Les Femmes au Travail, Tendances 2016

Le rapport sur les femmes au travail présente les dernières données de l’OIT sur la place des femmes sur le marché du travail, étudie les causes expliquant ces tendances et explore les facteurs politiques d’un changement en profondeur.

Tout au long de leur vie professionnelle, les femmes continuent de se heurter à des obstacles de taille pour accéder à des emplois décents. A la marge, des progrès ont été accomplis depuis la Quatrième conférence mondiale sur les femmes à Pékin en 1995, laissant de grandes lacunes à combler dans la mise en oeuvre du Programme de développement durable pour 2030 adopté par les Nations Unies en 2015. Les inégalités entre hommes et femmes perdurent sur les marchés mondiaux du travail, en termes d’égalité des chances, de traitement et de résultats.

Au cours des vingt dernières années, les avancées considérables des femmes en matière de réussite scolaire ne se sont par traduites par une amélioration comparable de leur situation au travail. Dans de nombreuses régions du monde, par rapport aux hommes, les femmes sont plus exposées au risque de devenir ou de rester chômeuses, ont moins de chances de participer au marché du travail et quand c’est le cas elles sont souvent obligées d’accepter des emplois de mauvaise qualité. Les progrès accomplis pour surmonter ces obstacles sont lents et se limitent à quelques régions du monde. La qualité de l’emploi des femmes demeure une source d’inquiétude, même dans les nombreux pays où l’écart des taux d’activité et d’emploi entre hommes et femmes s’est réduit, où les femmes abandonnent leur travail contributif à l’entreprise familiale pour s’orienter vers le secteur des services.

La répartition inégale du travail domestique et de soins non rémunéré entre hommes et femmes, et entre les familles et la société, est un facteur déterminant des inégalités entre les sexes au travail.