ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Services de santé - 1,917 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Services de santé

1973

CIS 74-1032 Gamberale F., Svensson G., Andersson B.
Effets des gaz anesthésiques sur les fonctions psychomotrices chez les infirmières anesthésiques
Narkosgasers effekt på psykomotoriska funktioner hos narkossköterskor [en suédois]
20 infirmières anesthésistes et 20 infirmières témoins travaillant dans des services de soins intensifs ont été soumises à des tests visant à déterminer le temps de réaction et la vitesse de perception au début et à la fin d'une journée de travail. Les infirmières anesthésistes étaient exposées à des gaz anesthésiques au cours de leur travail quotidien, alors que les infirmières témoins exerçaient leur activité dans des salles où elles n'étaient pas exposées. Aucune modification mesurable du temps de réaction et de la vitesse de perception n'a été détectée chez les infirmières anesthésistes, par rapport au groupe témoin. Toutefois, en ce qui concerne un des tests de mesure du temps de réaction, les variations intra-individuelles enregistrées ont été plus grandes chez les infirmières anesthésistes que chez les infirmières témoins à la fin de la journée de travail, mais sans subsister au-delà de 16 h après la cessation de l'exposition.
Arbete och hälsa - vetenskaplig skriftserie, 1973:5, Arbetarskyddsstyrelsen, Fack, S-100 26 Stockholm 34, Suède, 1973, 13p. 14 réf. Prix: Cr-sué.6,00.

CIS 74-862 Andronache E., Cucu M., Robitu T.
Recherches concernant l'utilisation des bactéries coliformes en tant qu'indicateurs de la contamination microbienne de l'air d'un hôpital
Cercetări privind folosirea bacteriilor coliforme ca indicatori de contaminare microbiană a aerului din spital [en roumain]
Résultats d'analyses faites entre oct. 1969 et mai 1970 dans un hôpital de Bucarest, à partir de prélèvements d'air. Les critères étaient le nombre total de germes par m3 à 37°C, le nombre de staphylocoques hémolytiques, le nombre de streptocoques alpha et bêta hémolytiques et le nombre de germes coliformes. Ce sont ces derniers qui se sont révélés comme les indicateurs les plus précis de la contamination de l'air par les bactéries et du risque d'infection. La présence de ces bactéries dans l'air doit être considérée comme un signal d'alarme quant aux conditions sanitaires des hôpitaux. La technique d'analyse est simple et n'exige, en plus de l'appareillage de routine, qu'un milieu différentiel pour les bactéries coliformes.
Igiena, juil. 1973, vol.22, n°7, p.385-392. 4 réf.

CIS 74-747 Moffa J.P., Guckes A.D., Okawa M.T., Lilly G.E.
Evaluation des alliages non précieux utilisés avec les prothèses en porcelaine - Partie II: Sécurité du travail et compatibilité
An evaluation of non-precious alloys for use with porcelain veneers - Part II: Industrial safety and biocompatibility. [en anglais]
Résultats d'une enquête par analyse d'échantillons d'air en vue de déterminer le risque professionnel éventuellement lié à l'utilisation, en art dentaire, des alliages non précieux contenant du béryllium. Les auteurs ont également évalué la compatibilité biologique de certains alliages non précieux, par implantation sur l'animal de laboratoire. Il résulte de ce travail qu'à condition de prévoir une aspiration localisée efficace, on peut utiliser en toute sécurité des alliages non précieux contenant du béryllium dans les laboratoires de mécanique dentaire. L'étude de compatibilité biologique a mis en évidence une réponse histologique discrète vis-à-vis de plusieurs alliages non précieux qui n'est cependant pas significativement différente de celle que produit l'alliage témoin à base d'or mais qui est moins prononcée que celle que l'on observe vis-à-vis des ciments à l'oxyde de zinc et à l'eugénol et des ciments aux silicates.
Journal of Prosthetic Dentistry, oct. 1973, vol.30, n°4, Part I, p.432-441. Illus. 9 réf.

CIS 74-510 Weiss M., Guiard J., Planché C., Guilleret C.
L'hépatite virale - Une complication des circulations extra-corporelles qui n'épargne pas l'équipe de soins.
A propos de 2 auto-observations d'hépatite virale d'origine professionnelle chez le personnel d'un centre de chirurgie cardiaque (un chirurgien et un technicien de la circulation extra-corporelle ayant contracté une hépatite virale avec positivité de la recherche de l'antigène Australia ou antigène HB), les auteurs examinent les problèmes pratiques qui se posent sous leurs aspects médicaux-légaux, prophylactiques et statistiques. La prévention repose principalement sur le dépistage systématique des donneurs de sang contaminants et des patients porteurs de virus HB (futurs opérés cardiaques et insuffisants rénaux devant subir une transplantation rénale ou une hémodialyse), dépistage indispensable pour le malade autant que pour l'équipe médicale. Quelques données statistiques montrent la fréquence très élevée des hépatites reconnues parmi le personnel médical infirmier et technique des services spécialisés: 14 réactions positives et 12 ictères sur 190 personnes examinées en un an dans un hôpital et 9 cas sur 52 personnes au cours de la même année dans un laboratoire de pharmacie hospitalier.
Nouvelle presse médicale, 26 mai 1973, vol.2, n°21, p.1437-1441. 30 réf.

CIS 74-269 Notification n°2/1973 concernant la protection contre l'hépatite
Meddelelse nr.2/1973 om retningslinier for beskyttelse mod hepatitissmitte (leverbetændelse) [en danois]
Consignes d'hygiène strictes à l'intention des hôpitaux et des laboratoires qui analysent le sang humain et d'autres milieux biologiques. Il importe de s'abstenir de tout contact direct avec le sang, les urines, les selles, etc. L'emploi de la pipette à bouche est interdit. Le personnel a l'obligation de se laver les mains avant et après avoir opéré des prélèvements d'échantillons. On devrait porter des gants chaque fois qu'il est possible.
Direction de l'Inspection du travail (Direktoratet for arbejdstilsynet) Upsalagade 20, 2100 København Ø, Danemark, 15 fév. 1973. 2p. Gratuit.

1972

CIS 74-1161 Valjaeva K.N.
Aide-mémoire de sécurité et d'hygiène du travail à l'intention des personnes préposées à la protection de la santé
Spravočnik po ohrane truda rabotnikov zdravoohranenija [en russe]
Recueil de textes législatifs et réglementaires et de normes soviétiques portant sur les sujets suivants: aspects généraux de la sécurité et de l'hygiène du travail; emploi des femmes et des adolescents; distribution de lait et d'aliments à usage thérapeutique ou prophylactique; fourniture de vêtements de travail et de protection; prévention technique; réparation.
Izdatel'stvo "Medicina", Petroverigskij per. 6/8, Moskva, URSS, 2e édition, 1972. 360p. Illus. Prix: Rbl.1,57.

CIS 74-728 Sarfati D.
Le risque mercuriel (pré-hydrargyrisme) en pratique dentaire.
Thèse de doctorat en chirurgie dentaire. A partir d'une auto-observation, l'auteur fait un rapide rappel historique de l'intoxication mercurielle professionnelle, en particulier chez le chirurgien-dentiste. La toxicologie du Hg en médecine du travail est exposée: seuils-limites, portes d'entrée, modes d'élimination, manifestations cliniques et professions exposées. La partie consacrée au chirurgien-dentiste, qui traite successivement de l'origine des vapeurs mercurielles en cabinet dentaire (amalgames), des dosages des vapeurs de Hg, du taux de Hg urinaire chez les chirurgiens-dentistes et du rapport élimination urinaire/concentration en vapeur de Hg de l'air inhalé, fait apparaître la réalité du risque mercuriel. Ce risque crée un état de pré-hydrargyrisme sans expression clinique qui nécessite des mesures de prévention: amélioration des techniques de préparation et de manipulation des amalgames, surveillance de la pollution de l'air, renforcement des mesures d'hygiène et de la surveillance périodique du personnel dentaire exposé. En annexe: résultats des dosages effectués par l'auteur.
Université de Paris VII, Faculté de chirurgie dentaire, Paris, France, 1972. 102p. 52 réf.

CIS 74-423
Département de la santé et de la sécurité sociale (Department of Health and Social Security), London.
Recueil de directives pratiques pour la protection des personnes contre les rayonnements ionisants issus des applications médicales et dentaires de ces rayonnements
Code of practice for the protection of persons against ionizing radiations arising from medical and dental use. [en anglais]
Les directives de cette édition remaniée s'appliquent à l'utilisation des rayonnements ionisants résultant de toutes les pratiques médicales et dentaires, ainsi que des recherches connexes effectuées sur des sujets humains. Au sommaire: champ d'application; mesures générales de radioprotection; vêtements protecteurs; entreposage et transport des substances radioactives; élimination des déchets et résidus radioactifs; etc. Différentes annexes renseignent sur la répartition des responsabilités en matière de radioprotection, les doses maximales admissibles, les charges corporelles, les valeurs-seuils, les limites pratiques établies d'après les niveaux admissibles et les valeurs-seuils pour la contamination des surfaces, le marquage, les enveloppes de protection des tubes radiogènes et des sources radioactives, les prescriptions relatives au contrôle de la dose absorbée de rayons X et d'électrons de haute énergie, le transport des produits radioactifs, les appareils de contrôle de l'irradiation et de la contamination, etc. Index alphabétique des sujets traités.
H.M. Stationery Office, P.O. Box 569, London S.E.1, Royaume-Uni, 1972. 138 p. Illus. 68 réf. Prix: £0,60.

CIS 72-2772 Woitowitz H.J.
Etudes radiotélémétriques de la fréquence cardiaque, de l'activité électrique du c¿ur et de la température cutanée chez des gynécologues en activité opératoire
Radiotelemetrische Untersuchungen von Herzschlagfrequenz, Elektrokardiogramm und Hauttemperatur bei operativ tätigen Gynäkologen [en allemand]
Les auteurs ont étudié chez 5 gynécologues l'influence de l'acte chirurgical sur certains paramètres psychologiques et cherché à établir s'il existe un stress psuchovévgétatif. Le rythme cardiaque s'élève de 20 pulsations-minute par rapport à l'activité normale dans le service de gynécologie. L'électrocardiogramme ne révèle pas cependant d'insuffisance de l'irrigation coronarienne consécutive à l'état de stress. La température cutanée tend à s'élever pendant l'activié opératoire. Compte tenu de l'élévation de la fréquence cardiaque, les auteurs concluent à la présence d'un stress psychovégétatif associé à l'acte chirurgical.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Arbeitshygiene, juin 1972, vol.7, n°6, p.168-173.

CIS 72-2794 Guide de sécurité pour les institutions hospitalières
Safety guide for health care institutions [en anglais]
Publié conjointement par l'Association hospitalière américaine et par le Conseil national de la sécurité (National Safety Council), ce manuel a pour objet d'aider le personnel des hôpitaux, cliniques, etc. à identifier et à éliminer les risques d'accident ou de maladie, que ces risques menacent le personnel ou les malades. Au sommaire: motivation à la sécurité et éducation; enregistrement des accidents; sécurité du personnel; inspections de sécurité; prévention des incendies et lutte contre le feu; problèmes particuliers aux différents services. Le manuel est complété par un répertoire des diverses institutions qui, aux Etats-Unis, exercent une activité dans le domaine de la sécurité.
American Hospital Association, 840 North Lake Shore Drive, Chicago, Illinois 60611, USA, 1972. 238p. Illus. 255 réf.

CIS 73-213
(Central Pathology Committee, Department of Health and Social Security and Welsh Office, London and Cardiff)
La sécurité dans la salle d'autopsie
Safety in the post-mortem room [en anglais]
Manuel de sécurité à l'usage du personnel de morgue, et plus particulièrement des travailleurs affectés à la salle d'autopsie. Au sommaire: risques d'infection, cadavres de varioliques, premiers soins en cas de petites coupures ou de plaies mineures, sécurité d'emploi des instruments, emploi de produits chimiques et risques qui leur sont associés, risques liés aux rayonnements ionisants et aux radioisotopes, précautions à prendre avec les cadavres radioactifs.
Department of Health and Social Security, Alexander Fleming House, Elephant and Castle, Londres SE1 6BY, Royaume-Uni, mai 1972. 18p. 3 réf. Gratuit.

CIS 73-742 Osypka P.
La sécurité dans l'utilisation du matériel électromédical sur l'homme
Sicherheitsfragen bei der Anwendung elektromedizinischer Geräte am Menschen [en allemand]
L'extension prise par les installations d'électrotechnique médicale tant dans les hôpitaux que dans la pratique médicale privée a considérablement accru les risques d'accident électrique dans le domaince. Après un rappel des phénomènes et des réactions physiologiques que produit le passage du courant électrique à travers le corps humain, l'auteur se réfère à divers travaux expérimentaux sur l'animal et sur l'homme. Il expose en détail les risques d'accident électrique présents dans les hôpitaux et les laboratoires, faisant une distinction entre "macrochoc" et "microchoc". Il présente enfin diverses mesures de sécurité applicables au matériel électromédical et propose une liste de pointage à laquelle le personnel intéressé devrait recourir avant la mise en service d'installations neuves et, par la suite, avant tout nouvel emploi, de même que pendant les examens ou opérations.
Bulletin des Schweizerischen elektrotechnischen Vereins - Bulletin de l'Association suisse des électriciens, 16 sept. 1972, vol.63, n°19, p.1081-1092. Illus. 14 réf.

CIS 73-795 Castagna R., Sarandrea M., Venier A.
Enquête expérimentale sur des appareils de radiologie dentaire
Indagine sperimentale su apparecchi di radiologia dentaria [en italien]
Résultats d'une enquête conduite en Italie, et qui visait à déterminer le degré de sécurité des appareils de radiologie dentaire et les dangers d'irradiation qu'ils représentent. Les auteurs ont appliqué la méthode Röpak d'investigation, qui recourt à une émulsion photographique spéciale, laquelle, impressionnée dans certaines conditions de fonctionnement de l'appareil testé, permet de déterminer quantitativement et qualitativement l'irradiation et de détecter les défauts de protection ou de blindage des appareils. Les plaques impressionnées ont été rassemblées et examinées au laboratoire du Centre d'études et contrôles de l'Institut national italient de prévention des accidents (ENP) à Monte Porzio Catone. L'enquête a permis de formuler des recommandations pour une meilleure utilisation des appareils de radiologie dentaire et fait ressortir la nécessité d'adopter une réglementation italienne de construction de ces appareils compatible avec celle des pays du Marché commun européen.
Securitas, juil. 1972, vol.57, n°7, p.585-592. Illus. 6 réf.

CIS 73-1522 Buchwald H.
L'exposition du personnel de dentisterie au mercure
Exposure of dental workers to mercury [en anglais]
L'auteur a étudié le milieu et les méthodes de travail de 23 dentistes et de leurs assistants afin d'identifier les risques associés à la préparation des amalgames au mercure. Présentation et commentaire de la méthode expérimentale et de ses résultats (vapeurs de mercure en suspension, particules de mercure en suspension, mercure déposé sur les mains, analyse d'urine). Le plus grand risque auquel ce personnel est exposé est celui de la contamination des mains lors de la manipulation du mercure métal ou de l'amalgame frais. Les particules de poussières "respirables" jouaient aussi un rôle important. L'étude a révélé la presque totale ignorance de la plupart des assistants et de bon nombre de dentistes quant à l'existence d'un risque lié au mercure, ainsi que l'absence de toutes précautions dans la plupart des cas. Une liste de mesures d'hygiène recommandées est annexée à l'article.
American Industrial Hygiene Association Journal, juil. 1972, vol.33, n°7, p.492-502. 19 réf.

1971

CIS 72-2184 Duroux J.
L'infirmière soignante dans un centre de traitement par rayons ionisants
Dans le centre de traitement par rayonnements ionisants surveillé par l'auteur, les 30 infirmières sont soumises essentiellement à trois expositions: rayons X, sources scellées et non scellées. Les dangers peuvent être directement en rapport avec les rayonnements ionisants (irradiation externe, contamination cutanée ou interne), ou indirectement (altération du psychisme), ou encore en rapport avec le poste de travail (claustration, température trop élevée, fatigue oculaire). L'examen d'aptitude comporte un interrogatoire minutieux sur les antécédents des travailleurs, un examen clinique (vision, cavité buccale, voies respiratoires, sang, foie, reins, appareil génital, peau, système osseux) ainsi qu'une étude approfondie du psychisme. La surveillance médicale sévère est complétée par une surveillance technique: établissement d'une fiche de nuisance enregistrant les périodes d'exposition, port de stylos ou de films dosimètres; contrôle de l'étanchéité des sources et détection continue aux endroits les plus exposés. En 5 ans de surveillance, pour un personnel dont la durée moyenne d'exposition est de 7 ans, l'irradiation hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle, annuelle s'est révélée inférieure à la DMA. Aucune atteinte somatique n'a été enregistrée; un seul cas de désordre sanguin a été remarqué.
Cahiers de médecine interprofessionnelle, 4e trimestre 1971, n°44, p.23-29.

CIS 72-2357 Hušák V.
Exposition des mains lors de l'application de radionucléides en médecine
Expozice rukou pracovníků při aplikaci radionuklidů v lékařství [en tchèque]
Les auteurs ont déterminé l'exposition des doigts de travailleurs tenant une seringue remplie d'une solution de radionucléides, d'abord par le calcul et ensuite par des mesures effectuées à l'aide de chambres d'ionisation, de dosimètres radiothermoluminescents et de dosimètres à film sensible. Dans les cas extrêmes où un médecin effectue, chaque semaine, 25 scintigraphies du cerveau (99mTc), 10 scintigraphies des poumons (131J) et 10 scintigraphies du foie (199Au), la dose reçue ne dépasse pas la dose maximale aux doigts admissible en Tchécoslovaquie (4,5rem), mais elle représente une part de cette dose plus importante que dans le cas d'une exposition du corps entier. Dans le service médical où sont employés les auteurs, la dose hebdomadaire d'exposition des doigts se situe probablement entre 0,5 et 1,5R.
Jaderná energie, mai 1971, vol.17, n°5, p.164-168. Illus. 12 réf.

CIS 72-2299 Ronot P., Détry R., Bourret J.
Introduction à l'ergonomie de l'équipe soignante
Cette étude est fondée sur les principes généraux de l'ergonomie et sur une enquête effectuée auprès de médecins, d'infirmières et de kinésithérapeutes. Elle porte successivement sur les méthodes de travail (manipulation d'objets lourds, lever et transport des malades, soins infirmiers, gestes et positions de travail ménager, déplacements, espaces et plans de travail, méthodes et circuits d'information), les ambiances de travail (bruit, vision et éclairage, ambiance thermique, locaux et surfaces, ambiance psychologique), les rythmes de travail et le matériel. Après mention des différents problèmes révélés par l'enquête sur ces différents points, les auteurs définissent les principes ergonomiques d'une amélioration des conditions de travail. Ils soulignent l'intérêt qu'il y a à associer le médecin de médecine préventive aux recherches menées dans ce domaine et mentionnent diverses expériences effectuées. Une dernière parties fixe les orientations pour les travaux.
Archives des maladies professionnelles, déc. 1971, vol.32, n°12, p.749-785. 26 réf.

< précédent | 1... 34, 35, 36, 37, 38, 39