ILO is a specialized agency of the United Nations
ILO-en-strap
Go to the home page
Site map | Contact us français | español
> GOVERNANCE - home > Employment protection legislation database - EPLex > Belgium

Belgium - Avenues for redress (penalties, remedies) and litigation procedure for individual complaints


+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Compensation for unfair dismissal - Are there legal limits?: Yes

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
In case of "manifestly unreasonable" termination of employment, the employer shall grant a compensation to the worker of minimum 3 weeks and maximum 17 weeks of remuneration (Art. 9 of the national 2014 Collective labour agreement No. 109).

In addition, the worker might request another specific compensation in case the employer does not motivate the reasons for the dismissal.

Remarks:
  • ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

Burden of proof: worker

Remarks:
  • In principle the worker has the burden of proof on the basis of the rule that who claims something has to prove it.
    However, in certain circumstances, the burden of proof is somehow reversed:
    - If the employer has not correctly informed the dismissed worker about the concrete reasons that led to his/her dismissal (art. 5 en 6 Collective Labour Agreement (CLA) No. 109), the employer has to prove the worker was dismissed for fair reasons;
    - If the worker enjoys special protection against dismissal, the employer will have to prove that the reasons for the dismissal are strange to the reason for the special protection.

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Compensation for unfair dismissal - Are there legal limits?: Yes

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
In case of "manifestly unreasonable" termination of employment, the employer shall grant a compensation to the worker of minimum 3 weeks and maximum 17 weeks of remuneration (Art. 9 of the national 2014 Collective labour agreement No. 109).

In addition, the worker might request another specific compensation in case the employer does not motivate the reasons for the dismissal.

Remarks:
  • ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

Burden of proof: worker

Remarks:
  • In principle the worker has the burden of proof on the basis of the rule that who claims something has to prove it.
    However, in certain circumstances, the burden of proof is somehow reversed:
    - If the employer has not correctly informed the dismissed worker about the concrete reasons that led to his/her dismissal (art. 5 en 6 Collective Labour Agreement (CLA) No. 109), the employer has to prove the worker was dismissed for fair reasons;
    - If the worker enjoys special protection against dismissal, the employer will have to prove that the reasons for the dismissal are strange to the reason for the special protection.

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Compensation for unfair dismissal - Are there legal limits?: Yes

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
In case of "manifestly unreasonable" termination of employment, the employer shall grant a compensation to the worker of minimum 3 weeks and maximum 17 weeks of remuneration (Art. 9 of the national 2014 Collective labour agreement No. 109).

In addition, the worker might request another specific compensation in case the employer does not motivate the reasons for the dismissal.

Remarks:
  • ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

Burden of proof: worker

Remarks:
  • In principle the worker has the burden of proof on the basis of the rule that who claims something has to prove it.
    However, in certain circumstances, the burden of proof is somehow reversed:
    - If the employer has not correctly informed the dismissed worker about the concrete reasons that led to his/her dismissal (art. 5 en 6 Collective Labour Agreement (CLA) No. 109), the employer has to prove the worker was dismissed for fair reasons;
    - If the worker enjoys special protection against dismissal, the employer will have to prove that the reasons for the dismissal are strange to the reason for the special protection.

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Compensation for unfair dismissal - Are there legal limits?: Yes

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
In case of "manifestly unreasonable" termination of employment, the employer shall grant a compensation to the worker of minimum 3 weeks and maximum 17 weeks of remuneration (Art. 9 of the national 2014 Collective labour agreement No. 109).

In addition, the worker might request another specific compensation in case the employer does not motivate the reasons for the dismissal.

Remarks:
  • ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

Burden of proof: worker

Remarks:
  • In principle the worker has the burden of proof on the basis of the rule that who claims something has to prove it.
    However, in certain circumstances, the burden of proof is somehow reversed:
    - If the employer has not correctly informed the dismissed worker about the concrete reasons that led to his/her dismissal (art. 5 en 6 Collective Labour Agreement (CLA) No. 109), the employer has to prove the worker was dismissed for fair reasons;
    - If the worker enjoys special protection against dismissal, the employer will have to prove that the reasons for the dismissal are strange to the reason for the special protection.

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Compensation for unfair dismissal - Are there legal limits?: Yes

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
In case of "manifestly unreasonable" termination of employment, the employer shall grant a compensation to the worker of minimum 3 weeks and maximum 17 weeks of remuneration (Art. 9 of the national 2014 Collective labour agreement No. 109).

In addition, the worker might request another specific compensation in case the employer does not motivate the reasons for the dismissal.

Remarks:
  • ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

Burden of proof: worker

Remarks:
  • In principle the worker has the burden of proof on the basis of the rule that who claims something has to prove it.
    However, in certain circumstances, the burden of proof is somehow reversed:
    - If the employer has not correctly informed the dismissed worker about the concrete reasons that led to his/her dismissal (art. 5 en 6 Collective Labour Agreement (CLA) No. 109), the employer has to prove the worker was dismissed for fair reasons;
    - If the worker enjoys special protection against dismissal, the employer will have to prove that the reasons for the dismissal are strange to the reason for the special protection.

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Compensation for unfair dismissal - Are there legal limits?: Yes

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
In case of "manifestly unreasonable" termination of employment, the employer shall grant a compensation to the worker of minimum 3 weeks and maximum 17 weeks of remuneration (Art. 9 of the national 2014 Collective labour agreement No. 109).

In addition, the worker might request another specific compensation in case the employer does not motivate the reasons for the dismissal.

Furthermore, for blue-collars workers: Art. 63 ECA: max. 6 months' wages (+ possible application of Art. 39(1) ECA)

Remarks:
  • ECA Art. 63: Est considéré comme licenciement abusif pour l'application du présent article, le licenciement d'un ouvrier engagé pour une durée indéterminée effectué pour des motifs qui n'ont aucun lien avec l'aptitude ou la conduite de l'ouvrier ou qui ne sont pas fondés sur les nécessités du fonctionnement de l'entreprise, de l'établissement ou du service.
    En cas de contestation, la charge de la preuve des motifs du licenciement invoqués incombe à l'employeur.
    Sans préjudice de l'article 39, § 1er, l'employeur qui licencie abusivement un ouvrier engagé pour une durée indéterminée est tenu de payer à cet ouvrier une indemnité correspondant à la rémunération de six mois, sauf si une autre indemnisation est prévue par une convention collective de travail rendue obligatoire par le Roi. (...)


    ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

Burden of proof: worker

Remarks:
  • In case of allegations of unfair dismissals of blue-collars workers under permanent employment contracts, the burden of proof lies with employer, see Art. 63 ECA:

    Art. 63.Est considéré comme licenciement abusif pour l'application du présent article, le licenciement d'un ouvrier engagé pour une durée indéterminée effectué pour des motifs qui n'ont aucun lien avec l'aptitude ou la conduite de l'ouvrier ou qui ne sont pas fondés sur les nécessités du fonctionnement de l'entreprise, de l'établissement ou du service.
    En cas de contestation, la charge de la preuve des motifs du licenciement invoqués incombe à l'employeur.(...)

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Remarks:
  • Except for white-collars (no statutory limitation).

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
Blue-collars - Art. 63 ECA: max. 6 months' wages (+ possible application of Art. 39(1) ECA)

White-collars - free determination by the judges

Remarks:
  • ECA Art. 63: Est considéré comme licenciement abusif pour l'application du présent article, le licenciement d'un ouvrier engagé pour une durée indéterminée effectué pour des motifs qui n'ont aucun lien avec l'aptitude ou la conduite de l'ouvrier ou qui ne sont pas fondés sur les nécessités du fonctionnement de l'entreprise, de l'établissement ou du service.
    En cas de contestation, la charge de la preuve des motifs du licenciement invoqués incombe à l'employeur.
    Sans préjudice de l'article 39, § 1er, l'employeur qui licencie abusivement un ouvrier engagé pour une durée indéterminée est tenu de payer à cet ouvrier une indemnité correspondant à la rémunération de six mois, sauf si une autre indemnisation est prévue par une convention collective de travail rendue obligatoire par le Roi. (...)


    ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Remarks:
  • Except for white-collars (no statutory limitation).

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
Blue-collars - Art. 63 ECA: max. 6 months' wages (+ possible application of Art. 39(1) ECA)

White-collars - free determination by the judges

Remarks:
  • ECA Art. 63: Est considéré comme licenciement abusif pour l'application du présent article, le licenciement d'un ouvrier engagé pour une durée indéterminée effectué pour des motifs qui n'ont aucun lien avec l'aptitude ou la conduite de l'ouvrier ou qui ne sont pas fondés sur les nécessités du fonctionnement de l'entreprise, de l'établissement ou du service.
    En cas de contestation, la charge de la preuve des motifs du licenciement invoqués incombe à l'employeur.
    Sans préjudice de l'article 39, § 1er, l'employeur qui licencie abusivement un ouvrier engagé pour une durée indéterminée est tenu de payer à cet ouvrier une indemnité correspondant à la rémunération de six mois, sauf si une autre indemnisation est prévue par une convention collective de travail rendue obligatoire par le Roi. (...)


    ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Remarks:
  • Except for white-collars (no statutory limitation).

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
Blue-collars - Art. 63 ECA: max. 6 months' wages (+ possible application of Art. 39(1) ECA)

White-collars - free determination by the judges

Remarks:
  • ECA Art. 63: Est considéré comme licenciement abusif pour l'application du présent article, le licenciement d'un ouvrier engagé pour une durée indéterminée effectué pour des motifs qui n'ont aucun lien avec l'aptitude ou la conduite de l'ouvrier ou qui ne sont pas fondés sur les nécessités du fonctionnement de l'entreprise, de l'établissement ou du service.
    En cas de contestation, la charge de la preuve des motifs du licenciement invoqués incombe à l'employeur.
    Sans préjudice de l'article 39, § 1er, l'employeur qui licencie abusivement un ouvrier engagé pour une durée indéterminée est tenu de payer à cet ouvrier une indemnité correspondant à la rémunération de six mois, sauf si une autre indemnisation est prévue par une convention collective de travail rendue obligatoire par le Roi. (...)


    ECA Art. 39.§ 1er: Si le contrat a été conclu pour une durée indéterminée, la partie qui résilie le contrat sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis fixé au articles [1 37/2, 37/5, 37/6 et 37/11]1, est tenue de payer à l'autre partie une indemnité égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis, soit à la partie de ce délai restant à courir. L'indemnité est toutefois toujours égale au montant de la rémunération en cours correspondant à la durée du délai de préavis, lorsque le congé est donné par l'employeur et en méconnaissance des dispositions [2 ...]2 de l'article 40 de la loi sur le travail du 16 mars 1971.
    L'indemnité de congé comprend non seulement la rémunération en cours, mais aussi les avantages acquis en vertu du contrat. (...)

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Remarks:
  • Except for white-collars (no statutory limitation).

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
Blue-collars: max. 6 months' wages
White-collars: free determination by the judges

Remarks:
  • Blue-collars: art. 63 ECA

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No

+ show references

Compensation for unfair dismissal - free determination by court: No

Remarks:
  • Except for white-collars (no statutory limitation).

Compensation for unfair dismissal - Legal limits (ceiling in months or calculation method):
Blue-collars: max. 6 months' wages
White-collars: free determination by the judges

Remarks:
  • Blue-collars: art. 63 ECA

Reinstatement available: No

Remarks:
  • Except for workers’ representatives on works councils and health, safety and working conditions committees.

Preliminary mandatory conciliation: No

Competent court(s) / tribunal(s): labour court

Remarks:
  • Art. 578 of the Judiciary Code

Existing arbitration: No