Bangladesh

Le mécanisme d’indemnisation des victimes du Rana Plaza obtient les fonds nécessaires pour effectuer les derniers paiements

Encouragé par l’étape franchie, le Directeur général de l’OIT constate aussi qu’il reste de nombreuses questions à régler.

Actualité | Geneva/Dhaka | 8 juin 2015
GENEVE / DHAKA (OIT Info) – Le Comité de coordination du Rana Plaza (CCRP) a annoncé aujourd’hui qu’il avait levé tous les fonds nécessaires pour permettre au mécanisme d’indemnisation de verser l’intégralité des indemnités dues à toutes les victimes dans les prochaines semaines.

Le Comité, qui représente tous les acteurs concernés du secteur, a estimé qu’il fallait 30 millions de dollars pour garantir que toutes les victimes recevraient une indemnité juste et équitable selon les conventions de l’OIT.

En avril 2015, date du second anniversaire de la catastrophe du Rana Plaza, plus de 27 millions de dollars avaient été collectés et le Comité avait versé 70 pour cent des sommes promises à plus de 2800 plaignants. De nouvelles donations, dont une promesse de don important faite la semaine dernière, signifient que la barre des 30 millions est désormais atteinte et que tous les paiements en attente peuvent être soldés.

Le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, s’est dit encouragé par les mesures prises par le gouvernement du Bangladesh, les employeurs et les travailleurs du pays, par les marques internationales, les syndicats et les ONG qui permettent au Comité de garantir qu’une juste indemnisation pourra désormais être versée à toutes les victimes de cette terrible tragédie.

«C’est une étape mais nous avons encore beaucoup de questions à régler. Nous devons maintenant travailler ensemble pour veiller à ce que de tels accidents puissent être évités à l’avenir et qu’un système national d’assurance des accidents du travail soit instauré afin que les victimes de tout éventuel accident soient rapidement et équitablement indemnisées et prises en charge», a-t-il ajouté.

L’Organisation internationale du Travail (OIT) a assumé la présidence du Comité de coordination du Rana Plaza depuis sa création en octobre 2013. Elle a soutenu le Comité pour élaborer un dispositif coordonné pour toutes les victimes de l’accident sur la base des conventions de l’OIT.

En janvier 2014, l’OIT a aussi institué le Fonds d’indemnisation des victimes du Rana Plaza pour appuyer les efforts du Comité en vue de financer le dispositif. Le Bangladesh ne dispose par encore d’un régime national d’assurance des accidents du travail pour protéger les victimes des accidents du travail bien que l’OIT collabore actuellement avec le gouvernement et les organisations d’employeurs et de travailleurs, les donateurs et les partenaires du secteur pour en instaurer un. Dans ce contexte, la pleine application de l’Accord du Rana Plaza dans un délai de deux ans représentera une avancée très importante.