolarisés. Le partenariat est un thème essentiel: c’est principalement en combinant les ressources et les capacités et en faisant collaborer des acteurs tels que les employeurs, les syndicats et les gouvernements nationaux, les municipalités et divers types de fournisseurs de garde d’enfants, que de véritables programmes de garde d’enfants ont émergé sur les lieux de travail.

La seconde partie du livre présente des études de cas de dix pays qui reflètent bien la diversité des contextes nationaux: quatre pays industrialisés (France, Hongrie, Royaume-Uni et Etats-Unis) et six pays en développement (Afrique du Sud, Brésil, Chili, Inde, Kenya et Thaïlande). Pour chaque pays, un panorama national des politiques et des équipements de garde d’enfants est présenté, avec leurs implications pour les parents qui travaillent, suivi par des études de cas sur des lieux de travail spécifiques. Les études de cas donnent des détails sur la raison de la mise en place de la garde d’enfants, la façon dont elle est financée et gérée, l’implication des différents partenaires, et les points de vue des travailleurs et des employeurs sur le mode de garde fourni.

Portée du soutien gouvernemental

Les programmes de garde au travail se situent dans un cadre national et sont adaptés aux contextes national et local. Les approches des gouvernements en matière de garde diffèrent beaucoup. Quelques pays, comme la France et la Hongrie, considèrent la garde d’enfants comme un service public et une responsabilité gouvernementale. A contrario, de nombreux gouvernements laissent les parents payer pour un mode de garde d’enfants privé comme une nounou ou une garderie locale. Ces modes étant coûteux, certains gouvernements ont créé des mécanismes d’aide pour soutenir les parents à faibles revenus.

Les faits montrent que les installations à disposition des enfants de différents âges suffisent rarement au regard des besoins des travailleurs. Pour les parents d’enfants de moins de trois ans, il y a un grave déficit d’équipements abordables et de qualité dans la plupart des pays. La scolarisation préprimaire (les trois à cinq ans) se répand dans de nombreux pays mais les horaires quotidiens sont souvent limités et la couverture est loin d’être suffisante. Pour les enfants en âge d’être scolarisés, la garde périscolaire n’est pas très développée ni abordable, excepté dans les quelques pays où la garde d’enfants est considérée comme une responsabilité publique. L’appui du gouvernement à la fois dans les pays en développement et les pays développés est principalement concentré sur l’éducation préscolaire pour les enfants en passe de commencer l’école mais les gouvernements ont tendance à négliger les besoins des parents qui travaillent.

Les partenaires au travail: employeurs, syndicats et ONG

Alors que le rôle de l’employeur est souvent important, d’autres partenaires tels que les syndicats, les ONG et des organisations spécialisées dans la garde d’enfants, ainsi que les services publics et les municipalités, sont de plus en plus impliqués dans les programmes liés au lieu de travail. Les gouvernements ont essayé d’encourager les programmes au travail dans certains pays alors que dans d’autres, sans aucune incitation du gouvernement, des initiatives ont été prises sur le lieu de travail, bien que dans une moindre mesure.

Le partenariat est un élément clé de nombreux programmes de garde d’enfants au travail. Les employeurs qui ont mis en place de tels programmes font part de nombreux avantages, y compris une hausse de la durée d’ancienneté et une rotation des effectifs réduite; une productivité accrue; une baisse du niveau de stress des employés.

Les solutions liées au lieu de travail répondent à des besoins différents

Il existe quatre principaux types de programmes de garde d’enfants qui sont liés au lieu de travail des parents:

  • centre de garde d’enfants sur site ou hors site de l’entreprise;
  • installation communautaire qui est liée au lieu de travail;
  • soutien financier (bons de garde d’enfants, fonds ou subventions); et
  • services de conseil et de référence pour aider à trouver des équipements et du soutien.

La garde des tout-petits jusqu’au début de la scolarisation formelle est probablement le besoin le plus criant et l’assistance de l’entreprise pour ce groupe d’âge est la plus courante. Néanmoins, la garde des enfants en âge d’être scolarisés, avant et après l’école et pendant les vacances scolaires, peut poser un problème majeur aux parents; l’aide du travail pour ce groupe d’âge existe et a tendance à être grandement apprécié.

Alors que, par le passé, la garde d’enfants était principalement orientée vers l’aide aux parents pour accéder à des services de garde sûrs et réguliers, il est devenu de plus en plus courant, en particulier dans les pays industrialisés, d’aider les parents à trouver un relais de garde en urgence qui puisse être utilisé quand le mode de garde habituel est défaillant. Chaque situation d’entreprise requiert une évaluation attentive des besoins des travailleurs et des possibilités locales afin de déterminer quels types de solutions seraient les plus appropriés.

Garantir la viabilité d’un mode de garde de qualité

A travers les études de cas, un sujet qui revient souvent dans les réactions des parents vis-à-vis des programmes de garde d’enfants est leur inquiétude quant à la qualité des soins que reçoivent leurs enfants. Puisque la qualité dépend hautement des personnels de garde, l’une des questions essentielles est de garantir que l’accessibilité de la garde ne se fasse pas au détriment des salaires des personnels de puériculture. Garantir le respect des normes tout en préservant l’accessibilité pour les parents est difficile et, au moins pour les parents à faibles revenus, une forme quelconque d’aide financière du gouvernement est indispensable.

L’aide en matière de garde d’enfants au travail est plus répandue dans les grandes organisations telles que les banques, les entreprises de technologies de l’information ou les institutions académiques qui sont préoccupées par la nécessité de retenir du personnel hautement qualifié que dans celles où la plupart des travailleurs occupent des emplois mal rémunérés et peu qualifiés. Pourtant, les exemples de programmes pour les travailleurs faiblement rémunérés dans ce livre font penser que les gains pour l’employeur peuvent être considérables.

En montrant l’organisation et le financement des modes de garde dans toute une série de lieux de travail, en relevant la diversité des partenariats qui se sont noués à la fois dans les pays en développement et les économies développées, ainsi que les limites et les défis rencontrés, cet ouvrage devrait être utile pour les décideurs politiques et les partenaires sur le lieu de travail qui s’efforcent de trouver des solutions pratiques pour aider les parents qui travaillent à faire garder leurs enfants.

1 Workplace solutions for childcare, par Catherine Hein et Naomi Cassirer, Genève, BIT (à paraître en 2009).

Tags: conciliation travail-vie personnelle, soins aux enfants, responsabilités familiales

Unité responsable: Département de Communication (DCOMM)

Ce contenu est disponible en
English  Español 
A A+A++  Imprimer  Envoyer
Fermer

Courriel

Les solutions de garde d’enfants sur le lieu de travail

Pour

Adresse e-mail:
Séparez les adresses par une virgule (,)

Vos coordonnées:

Votre nom:
Votre E-mail:
Envoyer
Partager ce contenu
Retournez en haut de la page