À propos du Service

Les travaux du Département sont guidés par l'Agenda du travail décent de l'OIT, l'Agenda global pour l'emploi et la convention n° 122 sur la politique de l'emploi.

Dans le cadre qui vient d'être exposé, le Département exécute ses travaux dans les cinq domaines répertoriés ci-après, plus le thème transversal de l'emploi des jeunes.

Analyse et élaboration des politiques nationales de l'emploi:

Tous les pays sont confrontés aux difficultés du chômage apparent et du sous-emploi et pour beaucoup, l'élimination de la pauvreté demeure un objectif prioritaire.

EMP/POLICY, conjointement avec les bureaux extérieurs, appuie l'examen et l'élaboration des stratégies nationales pour l'emploi afin de faire face à ces difficultés, dans une perspective globale qui inclut l'analyse de la politique macroéconomique, des stratégies sectorielles, le ciblage de groupes particuliers – les jeunes, les femmes – et des stratégies locales pour l'emploi. Il apporte son soutien aux gouvernements dans la formulation des politiques nationales de l'emploi et dans l'intégration des objectifs et stratégies en matière d'emploi dans les plans de développement nationaux et les stratégies pour la réduction de la pauvreté (SRP). Par la promotion de dialogues tripartites, les priorités et stratégies nationales sont examinées en vue de renforcer le contenu relatif à l'emploi des stratégies de développement, des politiques économiques et des investissements. Un soutien est octroyé pour surveiller l'impact des stratégies nationales et pour accroître et réorienter les ressources et investissements en matière de développement dans les budgets nationaux, y compris par la mobilisation de l'aide et de prêts extérieurs accordés par des institutions multilatérales, en vue de réaliser les objectifs de développement.

Approches fondées sur les investissements à forte intensité d'emplois

Le Service des investissements à forte intensité d'emplois (EMP/INVEST) du BIT dirige les travaux sur l'élaboration et la mise en œuvre des approches à haute intensité de main-d'œuvre en matière d'investissements en infrastructures. Le Programme HIMO apporte son soutien aux gouvernements, aux organisations d'employeurs et de travailleurs, au secteur privé et aux associations locales pour renforcer le contenu relatif à l'emploi des investissements en infrastructures et pour améliorer l'accès des pauvres aux marchandises et aux services de base. Le Programme HIMO a des activités dans plus de 70 pays aux niveaux macro, méso et microéconomique.

Stratégies pour la réduction de la pauvreté (SRP)

Le lien entre l'élimination de la pauvreté et la promotion de l'emploi constitue un domaine très important pour les travaux d'analyse et de conseil de l'OIT. Aux termes de la Déclaration de Philadelphie, "la pauvreté, où qu'elle existe, constitue un danger pour la prospérité de tous". L'OIT estime que la promotion de l'emploi productif est la meilleure voie à suivre pour sortir de la pauvreté.

Avec la mise en place des processus des stratégies pour la réduction de la pauvreté au niveau des pays, avec l'appui de la Banque mondiale et du FMI, l'OIT s'est engagée dans un domaine d'action de premier plan, à savoir donner aux gouvernements et aux partenaires sociaux les moyens d'intégrer de meilleurs objectifs en matière d'emploi dans ces cadres nationaux généraux dans les pays à faible revenu.

Plus de 50 pays, dont 40 pour cent se trouvent en Afrique, ont élaboré des SRP dans le Département et les passent en revue, par le développement d'outils, de services consultatifs sur les politiques à mener et d'initiatives en matière de renforcement des capacités de grande envergure qui favorisent une meilleure intégration des stratégies pour l'emploi et des objectifs en matière de travail décent dans la nouvelle génération de SRP.

Économie informelle

Une proportion importante de la main-d'œuvre mondiale continue de travailler et de subvenir à ses besoins dans l'"économie informelle". C'est dans les pays en développement dans toutes les régions que ce pourcentage demeure le plus élevé, allant de 35 à 90 pour cent de l'emploi total, mais il est en augmentation dans les pays en transition. Les employés salariés, les travailleurs indépendants et les microentrepreneurs dans l'économie informelle subissent souvent de nombreux déficits de travail décent et demeurent hors de portée des ressources, services et institutions du marché du travail classiques qui favorisent le développement.

Le Département, en collaboration avec d'autres unités techniques et unités extérieures, facilite une approche intégrée de l'analyse des déterminants de la formalité et de l'informalité dans certains contextes nationaux et régionaux et de l'appui à l'élaboration de politiques et stratégies appropriées pour favoriser la transition vers la formalité. Le cadre global est fourni par la Résolution et les conclusions de la CIT de 2002 concernant le travail décent et l'économie informelle.

Création d'emplois en milieu rural et en milieu urbain

La promotion d'une croissance riche en emplois dans les zones rurales et urbaines, y compris par le développement des capacités des autorités et institutions locales est un autre domaine important des travaux du Département. La réalisation de cet objectif est facilitée par l'adoption d'une perspective interdisciplinaire et les travaux de plusieurs unités, notamment le Programme des investissements à haute intensité de main-d'œuvre (HIMO), le programme concernant l'élaboration et la mise en œuvre des politiques nationales de l'emploi et le programme relatif à l'économie informelle.

Emploi des jeunes

Le Département héberge aussi le Réseau pour l'emploi des jeunes, un programme de partenariats entre l'OIT, la Banque mondiale et les Nations Unies. L'emploi des jeunes a acquis une place prépondérante dans les agendas nationaux et mondiaux relatifs à l'emploi. L'emploi décent et productif pour les jeunes est un des grands engagements de l'OIT. Des conseils sont donnés aux mandants sur l'élaboration et la mise en œuvre de politiques et de programmes qui visent à promouvoir l'emploi des jeunes. Ces travaux sont menés d'une manière intégrée en tirant parti des synergies entre différents programmes techniques, le Programme de l'OIT pour l'emploi des jeunes et le Secrétariat du Réseau pour l'emploi des jeunes.