Réunion de haut niveau sur l'assistance technique du BIT aux travailleurs palestiniens

Une délégation de haut niveau des territoires arabes occupés rencontrera le Directeur général du Bureau international du Travail (BIT), Juan Somavia, le 12 juillet en vue d'examiner des plans urgents d'assistance technique, notamment la mise en place d'un Fonds palestinien pour l'emploi et la protection sociale.

Communiqué de presse | 11 juillet 2002

GENÈVE (Nouvelles du BIT) - Une délégation de haut niveau des territoires arabes occupés rencontrera le Directeur général du Bureau international du Travail (BIT), Juan Somavia, le 12 juillet en vue d'examiner des plans urgents d'assistance technique, notamment la mise en place d'un Fonds palestinien pour l'emploi et la protection sociale.

Parmi les officiels que M. Somavia devrait rencontrer, il y aura le ministre du Travail de l'Autorité nationale palestinienne, M. Ghassan Le-Khateeb, ainsi que des représentants des syndicats, des employeurs et de la mission permanente d'observation de la Palestine à Genève.

Dans une lettre adressée au Directeur général du BIT, le Président de l'Autorité nationale palestinienne, Yasser Arafat, déclare appuyer avec force un programme intégré de coopération technique en faveur des travailleurs palestiniens.

Une conférence de presse sera organisée le vendredi 12 juillet, à 15 heures 30, au Palais des Nations (Salle de presse III). Les journalistes intéressés sont cordialement invités à y participer. Le ministre du Travail de l'Autorité palestinienne, M. Le-Khateeb, sera présent.

Le BIT a actuellement plusieurs programmes d'assistance technique dans les territoires arabes occupés et entend dans l'immédiat redoubler d'efforts pour promouvoir l'emploi, notamment l'emploi des jeunes, et renforcer la capacité des partenaires sociaux. Dans ses remarques finales à la 90 e session de la Conférence internationale du Travail, M. Somavia a indiqué que le BIT agira sans ménager ses efforts «pour apaiser la crise humanitaire qui sévit dans les territoires arabes occupés et restaurer les conditions sociales de la paix».

Le 21 juin, à la dernière session du Conseil d'administration du BIT, le représentant du groupe des travailleurs, Leroy Trotman, a exhorté le BIT à mettre en œuvre un programme de coopération technique dans les territoires arabes occupés en utilisant les excédents financiers disponibles pour les opérations d'urgence et il a demandé aux Etats Membres de contribuer généreusement à la mise en place d'un Fonds palestinien pour l'emploi et la protection sociale. Cette proposition a été appuyée par les représentants des employeurs et des gouvernements.