Une mondialisation juste, En faire une réalité
L'OIT est une institution specialisée des Nations-Unies
Une mondialisation juste, En faire une réalité

Une mondialisation juste, En faire une réalité

La Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation a publié en février 2004 son rapport intitulé Une mondialisation juste: Créer des opportunités pour tous. Il s'agit de la première démarche entreprise pour établir un dialogue structuré entre personnalités représentant divers acteurs, groupes et secteurs ayant des opinions et des intérêts différents sur la dimension sociale de la mondialisation, dans le but de trouver un terrain d'entente sur l'un des sujets les plus controversés et conflictuels de notre époque.

Le mandat des vingt-six personnalités qui ont pris part à la commission consistait à examiner le processus de la mondialisation telle qu'elle est perçue par les gens ordinaires, en organisant des consultations approfondies avec un large éventail d'acteurs de différentes régions du monde, et en faisant appel aux meilleures compétences disponibles pour traiter les questions nombreuses et complexes qui sont en jeu. L'analyse détaillée et les recommandations contenues dans le rapport constituent le fondement d'une plate-forme commune d'action et la base d'un dialogue futur multipartite, véhicule essentiel d'un changement cohérent et durable.

Ce site Web a pour but de faciliter le suivi du rapport de la Commission mondiale, qui sera assuré par tous les Etats et les acteurs non étatiques pouvant contribuer à orienter les processus nationaux et internationaux de gouvernance vers une mondialisation juste - où les règles et les politiques sont centrées sur des valeurs acceptées universellement et s'articulent autour des besoins et des aspirations de tout un chacun.

  1. Profil des membres de la commission

    Parmi les membres de la commission figuraient deux chefs d'Etat en exercice et le lauréat d'un prix Nobel.

© 1996-2014 Organisation internationale du Travail (OIT) | Droit d'auteur et autorisations | Déclaration de protection de la vie privée | Déni de responsabilité