Refugiés syriens

Ouverture en Jordanie de la première agence pour l’emploi des refugiés syriens dans le camp de Zaatari

Suite à la décision du gouvernement jordanien permettant aux réfugiés syriens d'obtenir un permis de travail, une nouvelle agence pour l'emploi a ouvert dans le plus grand camp de réfugiés du pays pour faciliter l'accès des habitants au marché du travail.

Communiqué de presse | 21 août 2017
ZAATARI, Jordanie (OIT Infos) – L’Organisation internationale du Travail (OIT) et l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont inauguré le premier centre pour l’emploi à l’intérieur d’un camp de réfugiés syriens en Jordanie. L’Agence pour l’emploi de Zaatari, créée en coordination avec le gouvernement jordanien, va faciliter l’accès des réfugiés qui vivent dans ce camp à des possibilités d’emploi formel à travers la Jordanie.

Un peu plus tôt dans l’année, le gouvernement jordanien avait annoncé que les réfugiés syriens vivant dans des camps pouvaient obtenir un permis de travail pour travailler dans les zones urbaines. L’agence de Zaatari participe aux efforts visant rapprocher les services pour l’emploi des réfugiés dans les camps. A ce jour, 800 réfugiés du camp de Zaatari ont déjà pu bénéficier de la présence de l’agence pour l‘emploi en enregistrant leur permis de travail en échange d’une autorisation de congé d’un mois. Dans ce cadre, 350 permis de travail ont été délivrés par l’agence pour le secteur agricole.

Une base de données spécifique programmée par le HCR va enregistrer les permis de travail et faciliter les entrées et sorties du camp pour les travailleurs, ce qui leur permettra de profiter de leurs nouveaux emplois. Le système va aussi permettre aux réfugiés de recevoir des informations et des conseils en matière d’emploi de la part des fonctionnaires de l’OIT présents dans l’agence au quotidien. Le centre accueillera des bourses pour l’emploi et offrira des services de jumelage pour réunir employeurs et travailleurs. Une seconde agence est en cours de construction dans le camp d’Azraq pour proposer des offres d’emploi à proximité des résidents.

«La création de ce centre financé par l’UE signifie que dorénavant les travailleurs réfugiés ont une adresse précise vers laquelle se tourner quand ils sont à la recherche d’un emploi et font une demande de permis de travail, où ils peuvent recevoir toutes les informations nécessaires et bénéficier de l’aide de spécialistes», a déclaré Maha Kattaa, Coordinatrice de l’OIT pour la réponse à la crise des réfugiés syriens en Jordanie. «C’est une avancée sans précédent pour la région, et l’OIT, avec le généreux soutien de l’UE, va étendre ce service pour accéder à d’autres réfugiés qui ont besoin de notre aide en Jordanie», a ajouté Mme Kattaa.

Ce nouveau dispositif pour l’emploi fait partie d’un projet de l’OIT financé par l’Union européenne (UE) et soutient la mise en œuvre de l’accord passé entre l’UE et la Jordanie pour faciliter l’accès aux marchés de l’UE en aidant les employeurs jordaniens à recruter le nombre de travailleurs syriens prévu par l’accord. L’agence pour l’emploi du camp de Zaatari est la première d’un plus vaste réseau d’agences pour l’emploi que l’OIT et le ministère du Travail prévoient de créer afin de fournir des services pour l’emploi aux ressortissants jordaniens et aux réfugiés syriens.

«Je suis profondément reconnaissant au gouvernement jordanien pour toutes les importantes mesures prises au cours de l’année écoulée pour faciliter l’accès au travail des réfugiés syriens», a déclaré le représentant du HCR en Jordanie, Stefano Severe. «Je suis convaincu que de faire entrer un nombre accru de Syriens sur le marché du travail aura un impact positif sur l’économie locale et apportera une certaine stabilité aux familles de réfugiés. Mais il reste encore beaucoup à faire. Le HCR va continuer d’œuvrer pour accroître la présence des femmes dans la population active et pour développer les possibilités d’emploi».

Suite à la Conférence de Londres sur la crise syrienne début 2016, le gouvernement de la Jordanie a dispensé les réfugiés syriens des frais liés à l’obtention d’un permis de travail dans un certain nombre de professions ouvertes aux travailleurs étrangers et a simplifié les procédures administratives. Ces mesures ont encouragé les employeurs à régulariser leurs employés, ce qui s’est traduit par la délivrance et le renouvellement de 60 000 permis de travail pour les réfugiés syriens en Jordanie à ce jour.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:


Pour l’Organisation internationale du Travail (OIT):
Maha Kattaa, Coordinatrice de la réponse à la crise des réfugiés syriens en Jordanie, kattaa@ilo.org +962 79 057 3957

Pour l‘Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR):
Marwa Hashem, Chargée des relations extérieures à Zaatari, hashemma@unhcr.org, +962 79 0049824
Mohammad Hawari, Chargé des relations extérieures, hawari@unhcr.org, +962 79 895 6781