« retour à la liste des résultats de recherche  
CHLORURE MERCURIQUEICSC: 0979
Dichlorure de mercure
Chlorure de mercure (II)
avril 2014
N° CAS: 7487-94-7
N° ONU: 1624
N° CE : 231-299-8

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Non combustible. Emission de fumées (ou de gaz) irritantes ou toxiques en cas d'incendie.        En cas d'incendie à proximité, utiliser les agents extincteurs appropriés.   

 EVITER TOUT CONTACT! DANS TOUS LES CAS, CONSULTER UN MEDECIN! 
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Toux. Mal de gorge.  Utiliser une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Air frais, repos. Consulter un médecin. 
Peau PEUT ETRE ABSORBE! Rougeur. Douleur. Phlyctènes. Brûlures cutanées.  Gants de protection. Vêtements de protection.  Retirer les vêtements contaminés. Rincer la peau abondamment à l'eau ou prendre une douche pendant au moins 15 minutes. Consulter un médecin . 
Yeux Douleur. Rougeur. Brûlures profondes graves.  Porter un écran facial ou une protection oculaire ainsi qu'une protection respiratoire.  Rincer abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact). Consulter immédiatement un médecin. 
Ingestion Goût métallique. Maux de gorge. Sensation de brûlure . Nausée. Douleur abdominale. Vomissements. Diarrhée. Choc ou collapsus.  Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail. Se laver les mains avant de manger.  Rincer la bouche. Faire boire un ou deux verres d'eau. NE PAS faire vomir. Consulter immédiatement un médecin. 

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Consulter un expert! Protection individuelle: vêtement de protection complet. NE PAS laisser ce produit contaminer l'environnement. Balayer et récupérer la substance répandue dans des récipients couverts. Recueillir soigneusement les résidus. Puis stocker et éliminer conformément à la réglementation locale. 

Selon les critères du SGH ONU

skull;toxiccorrcancer;health hazenviro;aqua
DANGER
Mortel par ingestion ou contact cutané
Provoque des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves
Peut provoquer une allergie cutanée
Susceptible d'induire des anomalies génétiques
Susceptible de nuire à la fertilité ou au fœtus
Risque présumé d'effets graves pour les reins
Risque avéré d'effets graves pour le système nerveux et les reins à la suite d'expositions répétées ou d'une exposition prolongée
Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 6.1; Groupe d'emballage ONU: II 

STOCKAGE
Tenir à l'écart des produits destinés à l'alimentation humaine et animale, de l'aluminium, du cuivre, du fer et du zinc. Stocker dans une zone sans drain ou accès d'égout. Prévoir un dispositif pour contenir l'écoulement des résidus lors de l'extinction. Bien fermer. Conserver à l'abri de la lumière. Conserver dans son récipient d'origine. 
EMBALLAGE
Ne pas transporter avec des produits destinés à l'alimentation humaine ou animale.
Très polluant pour le milieu marin. 
CHLORURE MERCURIQUE ICSC: 0979
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
BLANCS CRISTAUX OU POUDRE. 

Dangers physiques
 

Dangers chimiques
Se décompose lors de chauffage et sous l'action de la lumière. Cela produit des fumées toxiques de mercure et de chlore. Réagit avec les métaux tels que l'aluminium, le cuivre, le fer et le zinc. 

Formule: HgCl2
Masse moléculaire: 271.5
Point d'ébullition: 302°C
Point de fusion: 276°C
Densité: 5.4 g/cm³
Solubilité dans l'eau, g/l à 20°C: 69 (modérée)
Pression de vapeur, Pa à 20°C: 0.1
Coefficient de partage octanol/eau (log Pow): 0.1  


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation de ses aérosols, par voie percutanée et par ingestion. 

Effets liés à une exposition de courte durée
La substance est corrosive pour les yeux et la peau. La substance est irritante pour le tractus respiratoire. La substance peut avoir des effets sur le tractus gastro-intestinal et les reins. Cela peut entraîner des lésions tissulaires, une défaillance rénale, un collapsus et la mort. Une surveillance médicale est conseillée. 

Risque inhalatoire
Une concentration dangereuse de particules en suspension dans l'air peut être atteinte rapidement par dispersion. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
Le contact répété ou prolongé peut provoquer une sensibilisation cutanée. La substance peut avoir des effets sur le système nerveux central, le système nerveux périphérique et les reins. Cela peut provoquer une ataxie, des troubles sensoriels et des troubles de la mémoire, des tremblements, une faiblesse musculaire et une atteinte rénale. La substance peut avoir des effets sur la fertilité masculine. Peut provoquer des altérations génétiques héréditaires touchant les cellules germinales humaines. 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV: (en Hg):.
TLV-TWA1 0.025 mg/m3.
(peau); A4 (non classable comme agent cancérigène pour l'homme); IBE publié.
EU-OEL: (en Hg):.
EUL-TWA1 0,02 mg/m3.
MAK: (en Hg, fraction inhalable): 0.02 mg/m3; catégorie de limite de pic d'exposition: II(8); absorption cutanée (H); sensibilisation cutanée (SH); cancérigène catégorie: 3B; risque pendant la grossesse, groupe: D 

ENVIRONNEMENT
La substance est très toxique pour les organismes aquatiques. Une bioaccumulation de ce produit chimique peut se produire tout au long de la chaîne alimentaire, par exemple dans les organismes aquatiques. La substance peut causer des effets à long terme sur l'environnement aquatique. Il est fortement recommandé de ne pas laisser ce produit contaminer l'environnement. 

NOTES
Suivant le degré d'exposition, une surveillance médicale périodique est recommandée.
NE PAS emporter de vêtements de travail chez soi. 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
  Classification européenne
Symbole : T+, N; R : 28-34-48/24/25-62-68-50/53; S : (1/2)-26-36/37/39-45-60-61 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018