L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
ILO-fr-strap
Go to the home page
Site map | Contact us English | español
> GOUVERNANCE - page d'accueil > EPLex: une base de données sur les législations de protection de l'emploi > Cameroun

Cameroun - Conditions de forme / procédure des licenciements collectifs pour motif économique


+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds":
    "2) Constitue un licenciement pour motif économique tout licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du travailleur et résultant d’une suppression ou transformation d’emploi ou d’une modification du contrat de travail, consécutive à des difficultés économiques, à des mutations technologiques ou à des restructurations internes."

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 6 (a) LC: "...l’employeur doit établir l’ordre des licenciements en tenant compte des aptitudes professionnelles, de l’ancienneté dans l’entreprise et des charges familiales des travailleurs."
    Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required. It reads as follows:
    "3) Pour tenter d’éviter un licenciement pour motif économique, l’employeur qui envisage un tel licenciement doit réunir les délégués du personnel s’il en existe et rechercher avec eux en présence de l’inspecteur du travail du ressort, toutes les autres possibilités telles que : la réduction des heures de travail, le travail par roulement, le travail à temps partiel, le chômage technique, le réaménagement des primes, indemnités et avantages de toute nature, voire la réduction des salaires. "

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds":
    "2) Constitue un licenciement pour motif économique tout licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du travailleur et résultant d’une suppression ou transformation d’emploi ou d’une modification du contrat de travail, consécutive à des difficultés économiques, à des mutations technologiques ou à des restructurations internes."

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 6 (a) LC: "...l’employeur doit établir l’ordre des licenciements en tenant compte des aptitudes professionnelles, de l’ancienneté dans l’entreprise et des charges familiales des travailleurs."
    Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required. It reads as follows:
    "3) Pour tenter d’éviter un licenciement pour motif économique, l’employeur qui envisage un tel licenciement doit réunir les délégués du personnel s’il en existe et rechercher avec eux en présence de l’inspecteur du travail du ressort, toutes les autres possibilités telles que : la réduction des heures de travail, le travail par roulement, le travail à temps partiel, le chômage technique, le réaménagement des primes, indemnités et avantages de toute nature, voire la réduction des salaires. "

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds":
    "2) Constitue un licenciement pour motif économique tout licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du travailleur et résultant d’une suppression ou transformation d’emploi ou d’une modification du contrat de travail, consécutive à des difficultés économiques, à des mutations technologiques ou à des restructurations internes."

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 6 (a) LC: "...l’employeur doit établir l’ordre des licenciements en tenant compte des aptitudes professionnelles, de l’ancienneté dans l’entreprise et des charges familiales des travailleurs."
    Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required. It reads as follows:
    "3) Pour tenter d’éviter un licenciement pour motif économique, l’employeur qui envisage un tel licenciement doit réunir les délégués du personnel s’il en existe et rechercher avec eux en présence de l’inspecteur du travail du ressort, toutes les autres possibilités telles que : la réduction des heures de travail, le travail par roulement, le travail à temps partiel, le chômage technique, le réaménagement des primes, indemnités et avantages de toute nature, voire la réduction des salaires. "

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds":
    "2) Constitue un licenciement pour motif économique tout licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du travailleur et résultant d’une suppression ou transformation d’emploi ou d’une modification du contrat de travail, consécutive à des difficultés économiques, à des mutations technologiques ou à des restructurations internes."

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 6 (a) LC: "...l’employeur doit établir l’ordre des licenciements en tenant compte des aptitudes professionnelles, de l’ancienneté dans l’entreprise et des charges familiales des travailleurs."
    Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required. It reads as follows:
    "3) Pour tenter d’éviter un licenciement pour motif économique, l’employeur qui envisage un tel licenciement doit réunir les délégués du personnel s’il en existe et rechercher avec eux en présence de l’inspecteur du travail du ressort, toutes les autres possibilités telles que : la réduction des heures de travail, le travail par roulement, le travail à temps partiel, le chômage technique, le réaménagement des primes, indemnités et avantages de toute nature, voire la réduction des salaires. "

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds":
    "2) Constitue un licenciement pour motif économique tout licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du travailleur et résultant d’une suppression ou transformation d’emploi ou d’une modification du contrat de travail, consécutive à des difficultés économiques, à des mutations technologiques ou à des restructurations internes."

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 6 (a) LC: "...l’employeur doit établir l’ordre des licenciements en tenant compte des aptitudes professionnelles, de l’ancienneté dans l’entreprise et des charges familiales des travailleurs."
    Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required. It reads as follows:
    "3) Pour tenter d’éviter un licenciement pour motif économique, l’employeur qui envisage un tel licenciement doit réunir les délégués du personnel s’il en existe et rechercher avec eux en présence de l’inspecteur du travail du ressort, toutes les autres possibilités telles que : la réduction des heures de travail, le travail par roulement, le travail à temps partiel, le chômage technique, le réaménagement des primes, indemnités et avantages de toute nature, voire la réduction des salaires. "

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds":
    "2) Constitue un licenciement pour motif économique tout licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du travailleur et résultant d’une suppression ou transformation d’emploi ou d’une modification du contrat de travail, consécutive à des difficultés économiques, à des mutations technologiques ou à des restructurations internes."

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 6 (a) LC: "...l’employeur doit établir l’ordre des licenciements en tenant compte des aptitudes professionnelles, de l’ancienneté dans l’entreprise et des charges familiales des travailleurs."
    Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required. It reads as follows:
    "3) Pour tenter d’éviter un licenciement pour motif économique, l’employeur qui envisage un tel licenciement doit réunir les délégués du personnel s’il en existe et rechercher avec eux en présence de l’inspecteur du travail du ressort, toutes les autres possibilités telles que : la réduction des heures de travail, le travail par roulement, le travail à temps partiel, le chômage technique, le réaménagement des primes, indemnités et avantages de toute nature, voire la réduction des salaires. "

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds":
    "2) Constitue un licenciement pour motif économique tout licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du travailleur et résultant d’une suppression ou transformation d’emploi ou d’une modification du contrat de travail, consécutive à des difficultés économiques, à des mutations technologiques ou à des restructurations internes."

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 6 (a) LC: "...l’employeur doit établir l’ordre des licenciements en tenant compte des aptitudes professionnelles, de l’ancienneté dans l’entreprise et des charges familiales des travailleurs."
    Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required. It reads as follows:
    "3) Pour tenter d’éviter un licenciement pour motif économique, l’employeur qui envisage un tel licenciement doit réunir les délégués du personnel s’il en existe et rechercher avec eux en présence de l’inspecteur du travail du ressort, toutes les autres possibilités telles que : la réduction des heures de travail, le travail par roulement, le travail à temps partiel, le chômage technique, le réaménagement des primes, indemnités et avantages de toute nature, voire la réduction des salaires. "

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds"

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required.

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds"

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required.

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds"

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required.

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.

+ show references

Définition du licenciement collectif (nombre d'employés concernés):
No legal definition - procedural requirements apply any dismissal (individual or collective) based on economic grounds

Remarks:
  • Art. 40 LC refers to "any dismissal based on economic grounds"

Consultation préalable des syndicats (représentants des travailleurs): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3), (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Notification à l'administration publique: Oui

Remarks:
  • Art 40 (3), (4) (6) LC

Notification aux représentants des travailleurs: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (6) LC and art. 3 of the Decree No. 21, 26 May 1993.

Autorisation de l'administration publique ou d'un organe judiciaire: Non

Remarks:
  • Except for the dismissal of workers' representatives: art. 40 (7) LC.

Accord des représentants des travailleurs: Non

Remarks:
  • Note: In the absence of agreement between the employer and the staff representatives, the dispute is brought before the Labour Inspector for arbitration (art. 40(6)d) LC). However, the employer is not bound by the decision of the administration.
    (Paul-Gérard Pougoué, Code du travail annoté, 1997)

    Approval by the administration is however mandatory in order to dismiss a workers' representative: art. 40 (7) LC

Règles de priorité pour l'ordre des des licenciements collectifs (situation sociale, âge, ancienneté): Oui

Remarks:
  • Art. 2 of the Decree No. 21 of 26 May 1993, lists the criteria to be considered in the following order: professional skills, length of service and family responsibilities.

Obligation de l'employeur d'examiner des solutions alternatives au licenciement (transferts, formation...): Oui

Remarks:
  • Art. 40 (3) LC: alternatives to dismissal must be examined in the framework of the consultation process but no formal agreement is required.

Règles de priorité de réembauche: Oui

Remarks:
  • Art. 40 (9) LC and art. 4 of the Decree No 21 of 21 May 1996: prior claim to employment in the same establishment for a period of 2 years.