« retour à la liste des résultats de recherche  
SULFURE D'HYDROGENEICSC: 0165
Hydrogène sulfuréavril 2017
N° CAS: 7783-06-4
N° ONU: 1053
N° CE : 231-977-3

  DANGERS AIGUS PREVENTION LUTTE CONTRE L'INCENDIE
INCENDIE ET EXPLOSION Extrêmement inflammable.  Les mélanges air/gaz sont explosifs.  PAS de flammes nues, PAS d'étincelles et INTERDICTION de fumer.  Système clos, ventilation, équipements électriques et éclairage protégés contre les explosions. Eviter l'accumulation de charges électrostatiques à l'état liquide (par mise à la terre, par exemple) . NE PAS utiliser d'air comprimé pour remplir, vider ou manipuler.  Couper l'alimentation; en cas d'impossibilité et en l'absence de risque à proximité, laisser le feu s'éteindre. Sinon, l'éteindre avec de l'eau pulvérisée, de la poudre sèche.  En cas d'incendie: maintenir les bouteilles à basse température en les arrosant d'eau. 

 EVITER TOUT CONTACT! DANS TOUS LES CAS, CONSULTER UN MEDECIN! 
  SYMPTOMES PREVENTION PREMIERS SECOURS
Inhalation Toux. Maux de tête. Vertiges. Nausées. Respiration difficile. Essoufflement. Arythmie cardiaque. Convulsions. Inconscience.  Utiliser une ventilation, une aspiration locale ou une protection respiratoire.  Administration d'oxygène si nécessaire. Air frais, repos. Position semi-assise. Respiration articielle si nécessaire. Pas de bouche à bouche. Consulter immédiatement un médecin. 
Peau EN CAS DE CONTACT AVEC LE LIQUIDE: GELURES.  Gants de protection contre le froid.  EN CAS DE GELURE: rincer abondamment à l'eau, NE PAS retirer les vêtements. Consulter un médecin . 
Yeux Rougeur. Douleur.  Porter des lunettes de protection fermées ou une protection oculaire ainsi qu'une protection respiratoire.  Rincer d'abord abondamment à l'eau pendant plusieurs minutes (retirer si possible les lentilles de contact), puis consulter un médecin. 
Ingestion   Ne pas manger, boire ou fumer pendant le travail.   

MESURES EN CAS DE DEVERSEMENT OU DE FUITE Classification et étiquetage
Eliminer toute source d'ignition. Evacuer la zone de danger! Consulter un expert! Protection individuelle: tenue de protection étanche aux gaz comportant un appareil de protection respiratoire autonome. NE PAS laisser ce produit contaminer l'environnement. Fermer la bouteille si possible. Ventilation. Rabattre les gaz avec de l'eau pulvérisée. Isoler la zone jusqu'à ce que le gaz se soit dispersé. 

Selon les critères du SGH ONU

flam;flamecylinder;gasskull;toxicenviro;aqua
DANGER
Gaz extrêmement inflammable
Contient du gaz sous pression; peut exploser sous l'effet de la chaleur
Mortel par inhalation
Provoque une sévère irritation des yeux
Peut irriter les voies respiratoires
Très toxique pour les organismes aquatiques 

Transport
Classification ONU
Classe de danger ONU: 2.3; Risques subsidiaires ONU: 2.1 

STOCKAGE
A l'épreuve du feu. Tenir à l'écart des agents oxydants forts. Conserver au froid. Conserver dans un local bien ventilé. Installer un système de contrôle continu avec alarme. Prévoir un dispositif pour contenir l'écoulement des résidus lors de l'extinction. Stocker dans une zone sans drain ou accès d'égout. 
EMBALLAGE
 
SULFURE D'HYDROGENE ICSC: 0165
INFORMATIONS PHYSICO-CHIMIQUES

Etat physique; apparence
GAZ LIQUIEFIE COMPRIME INCOLORE, A L'ODEUR CARACTERISTIQUE D'OEUFS POURRIS. 

Dangers physiques
Le gaz est plus lourd que l'air et peut se propager au niveau du sol; inflammation à distance possible. Des charges électrostatiques peuvent se former lors de mouvements d'écoulement, de brassage, etc. 

Dangers chimiques
La chaleur peut provoquer une violente combustion ou explosion. Se décompose en brûlant Cela produit des gaz toxiques d'oxydes de soufre. Réagit avec les oxydants puissants. Cela génère un risque d'incendie et d'explosion. Attaque de nombreux métaux et certaines matières plastiques. 

Formule: H2S
Masse moléculaire: 34.1
Point d'ébullition: -60°C
Point de fusion: -85°C
Solubilité dans l'eau, g/100ml à 20°C: 0.5
Densité de vapeur relative (air = 1): 1.19
Point d'éclair: Gaz inflammable
Température d'auto-inflammation: 270°C
Limites d'explosivité, %vol dans l'air: 3.9-45.5
Pression de vapeur, kPa à 20°C: 1880
Densité relative (eau = 1): 0.92  


EXPOSITION, EFFETS SUR LA SANTE

Voies d'exposition
La substance peut être absorbée dans l'organisme par inhalation. 

Effets liés à une exposition de courte durée
L'évaporation rapide du liquide peut provoquer des gelures. La substance est irritante pour les yeux et le tractus respiratoire. L'inhalationde ce gaz peut causer un œdème pulmonaire. Les effets peuvent être retardés. Une surveillance médicale est conseillée. Cf. Notes. La substance peut avoir des effets sur le système nerveux central. L'exposition peut entraîner une perte de connaissance. L'exposition peut entraîner la mort. 

Risque inhalatoire
Une concentration dangereuse de ce gaz dans l'air sera atteinte très rapidement en cas de perte du confinement. 

Effets liés à une exposition prolongée ou répétée
 


Valeurs limites d'exposition professionnelle
TLV-TWA1 1 ppm.
5TLV-STEL1 mg/m3.
MAK: 7.1 mg/m3, 5 ppm; catégorie de limite de pic d'exposition: I(2); risque pendant la grossesse, groupe: C.
EUL-TWA1 7 mg/m3, 5 ppm; EUL-STEL1 14 mg/m3, 10 ppm 

ENVIRONNEMENT
La substance est très toxique pour les organismes aquatiques. 

NOTES
Les symptômes de l'oedème pulmonaire ne se manifestent souvent qu'après plusieurs heures et sont aggravés par un effort physique.
Repos et surveillance médicale sont donc essentiels.
Un traitement spécifique est nécessaire en cas d'intoxication par cette substance ; les moyens appropriés avec leurs instructions doivent être disponibles.
Comme l'avertissement lié à l'odeur peut être absent au-dessus de la VLEP (paralysie du nerf olfactif), le risque d'intoxication est considérable. L'odeur ne peut pas être considérée comme un avertissement adéquat de la présence de sulfure d'hydrogène. 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
Données complémentaires françaises
VLEP 8h = 5 ppm (7 mg/m3) / VLCT = 10 ppm (14 mg/m3), réglementaires contraignantes  Classification européenne
Symbole : F+, T+, N; R : 12-26-50; S : (1/2)-9-16-36-38-45-61 

Ni l'OIT, ni l'OMS, ni la Commission européenne ne peuvent être tenus responsables de la qualité ou de l'exactitude de la traduction, ou de l'usage qui pourrait être fait de ces informations.
© Version en français, INRS, 2018