ILO Home
DCOMM: Département de la communication m
Page d'accueil photothèque 
  
DCOMM: Department of Communication
0 0   
0 0 Galerie de photosGalerie de photos
 
 

0

Galerie de photos
»Photos du Directeur général du BIT
»Recherche dans la galerie de photos
»Parcourir la galerie de photos
» par type de personne
» par mot-clé
» par pays
»Accès direct à une photo
»Contactez-nous
»Utilisation des photos
»Evénements spéciaux
»Diaporamas
  



0
English - Español  
Journée internationale des personnes handicapées 2011: «Ensemble pour un monde meilleur pour tous: inclure les personnes handicapées dans le développement»


Les personnes handicapées représentent environ un milliard d'individus, soit 15 pour cent de la population mondiale. Elles forment la plus grande minorité au monde. Cette année, la Journée internationale des personnes handicapées met l'accent sur la nécessité d'associer les personnes handicapées et leurs communautés aux efforts de développement. Pour parvenir à cet objectif, chacun a un rôle à jouer.


Démarrer le diaporama »


Sur le marché du travail, les personnes handicapées représentent de 785 à 975 millions de personnes en âge de travailler. Pourtant la plupart d'entre elles ne travaillent pas. Photo:/Brown P.
Sur le marché du travail, les personnes handicapées représentent de 785 à 975 millions de personnes en âge de travailler. Pourtant la plupart d'entre elles ne travaillent pas. Si de nombreuses personnes ont réussi à obtenir un emploi et sont pleinement intégrées dans la société, en tant que groupe, elles sont souvent confrontées au chômage et à la pauvreté de manière disproportionnée. Photo:/Brown P.
Quatre cinquièmes des personnes handicapées vivent dans les pays en développement. Environ 82 pour cent vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Photo:BIT/Fiorente A.
Le constat est clair : l'exclusion des personnes handicapées du monde du travail a un coût économique élevé. L'OIT la récemment évalué entre 3 et 7 pour cent du PIB d'un pays. Photo:/Fiorente A.
Si les personnes handicapées ne sont pas intégrées au sein des programmes et projets de développement, il sera presque impossible de parvenir à la réalisation de l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié la pauvreté d'ici à 2015. Photo:/Villafranca V.
Les femmes porteuses de handicap sont souvent victimes d'une double discrimination, en raison de leur sexe et de leur handicap. De ce fait, les femmes et les filles handicapées ont plus de mal à accéder à l'éducation, à la formation professionnelle, aux programmes de réadaptation et à l'emploi, qu'on les compare aux femmes valides ou aux hommes handicapés. Photo:/Brown P.
Pour créer un meilleur monde pour tous, il est essentiel d'introduire des mesures volontaristes afin d'inclure les femmes et les hommes porteurs de handicap dans toutes les initiatives liées à la promotion de l'emploi, à la réduction de la pauvreté et au développement économique et social au niveau du pays.

Les femmes photographiées ici sont employées par l'entreprise Chula Fashion, basée à Hanoi, spécialisée dans la création de textiles uniques. La société emploie environ 55 personnes, dont 80 pour cent environ sont handicapées. La majorité du personnel est malentendant. Photo:/Sanchez J.
Chacun a un rôle à jouer pour garantir aux personnes handicapées qu¿elles seront intégrées dans le processus de développement et auront accès à des possibilités de vie meilleure. Photo:/Fiorente A.
Les gouvernements doivent protéger les droits des citoyens handicapés sur les plans législatif et politique et attribuer des ressources permettant de garantir que les services généraux comme la santé, l¿éducation et la formation, sont accessibles aux personnes handicapées. Photo:BIT/Lord R.
Les employeurs sont indispensables pour promouvoir le travail et les possibilités de formation pour les hommes et les femmes porteurs de handicap. La formation sur le tas peut être un moyen efficace de permettre aux personnes handicapées d¿entrer sur un marché du travail concurrentiel. Photo:/Brown P.
Nid avait 19 ans quand elle a obtenu son diplôme du second degré à l'Ecole Udonthani pour les sourds en Thaïlande. Elle était réputée pour son excellente mémoire et son grand respect des instructions. Ses supérieurs ont reçu une formation en langue des signes et une session de ressources humaines a également été organisée pour permettre à Nid et à son futur supérieur de faire connaissance avant de commencer à travailler ensemble. Photo:/Brown P.
Les organisations de travailleurs sont extrêmement bien placées pour promouvoir l'égalité des chances et de traitement des travailleurs handicapés. L'une des méthodes consiste à recruter, organiser et intégrer les personnes handicapées au sein de leur mouvement, une autre consiste à promouvoir l'action positive de façon à préparer leur inclusion sur le lieu de travail, à sensibiliser les dirigeants et le personnel et à faciliter tous les ajustements ou adaptations nécessaires. Photo:/Brown P.
Les organisations de personnes handicapées ont un rôle important à jouer pour les représenter, pour sensibiliser aux questions de handicap, pour faire valoir et défendre les droits des personnes handicapées et demander des comptes aux responsables. Photo:/Amarasinghe G.
L'ONU et l'OIT ont toutes deux apporté une contribution significative à l'élaboration de normes dans le domaine du handicap et du travail. La Convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées, ainsi que la convention (n° 159) de l'OIT sur la réadaptation professionnelle et l'emploi des personnes handicapées, le Recueil de directives pratiques du BIT sur la gestion du handicap sur le lieu de travail (2001) constituent une plateforme pour l'inclusion des personnes handicapées dans tous les aspects du milieu du travail.

Ici, un homme aveugle utilise un logiciel de lecture d'écran pour l'aider à exécuter son travail. Photo:/Fiorente A.
Notre autonomie dépend de notre aptitude à exercer nos compétences et nos connaissances . L'expérience montre qu¿en offrant aux personnes handicapées la capacité de participer au processus de développement, voire de le diriger, c'est toute leur communauté qui en bénéficie, parce que leur implication ouvre des possibilités à toutes les personnes, qu'elles soient ou non porteuses d'un handicap.

Au Cambodge, Cham Sophal est membre de l'Association d¿artisanat des femmes khmères qui bénéficie du soutien du programme WEDGE de l'OIT pour la formation aux compétences de gestion d'entreprise, pour l'affiliation à une association commerciale, pour l¿éducation financière et le crédit. Ce type de synergies fait une grande différence dans la vie des personnes handicapées qui se battent pour changer leur situation économique. Photo:/Sanchez J.
Tok Vanna, du Cambodge, a cessé de mendier quand il a appris à vendre des livres auprès de Sem Sovantha qui était déjà un libraire à succès. Sem lui a transmis les compétences techniques et commerciales nécessaires dans le cadre d'un projet de l'OIT pour alléger la pauvreté à travers une formation par les pairs au Cambodge. Le projet met sur pied des entreprises locales dans les zones rurales pour former et encadrer les personnes handicapées dans la gestion commerciale et d'entreprise. Photo:/ILO / Ability Asia
Eleni Meshesha, cheffe d¿entreprise reconnue, est malentendante. Elle produit artisanalement des bracelets et des colliers de perles, en plus d¿un certain nombre d¿autres produits réalisés à partir de matériaux recyclés. Ces dernières années, elle a participé à plusieurs initiatives de formation qualifiante et de création d¿entreprise, notamment le projet de Développement de l¿entreprenariat féminin et d¿égalité des sexes (WEDGE en anglais) du BIT. Après neuf ans d¿activité, Eleni a créé un réseau de six fournisseurs qu¿elle a formés à la création de bijoux en perles; trois d¿entre eux sont handicapés. Photo:/Fiorente A.
Le programme de formation du BIT pour le renforcement de l'autonomie économique des populations rurales (TREE en anglais) veille à tenir compte du handicap dans son approche, ce qui permet aux professionnels d'inclure les personnes handicapées dans leurs projets. Photo:/ILO / Ability Asia
Couturière, âgée de 19 ans, Srey Vy utilise ses mains handicapées pour manier les pièces de tissu autour de sa machine à coudre. La formation qualifiante dispensée par le projet IPEC lui a permis d'obtenir un prêt auprès de la Cambodian Hope organization, un partenaire opérationnel du projet de Développement de l'entreprenariat féminin et d'égalité des sexes (WEDGE) du BIT. Grâce à ce programme, elle a pu acheter sa propre machine. Elle a déjà remboursé son crédit. Photo:/Brown P.
Un changement positif peut être obtenu si nous travaillons tous ensemble. L'OIT a joué, et continuera de jouer, un rôle central dans le développement d¿initiatives ciblées garantissant à ceux qui sont particulièrement défavorisés de pouvoir exploiter la totalité de leur potentiel et jouer un rôle actif sur le lieu de travail. Photo:/Rawiwan M.

  
  
Copyright          
  
^ haut de page 
  
Dernière mise à jour: mercredi - 16 octobre 2019