ILO Home
DCOMM: Département de la communication m
Page d'accueil photothèque 
  
DCOMM: Department of Communication
0 0   
0 0 Galerie de photosGalerie de photos
 
 

0

Galerie de photos
»Photos du Directeur général du BIT
»Recherche dans la galerie de photos
»Parcourir la galerie de photos
» par type de personne
» par mot-clé
» par pays
»Accès direct à une photo
»Contactez-nous
»Utilisation des photos
»Evénements spéciaux
»Diaporamas
  



0
English - Español  
Journée internationale des personnes handicapées 2011: «Ensemble pour un monde meilleur pour tous: inclure les personnes handicapées dans le développement»


Les personnes handicapées représentent environ un milliard d'individus, soit 15 pour cent de la population mondiale. Elles forment la plus grande minorité au monde. Cette année, la Journée internationale des personnes handicapées met l'accent sur la nécessité d'associer les personnes handicapées et leurs communautés aux efforts de développement. Pour parvenir à cet objectif, chacun a un rôle à jouer.


Démarrer le diaporama »


Quatre cinquièmes des personnes handicapées vivent dans les pays en développement. Environ 82 pour cent vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Photo:BIT/Fiorente A.
Le constat est clair : l'exclusion des personnes handicapées du monde du travail a un coût économique élevé. L'OIT la récemment évalué entre 3 et 7 pour cent du PIB d'un pays. Photo:/Fiorente A.
Les femmes porteuses de handicap sont souvent victimes d'une double discrimination, en raison de leur sexe et de leur handicap. De ce fait, les femmes et les filles handicapées ont plus de mal à accéder à l'éducation, à la formation professionnelle, aux programmes de réadaptation et à l'emploi, qu'on les compare aux femmes valides ou aux hommes handicapés. Photo:/Brown P.
Pour créer un meilleur monde pour tous, il est essentiel d'introduire des mesures volontaristes afin d'inclure les femmes et les hommes porteurs de handicap dans toutes les initiatives liées à la promotion de l'emploi, à la réduction de la pauvreté et au développement économique et social au niveau du pays.

Les femmes photographiées ici sont employées par l'entreprise Chula Fashion, basée à Hanoi, spécialisée dans la création de textiles uniques. La société emploie environ 55 personnes, dont 80 pour cent environ sont handicapées. La majorité du personnel est malentendant. Photo:/Sanchez J.
Chacun a un rôle à jouer pour garantir aux personnes handicapées qu¿elles seront intégrées dans le processus de développement et auront accès à des possibilités de vie meilleure. Photo:/Fiorente A.
Les gouvernements doivent protéger les droits des citoyens handicapés sur les plans législatif et politique et attribuer des ressources permettant de garantir que les services généraux comme la santé, l¿éducation et la formation, sont accessibles aux personnes handicapées. Photo:BIT/Lord R.
Les employeurs sont indispensables pour promouvoir le travail et les possibilités de formation pour les hommes et les femmes porteurs de handicap. La formation sur le tas peut être un moyen efficace de permettre aux personnes handicapées d¿entrer sur un marché du travail concurrentiel. Photo:/Brown P.
L'ONU et l'OIT ont toutes deux apporté une contribution significative à l'élaboration de normes dans le domaine du handicap et du travail. La Convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées, ainsi que la convention (n° 159) de l'OIT sur la réadaptation professionnelle et l'emploi des personnes handicapées, le Recueil de directives pratiques du BIT sur la gestion du handicap sur le lieu de travail (2001) constituent une plateforme pour l'inclusion des personnes handicapées dans tous les aspects du milieu du travail.

Ici, un homme aveugle utilise un logiciel de lecture d'écran pour l'aider à exécuter son travail. Photo:/Fiorente A.
Notre autonomie dépend de notre aptitude à exercer nos compétences et nos connaissances . L'expérience montre qu¿en offrant aux personnes handicapées la capacité de participer au processus de développement, voire de le diriger, c'est toute leur communauté qui en bénéficie, parce que leur implication ouvre des possibilités à toutes les personnes, qu'elles soient ou non porteuses d'un handicap.

Au Cambodge, Cham Sophal est membre de l'Association d¿artisanat des femmes khmères qui bénéficie du soutien du programme WEDGE de l'OIT pour la formation aux compétences de gestion d'entreprise, pour l'affiliation à une association commerciale, pour l¿éducation financière et le crédit. Ce type de synergies fait une grande différence dans la vie des personnes handicapées qui se battent pour changer leur situation économique. Photo:/Sanchez J.
Eleni Meshesha, cheffe d¿entreprise reconnue, est malentendante. Elle produit artisanalement des bracelets et des colliers de perles, en plus d¿un certain nombre d¿autres produits réalisés à partir de matériaux recyclés. Ces dernières années, elle a participé à plusieurs initiatives de formation qualifiante et de création d¿entreprise, notamment le projet de Développement de l¿entreprenariat féminin et d¿égalité des sexes (WEDGE en anglais) du BIT. Après neuf ans d¿activité, Eleni a créé un réseau de six fournisseurs qu¿elle a formés à la création de bijoux en perles; trois d¿entre eux sont handicapés. Photo:/Fiorente A.
Le programme de formation du BIT pour le renforcement de l'autonomie économique des populations rurales (TREE en anglais) veille à tenir compte du handicap dans son approche, ce qui permet aux professionnels d'inclure les personnes handicapées dans leurs projets. Photo:/ILO / Ability Asia

  
  
Copyright          
  
^ haut de page 
  
Dernière mise à jour: samedi - 26 septembre 2020