Publications de l'OIT

Crise et créativité: de nouvelles idées pour les politiques macroéconomiques et les politiques du marché du travail

Il est urgent de repenser le développement et les politiques du marché du travail, selon les deux nouveaux ouvrages publiés par l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Actualité | 25 mars 2014
Genève – Les politiques traditionnelles dans le domaine macroéconomique et de la réglementation du travail ont échoué et abouti à une reprise économique mondiale beaucoup plus lente que prévu, selon deux nouvelles publications de l’OIT.

Beyond macroeconomic stability (Au-delà de la stabilité macroéconomique) et Creative labour regulation (Une réglementation du travail imaginative) plaident en faveur d’une réflexion neuve et coordonnée pour l’élaboration des politiques et soulignent la communauté de destin des pays développés et en développement.

«Les deux ouvrages ont en commun un thème essentiel, qui est l’incapacité des politiques existant dans les domaines de la politique macroéconomique et de la réglementation du travail à atteindre leurs objectifs avant, pendant et après la crise», déclare Sandra Polaski, Directrice générale adjointe de l’OIT.

New thinking on macroeconomic policy and labour regulations
 

 
Selon ces études, même les pays faiblement exposés à la crise financière, comme l’Inde et l’Afrique du Sud, ont subi des pertes considérables en termes de revenu et d’emploi du fait de la baisse des exportations.

Comme la Grande Récession a fait augmenter le chômage et l’incidence du travail à temps partiel et du travail informel dans les économies avancées, les responsables politiques du monde entier sont confrontés aux mêmes difficultés pour assurer un développement durable et inclusif, fondé sur le travail décent.

«L’attitude des politiques ces dernières années a été plus accommodante qu’exigeante et changer de politique est devenu presque impossible», a souligné Henning Meyer, rédacteur en chef du Social Europe Journal, lors de la présentation des deux ouvrages à Genève.

Creative labour regulation soutient que les politiques de réglementation du travail sont elles aussi en crise. La tragédie du Rana Plaza et les conflits sociaux, aux Etats-Unis comme au Cambodge, ont révélé l’incapacité de la réglementation administrative et de la responsabilité sociale des entreprises à protéger les travailleurs les plus vulnérables.

«Grâce à des approches imaginatives de la réglementation et à une réflexion sur le problème dans sa globalité, nous pouvons nous assurer … de résultats plus positifs pour les travailleurs qui sont en fin de compte en charge de fournir les produits et les services dont nous avons tous besoin», a déclaré le Professeur David Weil, auteur de Fissured workplace, également présenté au cours du même événement.

Les livres évoquent l’urgence d’identifier des interventions politiques et réglementaires qui garantissent un emploi formel, de grande qualité et bien rémunéré, et proposent des analyses et des propositions novatrices concernant les politiques macroéconomiques et réglementaires qui devraient être associées pour produire ces résultats.

Les ouvrages, y compris Fissured workplace, ont fait l’objet de discussions lors d’un événement organisé en mars au siège de l’OIT.

Pour plus d’informations sur nos deux publications, merci de consulter le site web des publications de l’OIT ou de nous contacter: communication@ilo.org ou +4122/799-7912.