Cameroun

Lorsqu'il a adopté la stratégie pour la réduction de la pauvreté (SRP) en 2003, le gouvernement a entrepris de promouvoir des politiques macroéconomiques et sectorielles visant à améliorer la croissance, à réduire la pauvreté et à conduire le Cameroun vers la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

À la suite du Séminaire extraordinaire de l'Union africaine qui s'est tenu en septembre 2004 à Ouagadougou sur l'emploi et la lutte contre la pauvreté en Afrique, les chefs d'État africains se sont engagés à faire de la création d'emplois une dimension essentielle des politiques économiques et sociales de leurs pays.

Les Ministres africains des finances, de la planification et du développement économique réunis à Ouagadougou en mai 2006 ont réaffirmé l'importance de l'emploi pour la réduction de la pauvreté et le développement.

La mise en œuvre du DSRP a contribué à mener une action judicieuse pour stabiliser le cadre macroéconomique tout en poursuivant le processus de développement de stratégies sectorielles.

Il reste cependant encore à déployer des efforts considérables pour améliorer réellement la vie des gens et réaliser autant que possible les Objectifs du millénaire pour le développement.

À cette fin, le gouvernement entend poursuivre la mise en œuvre de sa politique de croissance accélérée par des investissements dans certains secteurs et branches de production, en s'appuyant sur des stratégies visant à créer des emplois par l'utilisation des ressources locales. L'approche fondée sur la main-d'œuvre et ses nombreux domaines d'application dans notre contexte offre de bonnes possibilités de réduire le sous-emploi en développant les PME au niveau local.

La Déclaration de politique nationale de l'emploi validée en avril 2007 par la Commission consultative nationale sur l'approche du travail est l'une des stratégies innovantes du Programme HIMO dans la lutte contre le chômage pour réduire la pauvreté car elle conjugue la meilleure utilisation de la main-d'œuvre abondante disponible et l'utilisation optimale des ressources locales, dont les coûts sont moindres comparés aux investissements.

Objectifs attendus

Le principal objectif de la stratégie visant à promouvoir les approches à haute intensité de main-d'œuvre au Cameroun est de contribuer à créer un grand nombre d'emplois décents, à utiliser les ressources locales pour réduire la pauvreté, y compris par les investissements. Les objectifs spécifiques sont les suivants:

1. Accroître l'utilisation des approches fondées sur la main-d'œuvre en améliorant les connaissances sur leur contenu et l'impact qu'elles peuvent avoir sur la création d'emplois, l'atténuation de la pauvreté et le développement de l'économie nationale.

2. Développer un environnement juridique et institutionnel pour la planification et la mise en œuvre de politiques et de programmes d'investissements qui incorporent des approches fondées sur la main-d'œuvre.

3. Développer les ressources humaines nécessaires pour la mise en œuvre d'approches fondées sur la main-d'œuvre par toutes les catégories de parties prenantes: responsables politiques nationaux et locaux, opérateurs économiques, organisations de la société civile.

4. Entreprendre des actions concrètes en faveur de l'utilisation d'approches fondées sur la main-d'œuvre pour promouvoir l'emploi par un effet de modèle pour appuyer les efforts déployés par les différents acteurs.

Application de la stratégie

La stratégie de promotion des approches à haute intensité de main-d'œuvre est un élément essentiel de la politique nationale de l'emploi. Elle s'applique de préférence dans les domaines des infrastructures routières, des activités productives, de la création et de l'entretien des installations d'assainissement, de la protection de l'environnement, des bâtiments et des services collectifs, de la collecte et de la gestion des déchets.

Engagements du gouvernement

Dans le cadre de la présente déclaration et en vue de réaliser les objectifs exposés ci-dessus, le gouvernement s'engage à:

1. Promouvoir les approches à haute intensité de main-d'œuvre, y compris l'introduction de techniques fondées sur la main-d'œuvre dans l'élaboration et la mise en œuvre des programmes et des projets d'investissement.

2. Mettre en place un cadre économique, juridique et institutionnel propice à la mise en œuvre de techniques fondées sur la main-d'œuvre.

3. Faire de l'approche fondée sur la main-d'œuvre un pilier important de sa politique nationale de l'emploi.

4. Stimuler, encourager et renforcer les partenariats avec le secteur privé et les partenaires sociaux pour s'approprier les approches à haute intensité de main-d'œuvre.

5. Établir des mécanismes appropriés pour mettre en œuvre, surveiller et évaluer la stratégie fondée sur la main-d'œuvre, en s'appuyant sur un comité interdépartemental comprenant des intervenants essentiels.

6. Fournir une orientation et un appui aux PME qui entreprennent de promouvoir l'utilisation de techniques fondées sur la main-d'œuvre dans la mise en œuvre des programmes et des projets d'investissement.

Le gouvernement a adopté cette déclaration de politique pour promouvoir les approches à haute intensité de main-d'œuvre afin d'appuyer la politique nationale de l'emploi qui vise à réduire le chômage et à lutter contre la pauvreté.

Projet modèle

Programme national de réfection des routes rurales – Élément HIMO (PN2R) 2009-2013

L'objectif du PN2R en matière de développement est de faire des routes rurales toute l'année pour stimuler la croissance économique, contribuer à la lutte contre la pauvreté, consolider le secteur politique des routes rurales et créer des emplois.

L'impact attendu à moyen terme est l'amélioration des revenus dans les domaines visés par le projet; l'utilisation de la main-d'œuvre pendant les travaux permettra de créer des emplois immédiats, de distribuer les revenus et de créer des emplois en redynamisant l'économie locale.

Le projet dynamisera aussi le secteur des travaux publics, par des initiatives visant à renforcer les capacités pour permettre de former les gestionnaires administratifs, les PME et les départements de recherche à la promotion et à la mise en œuvre de projets de construction de routes rurales fondés sur la main-d'œuvre. Les PME auront aussi la possibilité d'acquérir des matériels de construction adaptés aux travaux fondés sur la main-d'œuvre et un Fonds d'équipement pour les PME sera créé.

Objectifs / Réalisations du projet

L'objectif du projet est de remettre en état environ 1000 km de routes rurales en faisant appel à des techniques fondées sur la main-d'œuvre. À cet effet, les réalisations liées aux objectifs spécifiques sont les suivantes:

1) Renforcer et consolider les connaissances spécialisées de l'administration des routes rurales dans la mise en œuvre et la promotion des travaux fondés sur la main-d'œuvre:

  • R.11 Un programme de travaux étalé sur trois ans - PN2R HIMO (2009-2011) approuvé et mis en œuvre par les parties prenantes à compter de novembre 2009.
  • R.12 Des données seront incorporées pour référence pour les études et la préparation du CAD pour janvier 2010 au plus tard.
  • R.13 Les travaux HIMO seront de qualité satisfaisante (grâce à la supervision, aux sites d'essai et aux sites modèles) à compter de janvier 2010.
  • R.14 Mise en place du Système de formation au Programme HIMO par l'ENSTP en septembre 2011.
  • R.15 Communication des expériences sur le programme HIMO à compter de janvier 2010.
  • R.16 Au moins 20 cadres de la DRR et de la DRTP auront reçu une formation pour la fin de 2010.

2) En ce qui concerne l'objectif spécifique 2: Renforcement des capacités des PME en matière d'entretien des routes:

  • R.21 Fonds d'équipement pour les PME opérationnel à compter de janvier 2010.
  • R.22 Au moins 50 entreprises équipées pour la fin du projet.
  • R.23 Fonds d'autonomisation à compter de janvier 2012.
  • R.24 Au moins 100 techniciens et cadres, 25 sociétés et 10 BETC formés aux approches à haute intensité de main-d'œuvre pour la fin de 2010.

3) En ce qui concerne l'objectif spécifique 3: Soutien aux REC et aux collectivités locales pour participer à la dynamique du développement économique local

  • R.31 Un manuel servant de référence pour l'entretien par l'ERC des routes visées dans le PN2R à compter de juin 2010.
  • R.32 Environ 100 REC organisés et mis en place le long des routes visées dans le PN2R à compter de juin 2010.
  • R.33 Participation des municipalités à l'entretien des routes visées dans le PN2R à compter de juin 2010.

En ce qui concerne l'objectif spécifique 4: Gérer avec efficacité et efficience le projet d'assistance technique mis en œuvre:

  • R.41 La cellule du projet a les ressources et les outils de gestion adéquats pour mener à bien le projet.
  • R.42 La surveillance et l'évaluation amélioreront la qualité du projet.

Le PN2R vise à supprimer l'obstacle au développement socioéconomique que constitue le manque de routes rurales carrossables toute l'année, tout en contribuant à renforcer les capacités nationales pour leur entretien. Il contribuera donc en même temps à améliorer la fourniture d'infrastructures routières, la mise en place de mesures d'accompagnement pour développer la performance du secteur, y compris le renforcement des capacités et de la compétitivité.