ILO Home
DCOMM: Département de la communication m
Page d'accueil photothèque 
  
DCOMM: Department of Communication
0 0   
0 0 Galerie de photosGalerie de photos
 
 

0

Galerie de photos
»Photos du Directeur général du BIT
»Recherche dans la galerie de photos
»Parcourir la galerie de photos
» par type de personne
» par mot-clé
» par pays
»Accès direct à une photo
»Contactez-nous
»Utilisation des photos
»Evénements spéciaux
»Diaporamas
  



0
English - Español  
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle perspective pour les hommes et femmes plus âgés


L'augmentation de l'espérance de vie implique beaucoup de changements. En termes absolus, il s'agit d'un signe de progrès. Toutefois, la majorité de la population mondiale n'a droit à aucune forme de pension de vieillesse. Vivre plus longtemps veut dire alors endurer la pauvreté pendant plus longtemps. La pauvreté des personnes âgées est une préoccupation majeure. L'égalité hommes-femmes au coeur du travail décent, campagne 2008-2009


Démarrer le diaporama »


Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
La proportion de personnes de plus de 60 ans est passée de 8 % en 1950 à 11 % aujourd'hui, et les prévisions affirment qu'elle augmentera jusqu'à 22 % en 2050, atteignant alors 2 milliards de personnes. En d'autres termes, une personne sur cinq dans le monde aura 60 ans ou plus dans une quarantaine d¿années. Photo:BIT/Maillard J.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
Vivre plus longtemps implique la nécessité de bénéficier pendant plus longtemps d'un accès à des soins de santé de qualité à des prix abordables, et d'un revenu suffisant. De plus en plus, et dans plusieurs parties du monde, les personnes âgées - même celles de santé fragile - n'ont d'autre choix que de continuer à travailler jusqu'à un âge très avancé. Elles n'ont parfois pas droit à une retraite ou à d'autres prestations de retraite pour assurer leur quotidien. Photo:BIT/NC
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
Les femmes constituent la majeure partie des personnes âgées (55 %) car elles vivent plus longtemps. Actuellement, le nombre de femmes dépasse le nombre d'hommes d'environ 70 millions parmi les 60 ans et plus. Au cours de 50 dernières années, l'espérance de vie générale des femmes a augmenté de 48 à 67 ans, celle des hommes de 45 à 63 ans. Photo:BIT/Deloche P.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
La discrimination fondée sur l'âge, en particulier à l'envers des femmes âgées, doit être combattue puisque, tout au long de leur vie, les femmes sont confrontées à des obstacles qui s'accumulent avec l'âge. Les femmes âgées peuvent être victimes d'une double discrimination fondée sur des stéréotypes de sexe et d'âge. Elles peuvent non seulement être discriminées en raison de leur âge biologique mais aussi de leur apparence physique. À mesure que ces travailleuses vieillissent, il s'avère qu'elles sont plus souvent licenciées et moins susceptibles de trouver un emploi de substitution que les autres groupes sur le marché du travail. Photo:BIT/Maillard J.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
Une grande partie de la contribution économique des femmes est apportée à travers leur rôle familial, les tâches ménagères et leur activité dans l'économie informelle. Les régimes de sécurité sociale offrant des garanties de prestations minimales et compensant la perte de droits à des prestations sont particulièrement bénéfiques pour les travailleuses dont les droits pourraient autrement être très limités en raison d'un salaire modeste ou de travaux à temps partiel, souvent interrompus par des obligations familiales et des périodes de chômage. Pour ces femmes dont le travail n'a jamais été rétribué, ces garanties pourraient s'avérer vitales. Photo:BIT/Deloche P.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
Les taux de participation de la main d'oeuvre sont généralement plus faibles chez les femmes âgées que chez les hommes âgés. Cette participation inférieure ne signifie pas que les femmes âgées ne travaillent pas. Les femmes âgées qui travaillent seulement quelques heures ou occupent un emploi irrégulier ou saisonnier, les femmes qui travaillent sans être payées, ou celles qui travaillent à proximité de chez elles ou à domicile ne sont souvent pas prises en compte par les indicateurs du marché du travail. Comme les femmes, plus fréquemment que les hommes, se retrouvent dans ces situations, il est probable que le nombre de femmes au travail soit sous-estimé dans une mesure plus large que celui des hommes. Photo:BIT/Deloche P.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
Les femmes sont particulièrement vulnérables en raison de leur surreprésentation dans le travail non payé, faiblement rémunéré, à temps partiel, fréquemment interrompu ou dans l'économie informelle. En conséquence, elles sont moins souvent en droit de bénéficier de prestations de retraite contributives à part entière. Même quand elles y ont droit, leurs pensions sont souvent nettement inférieures à celles des hommes en raison de revenus plus modestes et de périodes de cotisations plus courtes. Photo:BIT/Deloche P.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
Dans les pays en développement, les personnes plus âgées peuvent être contraintes de travailler malgré un état de santé plus fragile afin de subsister sans retraite. Au même moment, dans les pays développés, de nombreuses personnes âgées sont encore en bonne santé physique et mentale et parfaitement capables et disposées à faire bénéficier les employeurs de leur expérience et de leurs compétences, même si elles ont atteint l'âge de la retraite. Photo:BIT/Crozet M.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
Une grande partie de la population mondiale - 80 % - ne bénéficie toujours pas d'un accès à une protection sociale complète. Cette absence de protection devient plus évidente à mesure que les populations vieillissent. Les pensions de sécurité sociale non contributives de base aident à réduire les inégalités entre les sexes et la qualité de vie entre les femmes et les hommes âgés. Cette constatation est particulièrement importante vu les différents obstacles auxquels les femmes sont confrontées en termes de participation de la main d'oeuvre à différentes étapes de la vie. Comme les femmes âgées se trouvent dans les classes économiques les plus faibles, elles sont appelées à bénéficier le plus souvent de ces régimes. Photo:BIT/Deloche P.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
La Recommandation de l'OIT sur les travailleurs âgés, 1980 (R162) stipule que "Les problèmes des travailleurs âgés devraient être traités dans le contexte d'une stratégie globale et équilibrée de plein emploi et, au niveau de l'entreprise, d'une politique sociale globale et équilibrée, en tenant dûment compte de tous les groupes de la population et en assurant par là que les problèmes de l'emploi ne seront pas rapportés d'un groupe sur un autre". Photo:BIT/Crozet M.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
L'orientation professionnelle et l'aide à la recherche d'un emploi pour les travailleurs âgés jouent un rôle essentiel dans la promotion de l'employabilité des groupes d'âge plus élevés. L'apprentissage et la formation continue sont primordiaux pour aider les travailleurs âgés à s'adapter aux demandes changeantes et aux opportunités d'emploi. L'apprentissage tout au long de la vie est une stratégie préventive à long terme qui est bien plus vaste qu'une simple éducation de la "seconde chance" pour des adultes qui n'ont pas bénéficié d'un enseignement et d'une formation initiale de qualité dans leur jeunesse et leur adolescence. Photo:BIT/Deloche P.
Droits, emplois et sécurité sociale: Une nouvelle vision pour les hommes et femmes plus âgés
L'objectif fondamental est bien de construire une société pour tous les âges, comme proclamé par l'Assemblée mondiale sur le vieillissement à Madrid (2002). Ceci oblige à repenser l'évolution traditionnelle de la vie professionnelle et nécessite l'introduction de modalités de travail plus souples et plus personnalisés, tout en garantissant que les personnes âgées auront à la fois le droit de continuer à travailler si elles le souhaitent et le droit de prendre leur retraite d'une manière acceptable si elles ne désirent plus poursuivre une vie économique active. Il doit y avoir un glissement de la concurrence vers la solidarité parmi les groupes d'âge au travail et pour supprimer les obstacles à l'emploi auxquels sont confrontées les personnes âgées. Photo:BIT/Maillard J.

  
  
Copyright          
  
^ haut de page 
  
Dernière mise à jour: samedi - 7 décembre 2019