L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
Promouvoir l'emploi, protéger les personnes
Accueil OIT > A propos de l'OIT > OIT info > Actualités > L’OIT se réjouit de l’orientation du G20 vers la croissance, ...

L’OIT se réjouit de l’orientation du G20 vers la croissance, l’emploi et la protection sociale

Le Directeur général de l’OIT, Juan Somavia, s’est réjoui de l’accent mis par le sommet des dirigeants du G20 à Cannes sur la croissance, l’emploi et la protection sociale, dans un contexte où s’exprime, dans beaucoup de villes et de pays dans le monde, un mécontentement général lié aux conditions sociales et d’emploi.

Communiqué de presse | 4 novembre 2011

CANNES (Nouvelles du BIT) – Le Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT), Juan Somavia, s’est réjoui de l’accent mis par le sommet des dirigeants du G20 à Cannes sur la croissance, l’emploi et la protection sociale, dans un contexte où s’exprime, dans beaucoup de villes et de pays dans le monde, un mécontentement général lié aux conditions sociales et d’emploi.

Ce vendredi, les dirigeants du G20 ont mis en avant la croissance et l’emploi au sein du «Cadre pour une croissance forte, durale et équilibrée».

Le G20 a institué un Groupe de travail sur l’emploi qui se consacrera dans un premier temps au travail des jeunes qui sont deux à trois fois plus touchés que les adultes par le chômage. Le groupe de travail se réunira sous la présidence mexicaine du G20.

S’appuyant sur le récent rapport de l’ancienne Présidente du Chili, Michelle Bachelet, les dirigeants du G20 ont reconnu combien il était important d’investir dans des socles de protection sociale élaborés au niveau national.

Le G20 a également chargé plusieurs organisations internationales, y compris l’OIT, le Fonds monétaire international, l’Organisation de coopération et de développement économiques et la Banque mondiale, d’informer les ministres des Finances des perspectives générales de l’emploi et de la façon dont le Cadre pour une croissance forte, durale et équilibrée pouvait contribuer à la création d’emplois.

Il a également demandé à plusieurs organisations d’établir davantage de cohérence entre les questions sociales et d’emploi d’une part et les questions économiques, monétaires et financières d’autre part. Le G20 leur a surtout demandé de travailler ensemble à l’évaluation de l’impact social des politiques économiques.

«Les dirigeants du G20 sont en train de mettre leur agenda macroéconomique en phase avec les politiques en faveur du travail décent, d’un meilleur démarrage dans la vie professionnelle pour les jeunes, et de socles de protection sociale pour prévenir l’extrême pauvreté», a déclaré M. Somavia. «Si l’on persévère avec conviction, cela commencera à restaurer la confiance parmi les travailleurs dans la capacité et la détermination des gouvernements à gérer l’économie mondiale dans leur intérêt».

Le G20 a par ailleurs souligné son engagement à promouvoir et garantir le plein respect des principaux et droits fondamentaux au travail et a encouragé l’OIT à poursuivre son action de promotion de la ratification et de la mise en œuvre de ses huit conventions fondamentales.

Apportant leur contribution au Sommet du G20, le B20 pour les entreprises et le L20 pour les travailleurs ont publié une déclaration conjointe traitant des initiatives politiques en faveur de l’emploi pour les jeunes, des socles de protection sociale, des principes et droits fondamentaux au travail et de la cohérence politique au sein du système multilatéral.

Prenant note du soutien des dirigeants du G20 au rôle du dialogue social, M. Somavia a souligné l’importance d’inviter des représentants de l’économie réelle – entreprises et travailleurs – à participer aux débats politiques des dirigeants. Il est vital que la voix de ceux qui représentent les peuples qui construisent véritablement les économies fortes, durables et équilibrées, se fasse entendre au plus haut niveau.

La réunion du G20 à Cannes s’est déroulée dans un contexte d’affaiblissement de la reprise économique, alors que l’économie mondiale est sur le point de sombrer dans une nouvelle récession de l’emploi, plus profonde. Un récent rapport OIT/OCDE préparé à l’occasion de la dernière réunion des ministres du Travail et de l’Emploi du G20 à Paris mettait en garde contre le risque que le ralentissement de l’économie mondiale se traduise par une pénurie massive d’emplois parmi les pays du G20 l’an prochain.

Pour plus d’informations, merci de contacter le Département de la communication et de l’information du public du BIT au + 41 22/799-7912 ou communication@ilo.org

Le Bureau international du Travail (BIT) est le secrétariat permanent de l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Tags: système multilatéral

Unité responsable: Département de Communication (DCOMM)

Commentaires

 

 
comments powered by Disqus
Ce contenu est disponible en
العربية  English  Español  Italiano 
A A+A++  Imprimer  Envoyer
Fermer

Courriel

L’OIT se réjouit de l’orientation du G20 vers la croissance, l’emploi et la protection sociale

Pour

Adresse e-mail:
Séparez les adresses par une virgule (,)

Vos coordonnées:

Votre nom:
Votre E-mail:
Envoyer
Partager ce contenu

Contactez-nous

Retournez en haut de la page