« retour à la liste des résultats de recherche  
CARBONYLE DE COBALTICSC: 0976
Octacarbonyle de cobalt
Tétracarbonyle de cobalt
avril 2014
N° CAS: 10210-68-1
N° ONU: 3124
N° CE : 233-514-0

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Auto-échauffement. Peut s'enflammer au contact de l'air. Combustible. Emission de fumées (ou de gaz) irritantes ou toxiques en cas d'incendie.    PAS de flammes nues. PAS de contact avec des agents oxydants.    Utiliser de l'eau pulvérisée, de la poudre, de la mousse, du dioxyde de carbone.   

 EVITER LA DISPERSION DE POUSSIERES! HYGIENE STRICTE!  
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Mal de gorge. Toux. Essoufflement. Respiration difficile.  Utiliser une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Air frais, repos. Position semi-assise. Consulter immédiatement un médecin. 
Peau Rougeur. Douleur.  Gants de protection. Vêtements de protection.  Retirer les vêtements contaminés. Rincer puis laver la peau à l'eau et au savon. 
Yeux Douleur. Rougeur.  Porter des lunettes de protection fermées ou une protection oculaire ainsi qu'une protection respiratoire.  Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin. 
Ingestion Maux de gorge. Cf. Notes.  Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail.  Rincer la bouche. Faire boire un ou deux verres d'eau. Consulter un médecin . 

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Evacuer la zone de danger! Consulter un expert! Protection individuelle: appareil de protection respiratoire autonome. Balayer et récupérer la substance répandue dans des récipients hermétiques couverts. S'il y a lieu, humidifier d'abord pour prévenir la formation de poussières. Puis stocker et éliminer conformément à la réglementation locale. 

Selon les critères du SGH ONU

flam;flameskull;toxic
DANGER
Matière auto-échauffante; peut s'enflammer
Mortel par inhalation
Nocif en cas d'ingestion
Peut provoquer une irritation respiratoire
Cf. Notes 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 6.1; 4.2; Groupe d'emballage ONU: I 

STOCKAGE
A l'épreuve du feu. Tenir à l'écart des oxydants. Bien fermer. Se reporter aux instructions du fabricant pour les conditions de stockage spécifiques. 
EMBALLAGE
Etanche à l'air.
Emballage incassable.
Placer les emballages fragiles dans un récipient incassable fermé.
Ne pas transporter avec des produits destinés à l'alimentation humaine ou animale. 
CARBONYLE DE COBALT ICSC: 0976
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
CRISTAUX ORANGE. 

Dangers physiques
 

Dangers chimiques
Se décompose lors d'échauffement. Se décompose sous l'action de l'air. Cela produit des fumées toxiques de monoxyde de carbone et de cobalt. Réagit avec les oxydants. Cela génère un risque d'incendie. 

Formule: C8O8Co2 / (OC)3Co(CO)2Co(CO)3
Masse moléculaire: 341.9
Décomposition à 52°C
Point de fusion: 51°C
Densité (à 20°C): 1.7 g/cm³
Solubilité dans l'eau à 20°C: insoluble
Pression de vapeur, Pa à 20°C: ~ 200  


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation et par ingestion. 

Effets liés à une exposition de courte durée
La substance est irritante pour les yeux et la peau. La substance est très irritante pour le tractus respiratoire. L'inhalation peut causer un œdème pulmonaire. Cf. Notes. Les effets peuvent être retardés. Une surveillance médicale est conseillée. 

Risque inhalatoire
Une contamination dangereuse de l'air sera atteinte assez lentement par évaporation de cette substance à 20 °C; , mais beaucoup plus rapidement en cas de dispersion. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV: (en Co):.
TLV-TWA1 0.1 mg/m3 

ENVIRONNEMENT
 

NOTES
Les symptômes de l'œdème pulmonaire ne se manifestent souvent qu'après quelques heures et sont aggravés par l'effort physique. Le repos et la surveillance médicale sont par conséquent essentiels.
Les effets sur la santé de l'exposition à cette substance n'ont pas été étudiés de façon adéquate.
Plusieurs fabricants ont étiqueté cette substance pour d'autres effets - notamment la possibilité de réactions allergiques cutanées, de cancers, d'effets sur la reproduction, de toxicité spécifique pour certains organes cibles (suite à des expositions répétées) ou de danger pour le milieu aquatique à long terme - mais les données suffisantes pour soutenir ces classifications du SGH n'ont pas été trouvées.  

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
  Classification européenne
 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018