« retour à la liste des résultats de recherche  
DIISOCYANATE D'ISOPHORONEICSC: 0499
Isocyanate de 3-isocyanatométhyl- 3,5,5-triméthylcyclohexyle
IPDI
novembre 2008
N° CAS: 4098-71-9
N° ONU: 2290
N° CE : 223-861-6

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Combustible. Emission de fumées (ou de gaz) irritantes ou toxiques en cas d'incendie. Augmentation de la pression avec risque d'éclatement sous l'effet de la chaleur.    PAS de flammes nues.    Utiliser de l'eau pulvérisée, de la mousse, de la poudre, du dioxyde de carbone.   

 EVITER TOUT CONTACT!  
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Toux. Mal de gorge. Sensation de brûlure.  Utiliser un système clos.  Air frais, repos. Position semi-assise. Consulter immédiatement un médecin. 
Peau Rougeur. Douleur. Sérieuses brûlures cutanées.  Gants de protection. Vêtements de protection.  Retirer les vêtements contaminés. Rincer puis laver la peau à l'eau et au savon. Consulter un médecin . 
Yeux Rougeur. Douleur.  Porter un écran facial ou une protection oculaire ainsi qu'une protection respiratoire.  Rincer abondamment à l'eau (retirer si possible les lentilles de contact). Consulter immédiatement un médecin. 
Ingestion Maux de gorge. Sensation de brûlure . Douleur abdominale.  Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail.  Rincer la bouche. NE PAS faire vomir. Faire boire un ou deux verres d'eau. Consulter un médecin . 

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Protection individuelle: tenue de protection contre les produits chimiques comprenant un appareil de protection respiratoire autonome. Recueillir le liquide en cas de fuite dans des récipients couverts . Absorber le liquide restant avec du sable ou un absorbant inerte. Puis stocker et éliminer conformément à la réglementation locale. Traiter le liquide restant avec un mélange d'ammoniac (4-8%), de détergent (2%) et d'eau. NE PAS laisser ce produit contaminer l'environnement. 

Selon les critères du SGH ONU

corrskull;toxiccancer;health haz
DANGER
Mortel par inhalation
Nocif par contact cutané
Provoque des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves
Peut provoquer des symptômes allergiques ou d'asthme ou des difficultés respiratoires par inhalation
Peut provoquer une allergie cutanée 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 6.1; Groupe d'emballage ONU: III 

STOCKAGE
Tenir à l'écart des bases, des acides, des alcools, des amines, des amides, des phénols, des mercaptans et des produits destinés à l'alimentation humaine et animale. Conserver dans un local bien ventilé. Bien fermer. Conserver au froid. Sec. Stocker dans une zone sans drain ou accès d'égout. 
EMBALLAGE
Etanche à l'air.
Ne pas transporter avec des produits destinés à l'alimentation humaine ou animale. 
DIISOCYANATE D'ISOPHORONE ICSC: 0499
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
LIQUIDE INCOLORE A JAUNE, D'ODEUR ACRE. 

Dangers physiques
 

Dangers chimiques
La substance peut polymériser . Se décompose en brûlant Cela produit des fumées toxiques et corrosives, notamment de cyanure d'hydrogène et d'oxydes d'azote. Réagit avec les acides, l'alcool, les amines, les bases, les amides, les phénols et les mercaptans. Cela génère un risque toxique, d'incendie et d'explosion. Attaque les matières plastiques et le caoutchouc. 

Formule: C12H18N2O2 / (CH3)2C6H7(CH3)(N=C=O)CH2N=C=O
Masse moléculaire: 222.3
Point d'ébullition à 1.33kPa: 158°C
Décomposition à 310°C
Point de fusion: -60°C
Densité relative (eau = 1): 1.06
Solubilité dans l'eau, g/100ml: 15 (réaction)
Pression de vapeur, Pa à 20°C: 0.04
Densité relative du mélange air/vapeur à 20°C (air = 1): 1.0
Point d'éclair: 155°C c.c.
Température d'auto-inflammation: 430°C
Limites d'explosivité, %vol dans l'air: 0.7-4.5
Coefficient de partage octanol/eau (log Pow): 4.75 (calculé) 


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation de ses aérosols et par voie percutanée. 

Effets liés à une exposition de courte durée
La substance est corrosive pour la peau. La substance est très irritante pour les yeux. L'aérosol est irritante pour le tractus respiratoire. 

Risque inhalatoire
Une contamination dangereuse de l'air peut être atteinte assez rapidement par évaporation de cette substance à 20 °C en cas de pulvérisation. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
Le contact répété ou prolongé peut provoquer une sensibilisation cutanée. L'inhalation répétée ou prolongée peut provoquer de l'asthme. Cf. Notes. 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV-TWA1 0.005 ppm.
MAK: 0.046 mg/m3, 0.005 ppm; catégorie de limite de pic d'exposition: I(1); sensibilisation respiratoire et cutanée (SAH); risque pendant la grossesse, groupe: D 

ENVIRONNEMENT
Cette substance peut être dangereuse pour l'environnement. Une attention particulière doit être accordée aux organismes aquatiques. 

NOTES
Toute personne ayant présenté des symptômes d'asthme dus à cette substance doit éviter tout contact ultérieur.
L'odeur ne constitue pas un avertissement suffisant lorsque la valeur limite d'exposition est dépasée.
NE PAS emporter de vêtements de travail chez soi. 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
  Classification européenne
Symbole : T, N; R : 23-36/37/38-42/43-51/53; S : (1/2)-26-28-38-45-61; Note : 2 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018