« retour à la liste des résultats de recherche  
AZIDE DE SODIUMICSC: 0950
Azoture de sodiumavril 2014
N° CAS: 26628-22-8
N° ONU: 1687
N° CE : 247-852-1

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Combustible. Emission de fumées (ou de gaz) irritantes ou toxiques en cas d'incendie.  Risque d'incendie et d'explosion au contact d'acides ou de métaux. Montée en pression avec risque d'explosion en cas de chauffage.  PAS de contact avec des acides ou des métaux lourds.  NE PAS exposer à la chaleur, aux frottements ou aux chocs.  Utiliser du sable sec, de la poudre spéciale.  En cas d'incendie: maintenir les fûts, etc., à basse température en les arrosant d'eau. 

 EVITER LA DISPERSION DE POUSSIERES! HYGIENE STRICTE!  
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Toux. Maux de tête. Congestion nasale. Chute de la pression artérielle Essoufflement. Cf. Notes.  Utiliser une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Air frais, repos. Position semi-assise. Consulter immédiatement un médecin. 
Peau   Gants de protection.  Rincer la peau abondamment à l'eau ou prendre une douche. Consulter un médecin si vous vous sentez mal 
Yeux Rougeur. Douleur.  Porter des lunettes de protection ou une protection oculaire ainsi qu'une protection respiratoire.  Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin. 
Ingestion Douleur abdominale. Nausée. Transpiration. Chute de la pression artérielle. Tachycardie. Faiblesse. Vision floue. Choc ou collapsus. Cf. Effets d'une exposition de courte durée.  Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail.  Rincer la bouche. NE PAS faire vomir. Faire boire un ou deux verres d'eau. Consulter immédiatement un médecin. 

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Protection individuelle: appareil filtrant de protection respiratoire contre les particules, adapté à la concentration atmosphérique de la substance. NE PAS laisser ce produit contaminer l'environnement. Balayer et récupérer la substance répandue dans des récipients en plastique couverts. S'il y a lieu, humidifier d'abord pour prévenir la formation de poussières. Recueillir soigneusement les résidus. Puis stocker et éliminer conformément à la réglementation locale. 

Selon les critères du SGH ONU

skull;toxiccancer;health hazenviro;aqua
DANGER
Mortel en cas d'ingestion
Provoque une irritation oculaire
Peut irriter les voies respiratoires
Risque présumé d'effets graves pour le système cardiovasculaire
Très toxique pour les organismes aquatiques 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 6.1; Groupe d'emballage ONU: II 

STOCKAGE
Tenir à l'écart des produits destinés à l'alimentation humaine et animale, des acides et des métaux. Cf. Dangers chimiques. Prévoir un dispositif pour contenir l'écoulement des résidus lors de l'extinction. Stocker dans une zone sans drain ou accès d'égout. 
EMBALLAGE
Ne pas transporter avec des produits destinés à l'alimentation humaine ou animale. 
AZIDE DE SODIUM ICSC: 0950
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
CRISTAUX INCOLORES HEXAGONAUX. 

Dangers physiques
Cf. Notes. 

Dangers chimiques
Se décompose en cas de chauffage au-dessus de 275°C . Cela produit des fumées toxiques . Cela génère un risque d'incendie et d'explosion. Réagit avec le cuivre, le plomb, l'argent, le mercure et le disulfure de carbone. Cela produit des composés particulièrement sensibles aux chocs. Réagit avec les acides. Cela produit de l'azide d'hydrogène, toxique et explosif. Cf. Notes. 

Formule: NaN3
Masse moléculaire: 65.0
Décomposition à 275°C
Densité relative (eau = 1): 1.85
Solubilité dans l'eau, g/100ml à 17°C: 41.7 (bonne)
Pression de vapeur, Pa à 20°C: 1  


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation et par ingestion. 

Effets liés à une exposition de courte durée
La substance est faiblement irritante pour les yeux et les voies aériennes supérieures. La substance peut avoir des effets sur le système cardiovasculaire et le système nerveux central. Cela peut entraîner une baisse de tension, des troubles cardiaques et des troubles du système nerveux central. L'ingestion de grandes quantités peut entraîner la mort. L'inhalationde poussières peut provoquer des réactions asthmatiformes (syndrome de dysfonction réactive des voies respiratoires). 

Risque inhalatoire
Une concentration dangereuse de particules en suspension dans l'air peut être rapidement atteinte par dispersion, surtout sous forme de poudre. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV: 0.29 mg/m3 (valeur limite plafond); A4 (non classable comme agent cancérigène pour l'homme).
MAK: 0.2 mg/m3; catégorie de limite de pic d'exposition: I(2); risque pendant la grossesse, groupe: D.
EUL-TWA1 0.1 mg/m3; EUL-STEL1 0.3 mg/m3.
EU-OEL: (peau) 

ENVIRONNEMENT
La substance est très toxique pour les organismes aquatiques. Cette substance entre dans l'environnement lors d'une utilisation normale. Un grand soin devrait cependant être apporté pour éviter tout rejet supplémentaire, par exemple par un déversement inapproprié. 

NOTES
En présence de chaleur, d'acides et d'eau, l'azide de sodium est rapidement transformé en acide hydrazoïque, dont la vapeur peut être présente chaque fois que le sel est manipulé.
L'inhalation de concentrations élevées d'acide hydroazoïque peut entraîner une sévère irritation des voies respiratoires, y compris un oedème pulmonaire.
La décomposition de l'azide de sodium produit une grande quantité de gaz. Cela génère des risques d'explosion dans les espaces confinés. 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
Données complémentaires françaises
VLEP 8h = 0,1 mg/m3 / VLCT = 0,3 mg/m3, réglementaires contraignantes
Mention PEAU  Classification européenne
Symbole : T+, N; R : 28-32-50/53; S : (1/2)-28-45-60-61 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018