THAÏLANDE : LA PRÉVENTION DU SIDA SUR LE LIEU DE TRAVAIL

Date de parution: 20 décembre 2005 |

Alors que la récente Conférence de Bangkok sur le sida a été consacrée à la question de l’élargissement de l’accès aux trithérapies, un nouveau rapport du BIT souligne que la grande majorité des personnes infectées par le VIH/SIDA appartiennent aux tranches d’âge actives de la population. Certaines entreprises ont donc pris des mesures destinées à enrayer la pandémie parmi leur personnel, ce qui semble être un moyen efficace d’aider les malades et leur famille. Voici un reportage de la télévision de l’OIT sur ce sujet:

Les travailleurs des pays asiatiques produisent un nombre croissant de biens destinés au marché international. Ils sont aussi de plus en plus nombreux à être infectés par le VIH/SIDA. Selon un nouveau rapport du Bureau international du Travail, le BIT, «sur les 38 millions de personnes infectées par le VIH/SIDA dans le monde, plus de 36 millions sont des travailleurs».

Ce centre de production de General Motors se trouve à Rayong, une des provinces de Thaïlande où le nombre de séropositifs est particulièrement élevé. Afin d’enrayer la pandémie, General Motors a décidé de mettre en œuvre, en collaboration avec l’OIT, un programme d’éducation et de formation du personnel. Ce programme, qui connaît un grand succès, consiste à informer les 3’000 employés sur la maladie et les méthodes de prévention.

Ouvrier

Les employés sont devenus plus tolérants à l’égard de la maladie. Ils ne rejettent plus les collègues infectés par le VIH/SIDA. Ici, le dépistage n’est pas obligatoire, donc les personnes séropositives peuvent continuer de travailler.

L’entreprise ne cherche pas à savoir quels sont les employés séropositifs, mais elle met à la disposition du personnel un service d’information et de dépistage et elle applique une politique rigoureuse de non-discrimination.

Ken Thompson, Directeur de la sécurité pour la région Asie-Pacifique, General Motors

C’est la meilleure façon d’agir du point de vue moral. Bien sûr, même en faisant tout cela, la maladie peut continuer de faire ses ravages au sein du personnel, ce qui a des répercussions bien au-delà de l’entreprise. Quand les employés sont malades, cela affecte leur famille et aussi nos clients…

Le programme de prévention mis en œuvre par General Motors et une soixantaine d’entreprises de la province du Rayong est tellement efficace que le ministère thaïlandais du Travail a décidé de l’étendre aux 28 autres provinces du pays. Etant donné l’ampleur de l’épidémie de sida en Thaïlande, cette décision était plus que nécessaire…

Franklyn Lisk, expert du BIT/SIDA

Si rien n’est fait, la situation sera catastrophique d’ici cinq à dix ans…

Le nombre de travailleurs séropositifs pourrait atteindre 74 millions au cours de la prochaine décennie. Le sida sera alors l’une des principales causes de décès dans le monde du travail.