Promouvoir les migrations sures en provenance du Pakistan

Inauguration à Islamabad du premier Centre de ressources pour les migrants du Pakistan

Pour l'ouverture officielle du tout premier Centre de ressources pour les migrants (CRM) au Pakistan, un grand événement a eu lieu le 12 avril 2016, en présence de représentants des ministères, de la société civile, des ONG internationales et locales et de la presse. Le ministère des Pakistanais de l'étranger et du Développement des ressources humaines a créé ce centre en collaboration avec l'OIT, l'UE et l'IMCPD.

Communiqué de presse | Islamabad, Pakistan | 12 avril 2016
Inauguration of the Migrant Resource Center (MRC)
Islamabad (communiqué de presse conjoint) – L’une des méthodes les plus efficaces pour combattre les pratiques abusives dont sont fréquemment victimes les migrants – prélèvement sur salaires, confiscation des passeports, conditions de travail inférieures aux normes et confinement sur le lieu de travail – est de veiller à ce que les migrants disposent des connaissances et stratégies leur permettant de sauvegarder leurs droits humains et leurs droits au travail tout au long du cycle migratoire.

Reconnaissant cela, le ministère des Pakistanais à l’étranger et du Développement des ressources humaines (MoOP&HRD) a fondé en 2015 un Centre de ressources pour les migrants (CRM) à Islamabad, avec le soutien du «Projet pour la gouvernance des migrations de main-d’œuvre en Asie du Sud» (SALM) financé par l’UE et l’OIT et du «Projet de partenariat des routes de la soie sur les migrations» financé par l’UE et l’ICMPD. Si des CRM existent déjà dans d’autres pays pourvoyeurs de main-d’œuvre en Asie du Sud, le centre d’Islamabad est le premier jamais ouvert au Pakistan. Le CRM fournit toute une gamme de services aux candidats à l’émigration, aux travailleurs migrants et à leurs familles, en matière d’information, de conseil, de référence et d’orientation avant le départ.

Le Centre a été inauguré par le Secrétaire fédéral du ministère des Pakistanais à l’étranger et du Développement des ressources humaines, Khizer Hayat Khan, en présence de l’Ambassadeur de l’Union européenne au Pakistan, Jean-François Cautain; de l’Ambassadeur de Hongrie au Pakistan, István Szabó; de la Directrice du Bureau de l’Organisation internationale du Travail au Pakistan, Ingrid Christensen; et de la Conseillère régionale principale pour Les routes de la soie, du Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD), Sedef Dearing.

Dans sa présentation du CRM, Manzoor Ahamd Kayani, co-secrétaire chargé de l’Émigration (MoOP&HRD) a rappelé que «de 1971 à aujourd’hui, environ 9 millions de Pakistanais sont partis à l’étranger pour travailler, pour la plupart vers les pays du CCG. La majorité d’entre eux sont des travailleurs peu qualifiés et manquent d’information sur les migrations sures, l’accès aux mécanismes d’aide et à la justice, ce qui accentue leur vulnérabilité et les expose à l’exploitation et aux pratiques abusives pendant les phases de recrutement et d’emploi».

Il a souligné que «le principal objectif du CRM était de fournir des informations exactes et en temps voulu sur les migrations sures et légales, des orientations et des conseils, ainsi qu’une sensibilisation sur les migrations irrégulières et les graves risques qu’elles font courir».

Ingrid Christensen, Directrice du Bureau de pays de l’Organisation internationale du Travail (OIT) pour le Pakistan
a félicité le ministre des Pakistanais à l’étranger et du Développement des ressources humaines pour l’installation réussie du Centre de ressources pour les migrants à Islamabad. Dans son discours, elle a déclaré que «L’OIT était la seule institution des Nations Unies dont le mandat constitutionnel est de protéger les travailleurs migrants. La Constitution de l’OIT – qui aura cent ans en 2019 – répond à la nécessité de protéger les intérêts des travailleurs quand ils sont employés à l’étranger et leur droit d’être traités comme des êtres humains et pas comme des marchandises».

Elle a aussi dit que le gouvernement devrait envisager la ratification des normes internationales relatives aux migrations de main-d’œuvre, y compris les deux conventions n° 97 et 143 de l’OIT. Elle a souligné: «Le partenariat est essentiel pour obtenir des résultats durables et tangibles afin de promouvoir les migrations sures et le CRM offre un bon exemple de partenariat efficace».

Sedef Dearing, Conseillère régionale principale pour Les routes de la soie du Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD)
, a mentionné dans son allocution que “ces CRM étaient le fruit d’un partenariat qui réunit non seulement l’UE et l’OIT mais aussi plusieurs pays comme la Bulgarie, la Hongrie, les Pays-Bas, la Norvège, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse et la Turquie».

Elle a rappelé les divers événements qui ont eu lieu dans le cadre du Processus de Budapest qui a abouti à la décision de soutenir la création de CRM et a précisé: “Fournir l’information correcte aux bonnes personnes est essentiel quand les contrebandiers tentent de tirer parti du déficit d’informations. Il est important que les bonnes compétences correspondent aux bons emplois afin que les migrants et les pays d’origine et de destination fassent le meilleur usage de ces compétences».

István Szabó, Ambassadeur de Hongrie au Pakistan, s’est dit très heureux de participer au lancement officiel du CRM et a félicité le ministre et les parties concernées. S’exprimant lors de l’événement, il a déclaré: “Les personnes émigrent à la recherche d’un emploi ou pour poursuivre des études afin de contribuer au bien-être de leurs familles; malheureusement, des passeurs et des trafiquants bien organisés en tirent parti et les prennent au piège en leur fournissant de fausses informations afin de les tromper et d’engranger plus de profits, sans se préoccuper de l’avenir de leurs victimes ni de leurs familles».

En conclusion de son intervention, il a déclaré que “le CRM ici à Islamabad serait une bonne source d’information pour les candidats à l’émigration qui souhaitent obtenir des renseignements sur les migrations sures et les conséquences des migrations irrégulières».

S’exprimant lors de l’inauguration du CRM, Jean-François Cautain, Ambassadeur de l’Union européenne au Pakistan, a déclaré: “Historiquement, l’Europe a été à la fois une source et une destination des migrations, et les migrations de main-d’œuvre sont au cœur de l’Union européenne aujourd’hui. Les migrations peuvent bénéficier aux sociétés de nombreuses manières, mais elles peuvent aussi poser problème, en particulier si elles sont irrégulières. En ce moment, l’Europe fait face à une crise de migrations illégales sans précédent qui met à rude épreuve notre coopération. Les migrations illégales ne sont pas seulement un problème pour le pays d’accueil mais elles peuvent aussi constituer une grave menace pour les migrants eux-mêmes».

L’Ambassadeur Cautain a poursuivi: «Toutefois, si nous voulons combattre les migrations illégales, nous devons aussi nous assurer qu’il existe des possibilités de migration légale. Nos populations vieillissent et à l’avenir un nombre grandissant d’emplois seront difficiles à pourvoir par des postulants européens. C’est pourquoi il est de notre intérêt de pouvoir compter sur des candidats qualifiés et intéressés en provenance du reste du monde». Il a conclu en soulignant que le CRM aiderait les migrants potentiels à prendre leur décision d’émigrer en toute connaissance de cause et en souhaitant que l’initiative soit un succès.

Dans son discours de clôture, le Secrétaire du ministère des Pakistanais à l’étranger et du Développement des ressources humaines, M. Khizer Hayat Khan, a déclaré: «Le gouvernement du Pakistan a développé un cadre juridique et institutionnel destiné à encourager l’émigration par des canaux réguliers sous la supervision générale de mon ministère».

Il a également précisé: «Notre objectif n’est pas seulement d’augmenter le nombre de personnes qui partent travailler à l’étranger mais aussi de garantir leur bien-être et leur protection» et a souligné que «le renforcement de la gouvernance des migrations de main-d’œuvre et d’un cadre politique était une priorité du gouvernement». Il a remercié l’UE, l’OIT et l’ICMPD pour leur soutien dans la création de ce tout premier CRM. Avec les différents intervenants, il a dévoilé la plaque inaugurale du premier CRM.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Ms Sadia Hameed
National Programme Officer - Pakistan
South Asia Labour Migration Governance Project
hameeds@ilo.org