Pêche

Plus de 58 millions de personnes sont employées dans la pêche de capture et l’aquaculture – activités du secteur primaire –, parmi lesquelles environ 37 pour cent travaillent à temps plein, 23 pour cent à temps partiel, le reste étant réparti entre les pêcheurs occasionnels et les pêcheurs dont le statut n’est pas spécifié. Plus de 15 millions de personnes travaillent à temps plein à bord de navires de pêche.

La pêche est l’une des activités les plus exigeantes et les plus dangereuses, et l’OIT s’emploie à garantir le travail décent pour tous les pêcheurs. La norme internationale de l’OIT qui s’occupe en priorité du travail à bord des navires de pêche est la convention (n° 188) sur le travail dans la pêche, 2007. Cette convention traduit l’engagement renouvelé de l’OIT en faveur du travail décent dans le secteur de la pêche. Elle vise à garantir des conditions de travail décentes: conditions minimales requises pour le travail à bord; conditions de service; logement et alimentation; protection de la sécurité et de la santé au travail; soins médicaux et sécurité sociale. Des efforts considérables sont actuellement déployés par l’OIT pour parvenir à une large ratification et à la mise en œuvre de la convention. La convention n° 188 est un outil précieux pour traiter les problèmes des pêcheurs migrants et éliminer le travail forcé ainsi que le travail des enfants dans le secteur de la pêche.

Ce site fournit des informations sur le travail accompli par l'OIT, ainsi que sur les travaux effectués conjointement avec d’autres institutions spécialisées du système des Nations Unies.