Menaces sur le secteur public européen

Une nouvelle étude de l’OIT montre que les déficits budgétaires ont engendré d’importantes coupes dans les dépenses, les emplois et les salaires du secteur public en Europe. Elle aborde aussi le rôle essentiel du dialogue social dans les circonstances actuelles.

Actualité | 28 juin 2012
GENÈVE (OIT Info) – Les ajustements sans précédent dans le secteur public ainsi que le dialogue social défaillant entre gouvernement et employés ont affaibli la sécurité de l’emploi, les rémunérations et les conditions de travail dans les secteurs publics européens, affirme une nouvelle étude de l’OIT.

Le document consacré aux «Ajustements dans le secteur public en Europe – portée, effets et questions de politique générale» montre que la forte pression qui s’exerce pour réduire les dépenses publiques tend à favoriser les ajustements quantitatifs, et surtout les coupes dans les dépenses, les emplois et les salaires dans le secteur public.

«Tous ces changements ne sont pas neutres pour la qualité future des services publics. On peut déjà l’observer dans l’éducation et la santé, mais les emplois de la fonction publique sont eux aussi menacés», déclare Daniel Vaughan-Whitehead, expert à l’OIT et rédacteur de l’étude.

Dans plusieurs pays, les employés du secteur public ont perdu l’avantage salarial dont ils bénéficiaient traditionnellement par rapport au secteur privé, et que l’on justifiait en pratique par un niveau d’instruction plus élevé dans le secteur public.

Une occasion de dialogue social à saisir

«La détérioration des salaires et des conditions de travail dans le secteur public par rapport au secteur privé n’a pas seulement provoqué une émigration importante – surtout parmi les médecins, infirmières et enseignants. Le secteur public a également cessé d’attirer les foules de jeunes diplômés qui constituaient jusque-là sa force vitale», explique M. Vaughan-Whitehead.

L’étude met aussi en garde contre la dégradation du climat social dans le secteur public. Les réformes du secteur public ont souvent déclenché une vague immédiate et massive de manifestations et de grèves parmi les employés de la fonction publique – souvent rejoints par d’autres catégories sociales – à travers toute l’Europe.

Selon l’expert de l’OIT, il est indispensable de renforcer le dialogue social entre gouvernement et employés et d’envisager un meilleur équilibre entre les impératifs budgétaires et d’autres considérations importantes.

«Les questions d’égalité, de dialogue social, de perspectives d’emploi, de conditions de travail et celles de la qualité et de l’efficacité des services publics à l’avenir méritent plus d’attention. Ce n’est que dans ces conditions que les services publics en Europe pourront continuer d’être une importante source de cohésion sociale et de croissance économique», conclut M. Vaughan-Whitehead.


Cette étude a été préparée en coopération avec la Commission européenne. Les journalistes qui souhaitent avoir accès à ce rapport peuvent contacter le Département de la communication et de l’information publique de l’OIT au +4122/799-7912 ou communication@ilo.org