« retour à la liste des résultats de recherche  
DIAZOMETHANEICSC: 1256
mai 2018
N° CAS: 334-88-3
N° CE : 206-382-7

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Extrêmement inflammable. De nombreuses réactions peuvent provoquer un incendie ou une explosion. Emission de fumées (ou de gaz) irritantes ou toxiques en cas d'incendie.  Les mélanges air/gaz sont explosifs.  PAS de flammes nues, PAS d'étincelles et INTERDICTION de fumer.  Système clos, ventilation, équipements électriques et éclairage protégés contre les explosions. NE PAS exposer aux frottements ou aux chocs. Eviter l'accumulation de charges électrostatiques (par mise à la terre, par exemple).  Couper l'alimentation; en cas d'impossibilité et en l'absence de risque à proximité, laisser le feu s'éteindre. Sinon, l'éteindre avec de la poudre, du dioxyde de carbone.  Combattre le feu depuis une position abritée. 

 EVITER TOUT CONTACT! DANS TOUS LES CAS, CONSULTER UN MEDECIN! 
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Mal de gorge. Maux de tête. Respiration difficile. Essoufflement. Nausées. Vomissements. Les symptômes peuvent être retardés. Cf. Notes.  Utiliser une ventilation, une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Air frais, repos. Position semi-assise. Respiration articielle si nécessaire. Consulter immédiatement un médecin. 
Peau Rougeur. Douleur. Brûlures cutanées. Sensation de brûlure. EN CAS DE CONTACT AVEC LE LIQUIDE: GELURES.  Gants de protection contre le froid.  EN CAS DE GELURE: rincer abondamment à l'eau, NE PAS retirer les vêtements. Consulter immédiatement un médecin. Porter des gants de protection pour administrer les premiers secours. 
Yeux Sensation de brûlure. Rougeur. Douleur. Brûlures. Perte de la vue. EN CAS DE CONTACT AVEC LE LIQUIDE: GELURES.  Porter un écran facial ou une protection oculaire ainsi qu'une protection respiratoire.  Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin. Continuer de rincer pendant le transport pour des soins médicaux. 
Ingestion   Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail.  Peu probable en milieu de travail. 

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Evacuer la zone de danger! Consulter un expert! Ventilation. Protection individuelle: vêtement de protection complet comportant un appareil de protection respiratoire autonome. 

Selon les critères du SGH ONU

cancer;health haz
DANGER
Mortel par inhalation
Peut provoquer le cancer
Provoque des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves 

Transport
Classification ONU
 

STOCKAGE
Les solutions de diazométhane ne doivent pas être stockées. Cf. Notes. 
EMBALLAGE
 
DIAZOMETHANE ICSC: 1256
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
GAZ YELLOW, D'ODEUR CARACTERISTIQUE. 

Dangers physiques
Le gaz est plus lourd que l'air et peut se propager au niveau du sol; inflammation à distance possible. 

Dangers chimiques
Peut se décomposer de manière explosive en cas de chocs, frottements ou secousses. Peut exploser en cas de chauffage à 100°C, ou au contact de surfaces rugueuses, ou si des impuretés ou des solides sont présents dans le liquide non dilué ou dans des solutions concentrées, ou sous l'influence d'une lumière intense. Le contact avec les métaux alcalins et le sulfate de calcium provoque une explosion. 

Formule: CH2N2
Masse moléculaire: 42.04
Point d'ébullition: -23°C
Point de fusion: -145°C
Densité relative (eau = 1): 1.45
Solubilité dans l'eau: réaction
Densité de vapeur relative (air = 1): 1.4
Point d'éclair: Gaz inflammable
Température d'auto-inflammation: 100°C (explosion)
Coefficient de partage octanol/eau (log Pow): 2.00 (estimé)
Pression de vapeur, kPa à 25°C: 520  


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation. 

Effets liés à une exposition de courte durée
La substance est très corrosive pour les yeux, la peau et le tractus respiratoire. L'inhalationde vapeurs peut causer un œdème pulmonaire. L'inhalationde vapeurs peut provoquer des réactions asthmatiformes (syndrome de dysfonction réactive des voies respiratoires). Cf. Notes. Le liquide peut causer des gelures. L'exposition à des concentrations supérieures à la VLEP peut entraîner la mort. Une surveillance médicale est conseillée. 

Risque inhalatoire
Une concentration dangereuse de ce gaz dans l'air sera atteinte très rapidement en cas de perte du confinement. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
L'inhalation répétée ou prolongée peut provoquer de l'asthme. Cette substance est peut-être cancérogène pour l'homme. 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV-TWA1 0.2 ppm.
TLV: A2 (cancérigène présumé chez l'homme).
MAK: cancérigène catégorie: 2 

ENVIRONNEMENT
 

NOTES
En raison de sa toxicité et de sa nature explosive, le diazométhane est fraichement préparé in situ et utilisé en solution avec l'éther ou le dioxane.
Les symptômes de l'œdème pulmonaire ne se manifestent souvent qu'après quelques heures et sont aggravés par l'effort physique. Le repos et la surveillance médicale sont par conséquent essentiels.
L'administration immédiate d'un aérosol approprié, par un médecin ou une personne autorisée par lui / elle, doit être envisagée.
Les symptômes de l'asthme ne se manifestent souvent qu'après quelques heures et sont aggravés par l'effort physique. Le repos et la surveillance médicale sont par conséquent essentiels.
La relation entre l'odeur et la valeur limite d'exposition professionnelle ne peut pas être indiquée.
Les recommandations présentes sur cette carte s'appliquent aussi pour les solutions concentrées de diazométhane. 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
  Classification européenne
Symbole : T; R : 45; S : 53-45 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018