« retour à la liste des résultats de recherche  
PERCARBONATE DE SODIUMICSC: 1744
Peroxyhydrate de carbonate de sodiummars 2009
N° CAS: 15630-89-4
N° ONU: 3378
N° CE : 239-707-6

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Non combustible mais favorise la combustion d'autres substances.  Risque d'incendie et d'explosion . Cf. Dangers chimiques.  PAS de contact avec des substances combustibles.    En cas d'incendie à proximité: eau en grandes quantités, eau pulvérisée.  En cas d'incendie: maintenir les fûts, etc., à basse température en les arrosant d'eau. PAS de contact direct de la substance avec l'eau. 

 EVITER LA DISPERSION DE POUSSIERES!  
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Toux. Mal de gorge.  Utiliser une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Air frais, repos. 
Peau Rougeur.  Gants de protection.  Rincer la peau abondamment à l'eau ou prendre une douche. 
Yeux Rougeur. Douleur. Vision floue.  Porter des lunettes de protection fermées ou une protection oculaire ainsi qu'une protection respiratoire.  Rincer abondamment à l'eau (retirer si possible les lentilles de contact). Consulter un médecin. 
Ingestion Maux de gorge. Sensation de brûlure . Douleur abdominale.  Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail. Se laver les mains avant de manger.  Rincer la bouche. NE PAS faire vomir. Consulter un médecin . 

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Protection individuelle: appareil filtrant de protection respiratoire contre les particules, adapté à la concentration atmosphérique de la substance. NE PAS laisser ce produit contaminer l'environnement. Balayer et récupérer la substance répandue dans des récipients secs en plastique couverts. Puis stocker et éliminer conformément à la réglementation locale. 

Selon les critères du SGH ONU

flam circleexcl mark;warn
DANGER
Peut aggraver un incendie; comburant
Nocif en cas d'ingestion
Provoque une sévère irritation des yeux
Peut provoquer une irritation respiratoire
Toxique pour les organismes aquatiques 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 5.1; Groupe d'emballage ONU: III 

STOCKAGE
Tenir à l'écart : cf. Dangers chimiques. Conserver au froid. Stocker dans une zone sans drain ou accès d'égout. 
EMBALLAGE
 
PERCARBONATE DE SODIUM ICSC: 1744
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
POUDRE BLANCHE CRISTALLINE. 

Dangers physiques
Pas de donnée. 

Dangers chimiques
Se décompose en cas de contact avec de l'eau. Cela génère un risque d'incendie et d'explosion. La solution aqueuse est une base faible. Réagit avec le métal et ses sels, les acides organiques et les réducteurs. 

Formule: 2Na2CO3.3H2O2
Masse moléculaire: 314.1
Point de fusion: pas de point de fusion; se décompose à >50°C
Cf. Notes.
Densité: 2.1 g/cm³
Solubilité dans l'eau, g/100ml à 20°C: 14 (bonne)
Pression de vapeur, Pa à 25°C: (négligeable) 


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par ingestion. 

Effets liés à une exposition de courte durée
La substance est très irritante pour les yeux. La substance est irritante pour le tractus respiratoire. La substance est faiblement irritante pour la peau. 

Risque inhalatoire
Une concentration dangereuse de particules en suspension dans l'air peut être atteinte rapidement par dispersion, surtout sous forme de poudre. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
Les poumons peuvent être affectés par une exposition répétée ou prolongée. Le contact répété ou prolongé avec la peau peut provoquer une dermatite. 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
 

ENVIRONNEMENT
La substance est toxique pour les organismes aquatiques. Il est fortement recommandé de ne pas laisser ce produit contaminer l'environnement. 

NOTES
Si la température dépasse 50 °C, une décomposition auto-accélérée peut survenir, libérant de la chaleur, de l'oxygène et de la vapeur. Consultez Carbonate de sodium ICSC 1135. Consultez Peroxyde d'hydrogène ICSC 0164. 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
  Classification européenne
 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018