« retour à la liste des résultats de recherche  
CYANAMIDEICSC: 0424
Carbamonitrile
Cyanamide d'hydrogène
novembre 2007
N° CAS: 420-04-2
N° ONU: 2811
N° CE : 206-992-3

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Combustible seulement à température élevée. Emission de fumées (ou de gaz) irritantes ou toxiques en cas d'incendie.    PAS de flammes nues.    Utiliser du dioxyde de carbone, de la poudre sèche, du sable sec, de l'eau pulvérisée.  Combattre le feu depuis une position abritée. 

 EVITER LA DISPERSION DE POUSSIERES! EVITER TOUT CONTACT! DANS TOUS LES CAS, CONSULTER UN MEDECIN! 
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Toux. Essoufflement.  Utiliser une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Air frais, repos. Consultez un médecin si vous vous sentez mal. 
Peau PEUT ETRE ABSORBE! Rougeur. Douleur.  Gants de protection. Vêtements de protection.  Retirer les vêtements contaminés. Rincer la peau abondamment à l'eau ou prendre une douche. Consulter un médecin . 
Yeux Rougeur. Douleur.  Porter un écran facial.  Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin. 
Ingestion Sensation de brûlure . Maux de gorge. Douleur abdominale.  Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail. Se laver les mains avant de manger.  Rincer la bouche. Faire boire un ou deux verres d'eau. NE PAS faire vomir. Consulter un médecin . 

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Protection individuelle: vêtement de protection complet comportant un appareil de protection respiratoire autonome. NE PAS laisser ce produit contaminer l'environnement. Aspirer la matière répandue avec un équipement spécial. Recueillir soigneusement les résidus. Puis stocker et éliminer conformément à la réglementation locale. 

Selon les critères du SGH ONU

skull;toxiccancer;health haz
DANGER
Toxique en cas d'ingestion
Mortel par contact cutané
Provoque une irritation cutanée
Provoque une sévère irritation oculaire
Peut provoquer une allergie cutanée
Susceptible de nuire à la fertilité ou au fœtus
Toxique pour les organismes aquatiques 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 6.1; Groupe d'emballage ONU: III 

STOCKAGE
Tenir à l'écart des produits destinés à l'alimentation humaine et animale et des matières incompatibles. Cf. Dangers chimiques. Conserver au froid. Conserver à 20 °C maximum, ne jamais dépasser 30 °C. Sec. Bien fermer. Conserver dans un local bien ventilé. Stocker seulement une fois stabilisé. Cf. Notes. Stocker dans l'acier inoxydable, du polyéthylène ou du polypropylène. 
EMBALLAGE
Etanche à l'air.
Ne pas transporter avec des produits destinés à l'alimentation humaine ou animale. 
CYANAMIDE ICSC: 0424
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
CRISTAUX INCOLORES HYGROSCOPIQUES DELIQUESCENTS. 

Dangers physiques
Pas de donnée. 

Dangers chimiques
La substance est un composé hautement réactif. Peut exploser lors de la distillation sous vide. La substance peut polymériser spontanément. Dimérise au-dessus de 40°C avec un fort dégagement de chaleur. La dimérisation est catalysée par des bases à l'état de traces. Se décompose en cas de contact avec des acides, des bases ou de l'humidité. Cela produit des fumées toxiques, notamment d'ammoniac, d'oxydes d'azote et de cyanures. Réagit avec les acides, les oxydants puissants et les réducteurs puissants. Cela génère un risque d'explosion et un risque toxique. Attaque les métaux tels que l'acier, le cuivre et l'aluminium. 

Formule: CH2N2 / H2NCN
Masse moléculaire: 42.0
Point d'ébullition à 0.067kPa: 83°C
Point de fusion: 44°C
Décomposition à 260°C
Densité relative (eau = 1): 1.28
Solubilité dans l'eau, g/100ml à 25°C: 85
Pression de vapeur, Pa à 20°C: 0.5
Point d'éclair: 141°C
Chaleur de dissolution dans l'eau : 359 J/g (refroidit fortement en cas de dissolution dans l'eau). 


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation de ses aérosols, par voie percutanée et par ingestion. 

Effets liés à une exposition de courte durée
La substance est très irritante pour les yeux et la peau. La substance est irritante pour le tractus respiratoire. Cf. Notes. 

Risque inhalatoire
Une concentration dangereuse de particules en suspension dans l'air peut être atteinte rapidement par dispersion, surtout sous forme de poudre. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
Le contact répété ou prolongé peut provoquer une sensibilisation cutanée. Les tests chez l'animal montrent que cette substance peut avoir des effets toxiques sur la reproduction ou le développement chez l'homme. 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV-TWA1 2 mg/m3.
MAK: 0.35 mg/m3, 0.2 ppm; catégorie de limite de pic d'exposition: II(1); absorption cutanée (H); sensibilisation cutanée (SH); risque pendant la grossesse, groupe: C.
EUL-TWA1 1 mg/m3, 0.58 ppm.
EU-OEL: (peau) 

ENVIRONNEMENT
La substance est toxique pour les organismes aquatiques. Il est fortement recommandé de ne pas laisser ce produit contaminer l'environnement. 

NOTES
Le cyanamide doit être stabilisé avec un tampon pH contre la dimérisation et la décomposition.
L'addition d'un stabilisant ou d'un inhibiteur peut avoir un impact sur les propriétés toxicologiques de cette substance, consulter un expert.
Le cyanamide, stocké pendant longtemps ou contaminé, doit être dilué dans au moins trois fois son volume d'eau pour éviter d'atteindre les températures de décomposition critiques.
NE PAS emporter de vêtements de travail chez soi.
Le terme cyanamide est aussi utilisé pour désigner le cyanamide calcique.
En cas de mélange avec de l'alcool, même en petites quantités, la substance a des effets sur le système cardiovasculaire et le système nerveux central, entraînant rougeur, palpitation, hypotension et hyperventilation. 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
Données complémentaires françaises
VLEP = 0,58 ppm (1 mg/m3), réglementaire indicative
Mention PEAU  Classification européenne
Symbole : T; R : 21-25-36/38-43; S : (1/2)-3-22-36/37-45 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018