« retour à la liste des résultats de recherche  
CYANHYDRINE D'ACETONE (STABILISEE)ICSC: 0611
2-Cyano-2-propanol
Acétonecyanhydrine
mars 1998
N° CAS: 75-86-5
N° ONU: 1541
N° CE : 200-909-4

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Combustible. Emission de fumées (ou de gaz) irritantes ou toxiques en cas d'incendie.  Au-delà de 74°C, des mélanges air/vapeur explosifs peuvent se former.  PAS de flammes nues.  Au-delà de 74°C, utiliser un système clos et une ventilation.  Utiliser de la poudre, un AFFF, de la mousse, du dioxyde de carbone.  En cas d'incendie: maintenir les fûts, etc., à basse température en les arrosant d'eau. PAS de contact direct avec l'eau. Combattre le feu depuis une position abritée. 

 EVITER TOUT CONTACT! DANS TOUS LES CAS, CONSULTER UN MEDECIN! 
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Convulsions. Toux. Vertiges. Maux de tête. Respiration difficile. Nausées. Essoufflement. Inconscience. Vomissements. Arythmie cardiaque. Oppression thoracique.  Utiliser un système clos ou une ventilation.  Air frais, repos. Position semi-assise. Respiration articielle si nécessaire. Consulter un médecin. 
Peau PEUT ETRE ABSORBE! Rougeur. Douleur. Cf. Inhalation.  Gants de protection. Vêtements de protection.  Rincer puis laver la peau à l'eau et au savon. Consulter un médecin . 
Yeux Rougeur. Douleur.  Porter un écran facial ou une protection oculaire ainsi qu'une protection respiratoire.  Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin. 
Ingestion Crampes abdominales. Sensation de brûlure . Convulsions. Inconscience. Cf. Notes. Cf. Inhalation  Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail.  Rincer la bouche. Consulter un médecin . 

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Protection individuelle: vêtement de protection complet comportant un appareil de protection respiratoire autonome. NE PAS laisser ce produit contaminer l'environnement. Balayer et récupérer la substance répandue dans des récipients couverts. Recueillir soigneusement les résidus. Puis stocker et éliminer conformément à la réglementation locale. 

Selon les critères du SGH ONU

 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 6.1; Groupe d'emballage ONU: I 

STOCKAGE
Prévoir un dispositif pour contenir l'écoulement des résidus lors de l'extinction. Tenir à l'écart des bases fortes, des acides, de l'eau et des produits destinés à l'alimentation humaine et animale. Bien fermer. Conserver dans un local bien ventilé. 
EMBALLAGE
Etanche à l'air.
Ne pas transporter avec des produits destinés à l'alimentation humaine ou animale.
Polluant marin. 
CYANHYDRINE D'ACETONE (STABILISEE) ICSC: 0611
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
LIQUIDE INCOLORE, D'ODEUR CARACTERISTIQUE. 

Dangers physiques
La vapeur est plus lourde que l'air. 

Dangers chimiques
Se décompose rapidement lors de chauffage et lors de contact avec des bases et de l'eau. Cela produit du cyanure d'hydrogène, très toxique et inflammable (cf. ICSC 0492) et de l'acétone (cf. ICSC 0087). Réagit violemment avec les acides et les oxydants. Cela génère un risque d'incendie et d'explosion. 

Formule: (CH3)2C(OH)CN / C4H7NO
Masse moléculaire: 85.1
Point d'ébullition: 95°C
Point de fusion: -19°C
Densité relative (eau = 1): 0.93
Solubilité dans l'eau: librement soluble, mais décomposition dans l'eau
Pression de vapeur, kPa à 20°C: 3.0
Densité de vapeur relative (air = 1): 2.93
Point d'éclair: 74°C c.c.
Limites d'explosivité, %vol dans l'air: 2.2-12 


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation, par voie percutanée et par ingestion. 

Effets liés à une exposition de courte durée
La substance est irritante pour les yeux, la peau et le tractus respiratoire. La substance peut avoir des effets sur le système cardiovasculaire et le système nerveux central. Cela peut entraîner l'asphyxie, des troubles cardiaques, des convulsions, une cyanose et une défaillance respiratoire. L'exposition peut entraîner la mort. Une surveillance médicale est conseillée. Cf. Notes. 

Risque inhalatoire
Une contamination dangereuse de l'air peut être atteinte assez rapidement par évaporation de cette substance à 20 °C . 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
La substance peut avoir des effets sur le système nerveux central et la thyroïde. Cela peut provoquer des troubles fonctionnels. 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV: 5 mg/m3 (valeur limite plafond); (peau) 

ENVIRONNEMENT
La substance est très toxique pour les organismes aquatiques. Eviter tout rejet dans l'environnement en dehors de l'utilisation normale. 

NOTES
La valeur limite d'exposition professionnelle ne doit être dépassée à aucun moment de l'exposition professionnelle.
Un traitement spécifique est nécessaire en cas d'intoxication par cette substance ; les moyens appropriés avec leurs instructions doivent être disponibles.
Le danger et la toxicité de cette substance sont dus à son principal métabolite - le cyanure d'hydrogène (voir ICSC 0492). 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
  Classification européenne
Symbole : T+, N; R : 26/27/28-50/53; S : (1/2)-7/9-27-45-60-61 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018