28 avril 2008: Journée mondiale pour la santé et la sécurité au travail ─ Dans le monde entier, des événements vont mobiliser travailleurs, employeurs et gouvernements sur la gestion des risques au travail

Le monde du travail s’apprête à célébrer la Journée mondiale pour la santé et la sécurité au travail le 28 avril, dans le contexte d’un nouvel appel du Bureau international du Travail (BIT) en faveur d’une gestion des risques en milieu de travail qui permette de réduire le fardeau économique autant qu’humain que représentent les accidents du travail et les maladies professionnelles.

Communiqué de presse | 23 avril 2008

GENÈVE (Nouvelles du BIT) – Le monde du travail s’apprête à célébrer la Journée mondiale pour la santé et la sécurité au travail le 28 avril, dans le contexte d’un nouvel appel du Bureau international du Travail (BIT) en faveur d’une gestion des risques en milieu de travail qui permette de réduire le fardeau économique autant qu’humain que représentent les accidents du travail et les maladies professionnelles.

Dans un nouveau rapport publié à l’occasion de la Journée mondiale intitulé «Ma vie, mon travail, mon travail en sécurité: Gestion du risque en milieu de travail» (Note 1), le BIT a inventorié des techniques de gestion qui identifient, anticipent et évaluent les dangers et les risques et prennent des initiatives concrètes pour les maîtriser et les réduire.

Le Directeur général du BIT Juan Somavia a déclaré: «Des millions d’accidents du travail, de lésions et de maladies coûtent chaque année un lourd tribut en vies humaines, aux entreprises, à l’économie et à l’environnement. Nous savons qu’en évaluant les risques et les dangers, en les combattant à la source et en promouvant une culture de prévention, nous pourrons réduire de manière significative les maladies et lésions professionnelles.»

Cette année, comme les années précédentes, de nombreux événements et activités sont prévus sur le terrain pour célébrer cette journée. Entre autres, une campagne publique sur la santé et la sécurité au travail (SST) doit se dérouler à Moscou, en même temps que le premier congrès des Spécialistes en SST. En Asie, on recense notamment un atelier de formation en SST organisé en Indonésie, une conférence aux Philippines pour encourager la ratification de la Convention n° 187 de l’OIT sur le Cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail, et une exposition photo «Célébrons la vie professionnelle: le travail décent au service d’un avenir meilleur» qui sera présentée à Bangkok.

En Amérique Latine, l’OIT participera à une foire aux livres à Buenos Aires et au salon sur la SST organisé à Mexico, afin de promouvoir l’importance de la sécurité et de la santé dans le monde du travail. En Afrique, se tiendront des événements tripartites, notamment en Ethiopie où des artistes locaux renommés se produiront à Addis Abeba pour illustrer les questions de sécurité au travail dans une pièce de théâtre.

Le Bureau international du Travail (BIT) estime à 2,2 millions le nombre de personnes qui décèdent chaque année dans le monde des suites d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Il apparaît également que les décès d’origine professionnelle sont en augmentation. En outre, environ 270 millions de personnes sont victimes d’accidents du travail non mortels qui, chacun, entraîne en moyenne trois jours d’arrêt de travail, et 160 millions de nouveaux cas de maladies liées au travail sont dénombrés chaque année.

«Il est tout à fait clair qu’une main-d’œuvre en bonne santé améliore la productivité des entreprises et profite aux sociétés et aux économies nationales en réduisant le nombre d’accidents et de maladies, et en conséquence, celui des demandes d’interventions et d’indemnisations des assurances», indique le Dr Sameera Al-Tuwaijri, Directrice du Département Safework du BIT.

En 2003, l’OIT a commencé à observer la Journée mondiale pour la santé et la sécurité au travail, apportant son poids tripartite et son expertise du dialogue social à la Journée internationale de commémoration des travailleurs morts et blessés, organisée au niveau mondial par le mouvement syndical depuis 1996 et coordonnée par la Confédération syndicale internationale (CSI).

Pour plus de renseignements ou pour demander une interview, merci de contacter le Département de la communication du BIT au +4122/799-7912 ou communication@ilo.org, ou les bureaux locaux du BIT.


Note 1Ma vie, mon travail, mon travail en sécurité – Gestion du risque en milieu de travail, 2008, Bureau international du Travail, Genève, 2008. ISBN 978-92-2-221138-8.

Commentaires

 

 
comments powered by Disqus