« retour à la liste des résultats de recherche  
TERRE A DIATOMEES (NON CALCINEE)ICSC: 0248
Terre à diatomées amorphe
Diatomite, non calcinée
Terre à diatomées, naturelle
mars 2001
N° CAS: 61790-53-2

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Non combustible.        En cas d'incendie à proximité, utiliser les agents extincteurs appropriés.   

 EVITER LA DISPERSION DE POUSSIERES!  
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Toux.  Utiliser une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Air frais, repos. Consulter un médecin. 
Peau Sécheresse de la peau. Peau rugueuse.  Gants de protection.  Rincer puis laver la peau à l'eau et au savon. 
Yeux Rougeur. Douleur.  Porter des lunettes de protection fermées.  Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin. 
Ingestion   Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail.   

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Protection individuelle: appareil filtrant de protection respiratoire contre les particules, adapté à la concentration atmosphérique de la substance. Balayer et récupérer la substance répandue dans des récipients couverts. S'il y a lieu, humidifier d'abord pour prévenir la formation de poussières. Eliminer les résidus par lavage à grande eau. 

Selon les critères du SGH ONU

 

Transport
Classification ONU
 

STOCKAGE
 
EMBALLAGE
 
TERRE A DIATOMEES (NON CALCINEE) ICSC: 0248
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
POUDRE FINE BLANCHE. 

Dangers physiques
Chauffé à haute température, ce matériau forme de la silice cristalline (voir ICSC 0809, Cristobalite). 

Dangers chimiques
 

Formule: SiO2
Masse moléculaire: 60.8
Point d'ébullition: >2200°C
Point de fusion: 1710°C
Densité: 2.3 g/cm³
Solubilité dans l'eau: insoluble 


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation. 

Effets liés à une exposition de courte durée
 

Risque inhalatoire
L'évaporation à 20°C est négligeable; une concentration dangereuse de particules en suspension dans l'air peut néanmoins être atteinte rapidement par dispersion. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
La substance peut avoir des effets sur les poumons. Cela peut provoquer une légère fibrose. Cf. Notes. 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
MAK: (fraction inhalable): 4 mg/m3; risque pendant la grossesse, groupe: C 

ENVIRONNEMENT
 

NOTES
Les données de la littérature suggèrent que la fibrose pourrait être due à des contaminants cristallins.
Suivant le degré d'exposition, une surveillance médicale périodique est recommandée.
Un autre synonyme est Kieselguhr.  

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
  Classification européenne
 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018