L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
Promouvoir l'emploi, protéger les personnes
Accueil OIT > Evénements et réunions > Sommet extraordinaire de l'Union africaine sur l'emploi et la réduction ...

Sommet extraordinaire de l'Union africaine sur l'emploi et la réduction de la pauvreté en Afrique

Les chefs d’Etat et de gouvernement africains ont établi un lien politique et essentiel entre l’emploi et la lutte contre la pauvreté. Avoir un emploi est le seul moyen de s’affranchir de la pauvreté.

Type: Conférence
Quand: 3 - 9 septembre 2004
Où: Ouagadougou, Burkina Faso

C'est une première. A l'initiative du Président Compaoré du Burkina Faso, les Chefs d'Etat et de gouvernements de l'Union Africaine ont décidé de convoquer un Sommet Extraordinaire sur l'emploi et la lutte contre la pauvreté.

Ce sommet se tiendra à Ouagadougou les 8 et 9 septembre 2004. Il sera précédé d'un Forum des partenaires sociaux (3-4 septembre 2004) et d'un Conseil exécutif élargi (5-6 septembre 2004).

Objectifs du Sommet Extraordinaire

  • Consolider le NEPAD (Nouveau Partenariat Pour le Développement de l'Afrique) qui vise à assurer le développement humain durable en Afrique
  • Réaffirmer l'engagement des Chefs d'Etat à placer l'emploi au cœur de la stratégie de lutte contre la pauvreté, dans le contexte de la mondialisation, d'intégration et de mutation technologiques, économiques, politiques et sociales.
  • Elaborer un Plan d'action opérationnel avec des programmes précis de création d'emplois productifs
  • Mettre en place un mécanisme de suivi approprié et efficace des conclusions et décisions du Sommet

Aux termes de la décision qu'ils ont adoptée à Maputo, en juillet 2003, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA ont demandé à la Commission des affaires sociales de l'UA, "en collaboration avec les Communautés économiques régionales (CER), le BIT, les partenaires de développement et les autres parties prenantes, de prendre les dispositions nécessaires à la tenue du Sommet extraordinaire sur l'emploi et la lutte contre la pauvreté en Afrique".

Objectifs du Forum des partenaires sociaux

Le Forum des partenaires sociaux intitulé "le travail décent au service du développement de l'Afrique" réunira 80 représentants des organisations d'employeurs et des organisations de travailleurs, et comme observateurs une vingtaine d'ONG ainsi que des représentants d'institutions internationales.

Messages clés: la création d'emplois constitue une des meilleures façons de combattre la pauvreté, l'objectif du Travail Décent doit être un objectif global, une croissance économique élevée et durable est le point de départ de la lutte contre la pauvreté, la protection des droits fondamentaux des travailleurs et le Dialogue social sont des outils irremplaçables au service du développement.

Au terme de deux jours de travail, le Forum adoptera un Message des partenaires sociaux destiné aux Chefs d'Etat et de Gouvernement.

Communication du BIT et de l'OIT

La communication du BIT se concentrera autour de deux événements: le Forum des partenaires sociaux et le Sommet Extraordinaire des Chefs d'Etat et de gouvernement.

Pour le Forum des partenaires sociaux, il s'agit de:

  • Relayer dans la presse les principaux thèmes du débat et le message final des partenaires sociaux
  • Redire le rôle spécifique que l'OIT doit jouer pour une mondialisation juste.

Ce que vous pouvez faire: obtenir un espace dans la presse pour publier le message des Partenaires sociaux, ou l'interview des membres de l'un et/ou l'autre groupes, mettre en contact des journalistes avec des participants au Forum, mettre en valeur les exemples réussis de création d'emplois, à travers si possible des exemples puisés dans les expériences nationales (un recueil de 30 projets réussis, "Success Africa", sera publié par le BIT à l'occasion du Forum des partenaires sociaux et du Sommet extraordinaire).

Pour le Sommet Extraordinaire, il s'agit d'un Sommet de l'Union Africaine. La communication institutionnelle est assurée par l'Union Africaine. Il s'agit pour le BIT/l'OIT de promouvoir les décisions prises par les Chefs d'Etat et de gouvernement présents.

Ce que vous pouvez faire: un éditorial du Directeur Général, qui sera présent à Ouagadougou du 4 au 10 septembre, donnera le point de vue du BIT sur le Plan d'action adopté par les Chefs d'Etat et sur le suivi qui y sera donné. Cet édito sera mis à votre disposition en Français et en Anglais le 6 septembre. Il s'agit pour vous de le proposer au journal ayant le plus d'audience dans votre pays pour une publication à la fin du Sommet, le 9 septembre, ou juste après.

A tout moment à partir du 2 Septembre, vous pouvez contacter le Chargé de Communication sur place au +226/7659-5758 ou DComm à Genève au +4122/799-7912. Au centre de Conférence, à Ouagadougou, un studio radio pourra permettre l'interview d'un participant par téléphone.

Au cours de la préparation de ce Sommet Extraordinaire, le BIT a été heureux de répondre à cette demande en consultant largement d'autres organisations du système des Nations Unies. Il les a invités à apporter leur contribution à la définition des grands problèmes prioritaires et à partager leurs initiatives concrètes sur la base de leur expérience et de leurs compétences. Un document de réflexion que le BIT a rédigé, avec l'ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le développement industriel), rend compte de toutes ces consultations. Sur la base de ce document, en marge du sommet, une réunion consultative se tiendra à Ouagadougou, le 7 septembre, sous la Présidence du Directeur Général, en présence des représentants de nombreuses agences des Nations Unies. Au cœur de la réunion: mieux faire converger les politiques des organismes internationaux en vue de promouvoir quantitativement et qualitativement l'emploi et le développement de l'entreprise.

“Les chefs d’Etat et de gouvernement africains ont établi un lien politique et essentiel entre l’emploi et la lutte contre la pauvreté. Avoir un emploi est le seul moyen de s’affranchir de la pauvreté. Il faut du courage, de l’obstination et de l’ingéniosité pour s’en sortir et façonner son destin. C’est un combat qu’ils mènent seuls, chaque jour, pour essayer de survivre, sans personne pour leur tendre la main et leur offrir le soutien qui leur permettrait de progresser dans la vie. C’est justement notre rôle à nous tous d’aider à mettre en place ce soutien dont ces personnes ont besoin pour passer de la survie à une vie décente.

Le message de l’Union Africaine pour la communauté internationale est: "Vous nous donnez des conseils? Fort bien, mais que faites-vous des réalités? Nous ne voulons plus de diagnostic ou de solutions toutes faites.” Ce qu’il faudrait c’est que les institutions financières internationales, le système des Nations Unies et la coopération bilatérale concentrent toutes leurs énergies sur la création d’emplois en Afrique, sans laquelle on ne peut concevoir ni paix, ni sécurité, ni unité. Ce qu’il faudrait c’est redonner à l’emploi toute la place qu’il mérite.”

Discours de Juan Somavia, Directeur général du Bureau international du Travail devant le Groupe des ambassadeurs de l’Union africaine à Genève (30 janvier 2004)

Unité responsable: Unité de communication digitale

A A+A++  Imprimer  Envoyer
Fermer

Courriel

Sommet extraordinaire de l'Union africaine sur l'emploi et la réduction de la pauvreté en Afrique

Pour

Adresse e-mail:
Séparez les adresses par une virgule (,)

Vos coordonnées:

Votre nom:
Votre E-mail:
Envoyer
Partager ce contenu
Retournez en haut de la page