L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
Promouvoir l'emploi, protéger les personnes
Accueil OIT > A propos de l'OIT > OIT info > Actualités > L’intérêt planétaire que suscite l’emploi pourrait nous aider à sortir ...

L’intérêt planétaire que suscite l’emploi pourrait nous aider à sortir de la crise

Les institutions mondiales doivent s’unir autour de préoccupations d’intérêt commun afin de reconstruire une gouvernance mondiale et de répondre aux besoins des populations, a affirmé le Directeur général de l’OIT dans son allocutions aux délégués de la 101e Conférence internationale du Travail.

Actualité | 6 juin 2012

GENÈVE (Nouvelles de l’OIT) – Les turbulences de l’économie mondiale conduisent les pays à se replier sur eux-mêmes, au moment précis où le monde devrait agir de manière concertée pour sortir de la crise, a déclaré le dirigeant de l’OIT, Juan Somavia, aux délégués de la Conférence internationale du Travail.
Les nouveaux profils de la production et de la consommation
  • En 2020, l’Asie représentera un tiers de la consommation mondiale
  • Progressivement, l’essentiel de la croissance viendra des économies émergentes et des pays en développement
  • En 2025, la moitié de nos biens seront le fruit d’une production mondialisée
  • D’ici à 2050, la population en âge de travailler (15-64 ans) aura augmenté de 30 pour cent
  • La majorité de ces travailleurs se trouvera dans les pays émergents ou en développement

«Les pays ont été touchés de manière différenciée par la crise économique et se sont donc fixés des priorités différentes pour bâtir leur redressement», a-t-il précisé. Dans l’économie mondiale actuelle, aucun pays, aucune région, ne peut agir de manière isolée, mais la coordination politique est devenue plus complexe en même temps qu’elle devenait indispensable. M. Somavia a reconnu que la coordination était une «tâche extrêmement difficile» mais il a souligné que la mobilisation mondiale pour l’emploi pouvait être un thème fédérateur pour la coopération internationale.

«Le défi auquel sont confrontés les dirigeants et les responsables politiques du monde entier, c’est de veiller à ce que les engagements pris au niveau international se traduisent par une stratégie mondiale cohérente, mais aussi qu’ils soient utiles et acceptables au niveau national», a poursuivi le Directeur général.

S’adressant aux représentants du monde entier, M. Somavia a aussi rappelé la nécessité d’être à l’écoute des peuples et de répondre à leurs besoins. «De plus en plus, toutes les sensibilités de la société veulent se faire entendre et prendre part au processus de décision, de l’échelon local au niveau national, et aussi en lien avec les organisations internationales.»

«Dans le monde qui vient, ce sont la créativité, l’innovation et les nouvelles politiques fondées sur le respect de l’individu qui primeront», a ajouté le Directeur général.

Perspectives d’avenir pour la politique mondiale
  • La démocratie participative va compléter la démocratie représentative: les diverses composantes de la société voudront prendre part aux débats et à la prise de décision, du niveau local au niveau international.
  • Le mouvement grandissant en faveur de la régionalisation va se concrétiser par moins d’accords commerciaux globaux et davantage d’accords de coopération économique régionaux et interrégionaux.
  • Des mesures progressives renforçant la coopération financière et monétaire devraient être prises dans plusieurs pays asiatiques au cours des dix prochaines années. Cela pourrait aussi se produire dans d’autres régions. Un nouveau modèle financier mondial pourrait ainsi voir le jour.
  • Le rôle des partenariats public-privé va grandissant, en particulier dans des domaines comme l’énergie et l’environnement, les transports et les infrastructures, l’éducation et le renforcement des capacités; ainsi que pour mettre le système financier au service de l’économie réelle et favoriser la transition vers de nouvelles formes de croissance et de mondialisation.
  • Les questions de justice sociale, d’équité et de réduction des inégalités vont gagner du terrain parce que le sentiment d’un fossé qui se creuse entre les citoyens et les dirigeants, gouvernementaux ou privés, s’amplifie. Les protestations et les inquiétudes qui découlent de la crise toujours non résolue continueront de peser sur les processus politiques, avec des risques de dérives extrémistes. Dans ce cadre, les politiques publiques devront être renforcées.

Tags: système multilatéral, Conférence internationale du Travail

Unité responsable: Département de Communication (DCOMM)

Commentaires

 

 
comments powered by Disqus
Ce contenu est disponible en
العربية  English  Español  Español 
A A+A++  Imprimer  Envoyer
Fermer

Courriel

L’intérêt planétaire que suscite l’emploi pourrait nous aider à sortir de la crise

Pour

Adresse e-mail:
Séparez les adresses par une virgule (,)

Vos coordonnées:

Votre nom:
Votre E-mail:
Envoyer
Partager ce contenu
Retournez en haut de la page