L'OIT en action: Résultats 2014-2015

Résultats de l'OIT en Europe et Asie Centrale

L’action de l’OIT pour 2014-15 a en priorité concerné l’emploi des jeunes, le renforcement du dialogue social, la promotion et la mise en place d’un environnement favorable aux entreprises durables, ainsi que l’amélioration des conditions de travail, de la santé et de la sécurité au travail. Dans de nombreux pays de la région, le secteur informel s’est imposé comme une question clé. Les migrations sont également redevenues une priorité, notamment dans le contexte de la crise des réfugiés syriens.


Le chômage est en train d’élargir de façon tragique les frontières de la pauvreté. Cela est particulièrement angoissant pour les jeunes chômeurs, qui peuvent trop facilement se démoraliser, en perdant la conscience de leur valeur et en se sentant mis en marge de la société. En s’engageant à accroître les opportunités de travail, nous affirmons la conviction qu’uniquement “dans le travail libre, créatif, participatif et solidaire, l’être humain exprime et accroît la dignité de sa vie."

- Message du Pape François à l’occasion de la 103e session de la Conférence internationale du Travail, 22 mai 2014

FLORILÈGE:

  • En Ukraine, pour faire face au problème des personnes déplacées, l’OIT a soutenu la promotion de l’emploi en renforçant les capacités des services de l’emploi et en aidant à la mise en oeuvre active des politiques du marché du travail
  • Avec l’afflux massif de réfugiés venus de Syrie, l’OIT travaille avec les mandants turcs à augmenter les capacités nationales et locales pour gérer cette crise, en particulier par le biais de l’intégration sur le marché du travail des groupes vulnérables..
  • L’OIT a soutenu la mise en place d’une plate-forme de partage des connaissances et d’enseignement mutuel pour les pays de la Communauté des États indépendants (CEI) et la Géorgie.
  • L’OIT a soutenu le développement et l’adoption d’un plan d’action national pour l’emploi des jeunes à Chypre et dans l’ARYM ainsi qu’un régime national de garantie pour les jeunes au Portugal accompagné d’un cadre de suivi des performances..
  • La base de connaissances et les capacités des organisations patronales en Albanie, en Arménie, dans l’ARYM, en Géorgie, au Kirghizistan, en République de Moldova, au Monténégro, en Serbie, en Ouzbékistan, au Tadjikistan et en Ukraine ont également été renforcées, permettant à ces pays de définir des actions et des mesures d’amélioration de l’environnement commercial.
  • L’OIT travaille à la conception et à la mise en place de politiques destinées à améliorer la qualité et la productivité des emplois en Bosnie-et-Herzégovine et en République de Moldova.
  • Au Monténégro, l’OIT a facilité les échanges de connaissances sur les facteurs, les coûts et les possibles solutions en matière d’économie informelle, sur les meilleures pratiques et les différentes étapes de la mise en oeuvre de la recommandation (no 204) sur la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle, adoptée par l’OIT en 2015.