« retour à la liste des résultats de recherche  
TRIFLUORURE D'AZOTEICSC: 1234
Fluorure d'azote
Trifluoroamine
octobre 2004
N° CAS: 7783-54-2
N° ONU: 2451
N° CE : 232-007-1

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Non combustible mais favorise la combustion d'autres substances. Emission de fumées (ou de gaz) irritantes ou toxiques en cas d'incendie. Augmentation de la pression avec risque d'éclatement sous l'effet de la chaleur.    PAS de contact avec des matières inflammables. PAS de contact avec des agents réducteurs.    En cas d'incendie à proximité, utiliser les agents extincteurs appropriés.  En cas d'incendie: maintenir les bouteilles à basse température en les arrosant d'eau. 

   
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation   Utiliser une ventilation, une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Air frais, repos. 
Peau     Retirer les vêtements contaminés. 
Yeux   Porter des lunettes de protection fermées.  Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin. 
Ingestion      

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Ventilation. NE JAMAIS arroser le liquide au jet. Protection individuelle: appareil de protection respiratoire autonome. 

Selon les critères du SGH ONU

 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 2.2; Risques subsidiaires ONU: 5.1 

STOCKAGE
A l'épreuve du feu à l'intérieur d'un local. Tenir à l'écart des substances combustibles et des agents réducteurs. Conserver au froid. 
EMBALLAGE
 
TRIFLUORURE D'AZOTE ICSC: 1234
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
GAZ INCOLORE, D'ODEUR CARACTERISTIQUE. 

Dangers physiques
Le gaz est plus lourd que l'air et peut s'accumuler en partie basse, provoquant un appauvrissement en oxygène. 

Dangers chimiques
Se décompose lors de chauffage. Cela produit des fumées toxiques, notamment de fluorure. La substance est un oxydant puissant. Réagit avec les matières combustibles et réductrices. Réagit violemment avec l'ammonia(c)que, le monoxyde de carbone, le diborane, l'hydrogène, le sulfure d'hydrogène, le méthane et la tétrafluorohydrazine. Cela génère un risque d'explosion. Attaque les métaux. La substance est décomposée par des étincelles électriques. 

Formule: NF3
Masse moléculaire: 71.0
Point d'ébullition: -129°C
Point de fusion: -208.5°C
Densité relative (eau = 1): cf. Notes
Solubilité dans l'eau: insoluble
Densité relative du mélange air/vapeur à 20°C (air = 1): 2.45 


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation. 

Effets liés à une exposition de courte durée
 

Risque inhalatoire
Une concentration dangereuse de ce gaz dans l'air sera atteinte très rapidement en cas de perte du confinement. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
La substance peut avoir des effets sur le foie et les reins. L'inhalation répétée ou prolongée peut provoquer une fluorose. 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV-TWA1 10 ppm.
TLV: IBE publié 

ENVIRONNEMENT
 

NOTES
Densité du liquide au point d'ébullition : 1,885 kg/l.
L'odeur ne constitue pas un avertissement suffisant lorsque la valeur limite d'exposition est dépasée.
La formation de méthémoglobinémie a été observée chez les animaux mais la pertinence pour l'homme n'est pas claire.
Orienter la bouteille de gaz de manière à éviter toute fuite de gaz à l'état liquide.
Portez un équipement de protection pendant cette opération.
Vérifier la teneur en oxygène avant de pénétrer dans la zone.
Une concentration élevée dans l'air provoque un déficit en oxygène avec un risque de perte de conscience ou de mort. 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
  Classification européenne
 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018