Madagascar, faire de la sécurité et de la santé de tous les travailleurs une grande cause nationale

News | 05 September 2018

Le 4 septembre 2018 s’est tenue la cérémonie officielle d’ouverture de la conférence nationale sur la sécurité et santé au travail à Nosy Be, honorée par la présence de Monsieur Houlder Ramaholimasy, Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Administration, du Travail, de l’Emploi et des Lois Sociales, de Dr Coffi Agossou, Directeur par intérim du Bureau de Pays de l’OIT pour Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles de Mme RAMIREZ Ana Catalina, Responsable Sécurité et Santé au Travail de l’OIT à Genève ainsi que par des différents acteurs œuvrant dans le secteur de la sécurité et la santé au travail. 

Une grande première car, en effet, dans le cadre de l’amélioration de la Sécurité et la Santé au Travail (SST) des travailleurs et des membres de leurs familles d’une part, et au vu de l’importance de la mission réservée aux Services Médicaux du Travail relative à la prévention des risques professionnels sur les lieux de travail ainsi que pour une application effective des dispositions légales en matière de SST d’autre part, le Ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Administration, du Travail, de l’Emploi et des Lois Sociales (MFPRATELS) a pris l’initiative de rehausser le niveau de Sécurité et Santé au Travail à Madagascar afin que les travailleurs puissent bénéficier de lieux de travail sains et sûrs répondant aux Normes internationales du Travail.

Cette initiative arrive également à point nommé car la mise en application des textes législatifs et règlementaires en vigueur, que ce soit au niveau national ou des régions, nécessite la contribution et l’intégration de diverses entités ayant pour objectif commun d’asseoir le travail décent. L’amélioration de la sécurité et la santé au travail est un des facteurs qui peut engendrer une augmentation de la production des Entreprises et, par conséquent, le Produits Intérieur Brut (PIB) du pays. Or,  plus de 8 actifs occupés sur 10 travaillent dans le secteur informel. L’essor de l’économie informelle est, entre autres lié, à la stratégie de survie et de réponse à l’absence d'emplois décents face à la crise chronique du marché du travail. Ces travailleurs du secteur informel travaillent ainsi dans des lieux de travail où les règles et dispositifs de SST sont précaires tout en étant écartés du système de sécurité sociale existant.

Sollicité par le MFPRATELS, l’OIT a décidé de soutenir la première Conférence nationale des Médecins-Chefs des Services Médicaux Interentreprises (SMIE) et des Services Médicaux Autonomes d’Entreprise (SMAE) qui sera focalisée sur la promotion des mesures de prévention des risques d’accidents et de maladies sur les lieux de travail et sur les échanges et le partage d’expériences et de bonnes pratiques. Il sera également question de renforcement des compétences des participants sur la base des instruments pertinents de l’OIT en la matière, notamment la convention n°161 sur la sécurité et la santé au travail et de réfléchir ensemble sur la sécurité et la santé des travailleurs de l’économie informelle.

Profitant de la présence des parties prenantes de la sécurité et de la santé au travail à Nosy Be, l’OIT, par le biais de son Projet de coopération de développement Fonds Vision Zéro (VZF en acronyme anglais) accident de travail et maladie professionnelle, a organisé un deuxième atelier de 2 jours pour une évaluation participative des services de santé au travail sur la base d’une analyse confiée à un Consultant. Cette activité entre dans le cadre de l’amélioration de la SST dans les deux chaînes d’approvisionnement du litchi et du textile.

L’OIT appuie donc le MFPRATELS dans toutes ses initiatives et nous attendons donc à l’issue de cet atelier de quatre jours des actions concrètes pour la promotion des mesures de prévention des risques d’accidents et de maladies sur les lieux de travail.  

 

M. Houlder Ramaholimasy, Ministre en charge du Travail et de l'Emploi et Dr Coffi Agossou, Directeur a.i du Bureau de Pays de l'OIT Antananarivo