Forum mondial sur les réfugiés 2023

OIT: Il faut développer le travail décent pour les réfugiés et les communautés d'accueil

Le rôle clé de l'emploi dans la construction de l'autonomie des réfugiés et le renforcement de leur protection a été discuté lors du Forum mondial sur les réfugiés 2023.

Actualité | 13 décembre 2023
© OIT
GENÈVE (OIT Infos) - Le rôle clé de l'emploi et du travail décent dans la protection et l'autonomie des réfugiés et des communautés d'accueil a été souligné par l'Organisation internationale du Travail (OIT) lors du Forum mondial sur les réfugiés 2023 qui s'est tenu du 13 au 15 décembre.

Organisé tous les quatre ans, le Forum est le plus grand rassemblement international sur les réfugiés. Il est conçu pour soutenir la mise en œuvre pratique des objectifs énoncés dans le Pacte mondial sur les réfugiés.

À la mi-2023, on comptait 110 millions de personnes déplacées de force dans le monde, dont 36,4 millions de réfugiés. Les délégués au forum ont souligné l'importance de s'attaquer à la crise mondiale croissante des déplacements en associant les actions humanitaires à une approche de développement et de consolidation de la paix.

L'un des principaux résultats de la réunion a été un engagement multipartite sur l'inclusion économique et la protection sociale, mené par l'Initiative pour l'autonomie des réfugiés qui réunit le Danemark, l'Allemagne, le Mexique, le Royaume des Pays-Bas, les États-Unis et l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) en Afrique de l'Est. En tant que coorganisateur technique, l'OIT soutient les membres de l'engagement dans la création d'environnements favorables par le biais de réformes juridiques et politiques et de leur mise en œuvre.

Dans le cadre de cet engagement multipartite, les Pays-Bas ont annoncé un financement de 800 millions d'euros pour la deuxième phase du Partenariat pour l'amélioration des perspectives des personnes déplacées de force et des communautés d'accueil (PROSPECTS), un partenariat innovant réunissant l'OIT, le HCR, l'UNICEF, la Banque mondiale et la Société financière internationale.

Lors de l'événement parallèle de haut niveau du Forum, Mia Seppo, sous-directeur général de l'OIT, a souligné que la création d'emplois décents devait adopter une approche globale facilitant l'accès au marché, le développement des entreprises, l'inclusion financière, le développement et la reconnaissance des compétences, ainsi que la protection sociale.

L'OIT fait également corps avec la famille des Nations unies pour promouvoir l'intégration des réfugiés et s'éloigner des approches cloisonnées au profit d'une action cohérente impliquant 50 équipes nationales des Nations unies et 32 agences des Nations unies, dont plus de la moitié se sont engagées à soutenir l'accès au travail décent pour les réfugiés.

Lors du lancement à haut niveau de l'Engagement commun des Nations unies 2.0, Manuela Tomei, sous-directrice générale de l'OIT, a souligné la nécessité de renforcer l'inclusion des réfugiés et de veiller à ce que le monde du travail devienne inclusif et accessible à tous. L'accent est mis en particulier sur les défis spécifiques rencontrés par les femmes, les jeunes et les personnes handicapées.


Lors du Forum, l'OIT a présenté Portraits de PROSPECTS, Visualiser le changement dans les communautés d'accueil et de réfugiés. L'exposition de photos a montré l'amélioration de l'autonomie et de la résilience dans les communautés d'accueil et de réfugiés et a mis en lumière le travail de l'OIT dans la promotion d'une croissance socio-économique inclusive et du travail décent, tout en impliquant les mandants tripartites.