Le BIT nomme un fonctionnaire de liaison au Myanmar

Le Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) a annoncé aujourd'hui la nomination de M me Hông-Trang Perret-Nguyen en qualité de fonctionnaire de liaison au Myanmar. M me Perret-Nguyen est née au Viet Nam et est diplômée en sciences politiques et en droit de l'Institut d'études politiques et de la Sorbonne à Paris. Elle est entrée au BIT au Département des normes internationales du travail où elle est devenue cheffe du Service de l'égalité et de la coordination des droits de l'homme. Par la suite, elle a occupé les fonctions de directrice du Bureau de l'OIT pour les Caraïbes puis est revenue à Genève où sa dernière nomination a été au poste de directrice du Département des relations professionnelles.

Communiqué de presse | 4 septembre 2002

Le Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) a annoncé aujourd'hui la nomination de M me Hông-Trang Perret-Nguyen en qualité de fonctionnaire de liaison au Myanmar. M me Perret-Nguyen est née au Viet Nam et est diplômée en sciences politiques et en droit de l'Institut d'études politiques et de la Sorbonne à Paris. Elle est entrée au BIT au Département des normes internationales du travail où elle est devenue cheffe du Service de l'égalité et de la coordination des droits de l'homme. Par la suite, elle a occupé les fonctions de directrice du Bureau de l'OIT pour les Caraïbes puis est revenue à Genève où sa dernière nomination a été au poste de directrice du Département des relations professionnelles.

M me Perret-Nguyen est nommée au Myanmar dans le cadre du Protocole d'entente concernant la nomination d'un fonctionnaire de liaison qui a été conclu en mars 2002 entre le BIT et le gouvernement du Myanmar. Conformément à ce protocole, le rôle du fonctionnaire de liaison couvre toutes les activités permettant d'assurer l'éradication rapide et effective du travail forcé, et tous les moyens et l'appui nécessaires devront lui être fournis à cet effet.

Dans le cadre de son mandat, la fonctionnaire de liaison devra, en coopération avec les autorités, aider à élaborer des stratégies visant à s'attaquer efficacement aux causes profondes du travail forcé, telles qu'elles ont été mises particulièrement en évidence par la Mission de haut niveau qui s'est rendue dans le pays en automne 2001.

M me Perret-Nguyen prendra le relais de M. Léon de Riedmatten, du Centre pour le dialogue humanitaire, qui avait été nommé à ce poste en mai à titre provisoire. M. de Riedmatten a joué un rôle déterminant dans l'établissement initial de la présence de l'OIT et, grâce à sa longue expérience au Myanmar, il a permis de nouer des contacts préliminaires avec toutes les institutions et personnes associées aux activités du fonctionnaire de liaison.

M me Perret-Nguyen prendra ses fonctions à Yangon au début du mois d'octobre.