L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
Promouvoir l'emploi, protéger les personnes
Accueil OIT > A propos de l'OIT > OIT info > Actualités > L’OIT donne le ton à la 16e Conférence internationale sur ...
Nouvelles

L’OIT donne le ton à la 16e Conférence internationale sur le SIDA et les IST en Afrique (ICASA)

L’Organisation internationale du Travail (OIT) organise et participe à une série d’événements pour attirer l’attention sur la nécessité de réduire la stigmatisation et la discrimination au travail, dans le cadre de l’ICASA qui s’ouvre dimanche 4 décembre, à Addis-Abeba en Ethiopie, sur le thème «Appropriation, renforcement et pérennisation».

Actualité | 1 décembre 2011

ADDIS-ABEBA (Nouvelles du BIT) – L’Organisation internationale du Travail (OIT) organise et participe à une série d’événements pour attirer l’attention sur la nécessité de réduire la stigmatisation et la discrimination au travail, dans le cadre de l’ICASA qui s’ouvre dimanche 4 décembre, à Addis-Abeba en Ethiopie, sur le thème «Appropriation, renforcement et pérennisation».

Mme Alice Ouedraogo, directrice du Programme de l’OIT sur le VIH et le sida et le monde du travail (OIT/SIDA) a déclaré: «La stigmatisation et la discrimination persistantes fondées sur le statut VIH réel ou supposé font obstacle à l’accès à l’emploi et se traduisent encore souvent par des pertes d’emplois et une pauvreté accrue.»

Cette conférence internationale s’ouvre alors même que le Directeur général, Juan Somavia, a rappelé: «L’entreprise est un lieu potentiel majeur d’intervention pour façonner une riposte unifiée et constitue l’un des piliers des politiques et stratégies en faveur de l’objectif zéro infection au VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida.»

Dans un message diffusé à l’occasion de la Journée mondiale du sida le 1er décembre, M. Somavia a exprimé ses regrets de voir «les droits fondamentaux et les libertés fondamentales qui sont au cœur du travail décent, en particulier l’égalité dans l’emploi, la protection sociale, le respect de la vie privée et la confidentialité, subir des violations quotidiennes dans le cadre du VIH».

Depuis l’adoption du premier Recueil de directives pratiques sur le VIH et le monde du travail en 2001, l’OIT est l’organisation de référence mondiale qui fournit des directives et des conseils sur le VIH/sida dans le milieu du travail.

En 2010, la Conférence internationale du Travail a adopté la première norme internationale du travail sur le VIH et le sida et le monde du travail (recommandation n° 200) qui contribue à l’élaboration de lois et de politiques nationales pour renforcer la protection des droits des travailleurs vivant avec le VIH et pour faciliter l’accès à la prévention, au traitement, au soutien et à la prise en charge du VIH.

La valeur de la recommandation n° 200 a ensuite été consacrée en 2011 par la Déclaration politique sur le VIH/sida de la Session spéciale de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le VIH/sida (SSAGNU) qui fait référence à «toutes les conventions pertinentes de l’Organisation internationale du Travail, ainsi qu’aux orientations données par les recommandations concernées de l’OIT, notamment la recommandation n° 200».

Lundi 5 décembre, Mme Ouedraogo s’adressera aux participants de l’ICASA à 10h45 au cours d’une session libre intitulée «Créer un environnement juridique favorable à la réponse au VIH» (MOLNADS01). Dans son intervention, Mme Ouedraogo traitera de l’importance de débarrasser les lieux de travail de toute forme de discrimination et d’ostracisme; elle évoquera aussi la contribution de la norme internationale du travail de l’OIT pour parvenir à l’objectif de zéro infection au VIH, zéro discrimination et zéro décès liés au sida d’ici à 2015.

Le même jour, l’OIT invite les participants de l’ICASA à sa session satellite «Nouvelle norme internationale du travail sur le VIH/sida: passer de la politique à l’action» (MOSAT21) à 17h30 en salle B7-Sof Omer. Au cours d’une discussion interactive, des représentants d’entreprises, de syndicats et de la société civile aborderont diverses questions: Comment évaluer la discrimination au travail? Comment veiller à l’application des lois existantes pour la protection des travailleurs vivant avec le VIH? Qu’apporte la nouvelle norme internationale du travail sur le VIH et le sida?

L’OIT organise aussi trois ateliers:

  • Lundi 5 décembre à 15h45 en salle B6-Nechsar: Lier la prévention à l’action: utiliser le milieu de travail comme point de départ
  • Mercredi 7 décembre à 14 heures en salle B3-Shalla: Approches pour atteindre les «populations les plus à risque» parmi les «populations clés»
  • Jeudi 8 décembre à 10h45 en salle B3-Shalla: Comment militer pour une amélioration des lois et des politiques sur le VIH/sida dans le milieu de travail

L’OIT proposera deux présentations orales à partir de résumés:

  • «Impliquer les coopératives pour améliorer la riposte nationale au sida» (WEPDE0203) par Joseph Kemmegne, à 12h30 le 7 décembre, B3-Shalla.
  • «Evaluer la vulnérabilité au VIH des travailleurs d’une plantation de caoutchouc au Libéria» (MOAD0404) par Quermorllue Samuel, à 14 heures le 5 décembre, A3-Fasiledes.

Quatre affiches s’inspirant des présentations relatives aux initiatives de l’OIT au Burkina Faso, au Lesotho, au Mozambique et au Sénégal seront dévoilées.

Les intervenants de l’OIT participeront également à plusieurs événements organisés par des partenaires:

  • Surmonter l’inaction dans le contrôle du VIH et de la tuberculose au travail – Intégration dans la santé et la sécurité au travail (SST) comme moyen d’accroître l’appropriation et la pérennisation, session satellite, 5 décembre, de 10 heures à 11h30, B5-Nyala
  • Les questions de droits de l’homme occupent le devant de la scène dans le milieu de travail – Intégrer le VIH, la santé sexuelle et reproductive et la santé maternelle et infantile dans le milieu de travail, événement parallèle, de 17 à 19 heures, Hôtel Siyonat, Bole Medhanialem.

L’OIT est un organisme coparrainant de l’ONUSIDA et l’agence chef de file de l’ONU pour les politiques et les programmes de VIH/sida dans le monde du travail et la mobilisation du secteur privé. La lutte contre le VIH et le sida fait partie intégrante de l’Agenda de l’OIT pour le travail décent. Le Programme de l’OIT sur le VIH et le sida et le monde du travail (OIT/SIDA) a été créé en 2001; il contribue aux Objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies en réalisant l’accès universel aux services de prévention, de traitement, de soutien et de prise en charge du VIH à travers les lieux de travail.

Pour obtenir plus de renseignements pendant l’ICASA 2011 à Addis-Abeba, veuillez contacter:

- Guebay Berhane, chargé de communication régional, Bureau régional de l’OIT pour l’Afrique, +251/911-21-81-15

- Josée Laporte, administratrice principale du programme et des opérations, Programme de l’OIT sur le VIH et le sida et le monde du travail, +4178/882-6118

- Adam Bowers, chargé de communication, BIT Genève, +4122/799-6126.

Tags: travail décent, emploi, conventions de l'OIT, protection sociale, discrimination, VIH/SIDA

Unité responsable: Département de Communication (DCOMM)

Commentaires

 

 
comments powered by Disqus
Ce contenu est disponible en
English  Español 
A A+A++  Imprimer  Envoyer
Fermer

Courriel

L’OIT donne le ton à la 16e Conférence internationale sur le SIDA et les IST en Afrique (ICASA)

Pour

Adresse e-mail:
Séparez les adresses par une virgule (,)

Vos coordonnées:

Votre nom:
Votre E-mail:
Envoyer
Partager ce contenu
Retournez en haut de la page