ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Eclairage et couleur - 381 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Eclairage et couleur

1989

CIS 90-1703 Eclairage dans l'industrie
Lighting in industry [en anglais]
Cette note d'orientation énumère les risques résultant d'un éclairage insuffisant et explique comment un éclairage correct peut permettre de réduire les risques d'erreurs et d'accidents tout en améliorant la productivité. Parmi les facteurs à prendre en considération pour la réduction des risques dans ce domaine figurent les facteurs humains, les dimensions et la forme de la zone à éclairer, l'entretien et l'éblouissement. Mention est faite d'une norme canadienne suggérant des niveaux d'éclairement appropriés, pour l'industrie et les bureaux, ainsi que de dispositions pertinentes de la législation canadienne. Les différents modes d'éclairage et de distribution de la lumière sont également décrits.
Industrial Accident Prevention Association, 31st Floor, 2 Bloor St. West, Toronto, Ontario, M4W 3N8, Canada, 1989. 6p.

CIS 90-1535 van den Brulle P.
Bundesanstalt für Arbeitsschutz
Guide pour l'élaboration de "cadastres" des facteurs d'ambiance au poste de travail - Bruit, éclairage, climat et substances dangereuses
Leitfaden für Kataster von Arbeitplatzumgebungsfaktoren. Lärm, Beleuchtung, Klima, Gefahrstoffe [en allemand]
Ce livre est un guide pour l'établissement de cadastres (bilans des charges au poste de travail) destinés en premier lieu aux personnes ou organisations responsables des conditions et de l'hygiène du travail. Chacun des quatres guides peut être (bruit, éclairage, climat et substances dangereuses) utilisé séparément. L'application des quatres guides est demontrée à l'aide de trois exemples: embouteillage, tissage et fonderie.
Wirtschaftsverlag NW, PF 101110, 2850 Bremerhaven 1, République fédérale d'Allemagne, 1989. 186p. Illus. 37 réf.

CIS 89-2085 Desnoyers L., Dumont D.
Lampes de chapeau et visibilité dans les mines: une étude exploratoire
L'objectif de cette étude est d'explorer l'éclairement fourni par les lampes de chapeau conventionnelles, qui sont souvent la seule source d'éclairage dans les exploitations minières, et d'évaluer les conditions de visibilité qui en découlent. Les 3 modèles étudiés fournissent entre 380 et 2.500 lux à 2m de la lampe, lorsqu'on règle l'éclairage pour obtenir un faisceau étroit qui occupe environ 5° d'arc. Le réglage en faisceau large entraîne une réduction de l'éclairement central de 80 à 90% tout en augmentant les niveaux dans la périphérie immédiate. Au cours du quart de travail, les niveaux fournis par des lampes neuves baissent de 45 à 60%. On continue d'autre part à utiliser des lampes usagées dont le rendement, à pleine charge, n'est plus que du 2/3 à 1/4 des lampes neuves. La réflectance des roches étant ici de 9 à 22%, ces niveaux d'éclairement s'avèrent faibles et amènent les opérateurs à utiliser les lampes à faisceau étroit. Ceci entraîne alors des écarts de luminances atteignant 350:1 dans le champ visuel, ce qui est 100 fois plus élevé que les maxima recommandés pour éviter un état d'éblouissement.
Travail et santé, automne 1989, vol.5, n°3, p.S19-S23. 7 réf.

CIS 89-1732 Richter H.J.
Planification de nouveaux systèmes d'éclairage et modernisation des anciens - Des exigences accrues
Planung neuer und Sanierung alter Beleuchtungsanlagen - Steigende Anforderungen [en allemand]
Exposé des effets d'un éclairage approprié ou non approprié. L'éblouissement provoque une fatigue rapide des yeux. L'élévation du niveau d'éclairage de 500 à 1000 lux augmente la productivité des travailleurs les plus âgés de 6%, et des plus jeunes de 4%. Le travail en ambiance obscure implique une charge physique supplémentaire. Description de nouveaux systèmes d'éclairage dans un bureau et dans un atelier.
Humane Produktion - Humane Arbeitsplätze, 1989, vol.11, n°1, p.16-21. Illus.

CIS 89-1542 Robertson A.S., McInnes M., Glass D., Dalton G., Burge P.S.
Maladie des édifices, les symptômes sont-ils liés à l'éclairage des bureaux?
Building sickness, are symptoms related to the office lighting? [en anglais]
Enquête par questionnaire sur l'éclairage des bureaux en tant qu'un des facteurs possibles pour l'apparition de la "maladie des édifices". Les questionnaires sur l'état de santé ont été remplis par 106 des 109 travailleurs de 6 bureaux, occupés par plusieurs personnes et choisis au hazard dans un bâtiment climatisé et un autre à ventilation naturelle. On a constaté une prévalence significativement plus élevée des céphalées et des léthargies professionnelles dans le bâtiment climatisé. Les travailleurs ont exprimé une plus grande intolérance à l'égard de l'éclairage fluorescent, trouvant qu'il est moins confortable et les éblouissements plus fréquents. Les travailleurs souffrant de céphalées professionnelles trouvaient l'éclairage moins confortable et percevaient plus d'éblouissements. L'étude insiste sur la nécessité de maximaliser l'utilisation de la lumière naturelle pénétrant par des fenêtres non-teintées, de réduire l'effet des tubes fluorescents à la hauteur des yeux et de rétablir le contrôle individuel des niveaux d'éclairage pour chaque travailleur.
Annals of Occupational Hygiene, 1989, vol.33, n°1, p.47-59. 16 réf. Illus.

1988

CIS 90-1667 Neidle M.
Manuel concernant l'éclairage de secours et l'éclairage de sécurité
Emergency and security lighting handbook [en anglais]
Cet ouvrage, qui s'adresse principalement aux cadres dirigeants, ingénieurs et techniciens, traite des domaines de l'éclairage de secours et de l'éclairage de sécurité: notions de base de l'éclairagisme; choix des lampes; sources de courant; éclairage de secours; éclairage de sécurité; entretien et économie. La 1re partie porte sur l'éclairage spécial de sécurité destiné à être utilisé dans des bâtiments en feu ou sinistrés pour permettre une évacuation rapide. La seconde partie couvre des domaines relativement nouveaux de l'éclairage de sécurité (illumination, éclairage infrarouge).
Heinemann Professional Publishing, Halley Court, Jordan Hill, Oxford OX2 8EJ, Royaume-Uni, 1988. 120p. Illus. Index. Prix: USD 15,00.

CIS 90-1702 La couleur dans l'industrie
Colour in industry [en anglais]
Cette note d'orientation présente un système d'identification des canalisations, qui utilise les couleurs pour la différenciation des risques ou des types de produits véhiculés. Les couleurs peuvent également servir au marquage de zones d'accès limité, à l'identification de risques physiques, à la délimitation des zones de travail, à la visibilité des véhicules et à l'identification des feux de signalement ou des boutons de commande. Les facteurs à prendre en considération pour le choix des couleurs sont brièvement indiqués, ainsi que la nécessité d'une formation du personnel.
Industrial Accident Prevention Association, 31st Floor, 2 Bloor St. West, Toronto, Ontario M4W 3N8, Canada, 1988. 8p.

CIS 90-774 Parahonskij Ė.V.
Sécurité et hygiène du travail dans les carrières
Ohrana truda na kar'erah [en russe]
Aspects traités dans ce manuel de formation pour les élèves des écoles professionnelles et les travailleurs: aspects généraux; principes de base de la législation sur le travail; organisation de la sécurité et de l'hygiène du travail; accidents du travail et maladies professionnelles; prescriptions générales pour la protection des travailleurs et de l'environnement lors de l'aménagement et de l'exploitation des carrières; climat et microclimat sur les lieux de travail; lutte contre les poussières et les gaz; protection contre le bruit et les vibrations; éclairage des postes de travail; protection contre les rayonnements; sécurité des procédés généraux de production dans les carrières; sécurité des installations sous pression et des équipements de manutention, ainsi que des travaux d'entretien; sécurité électrique; sécurité incendie; prévention des inondations et des cas d'enneigement des carrières; travaux de sauvetage dans les mines.
Izdatel'stvo Nedra, pl. Belorusskogo vokzala 3, 125047 Moskva, URSS, 1988. 197p. Illus. 14 réf. Prix: SUR 0,30.

CIS 90-885 Hentschel H.J., Prahl W.
DIN 5035, 7e partie: nouvelle norme d'éclairage des postes de travail sur terminal à écran de visualisation
DIN 5035, Teil 7: Die neue Norm für die Beleuchtung an Bildschirmen [en allemand]
Nouvelle norme fixant les limites admissibles d'éclairage pour les lampes qui se reflètent sur l'écran, dans le but de réduire l'éblouissement.
Licht, 1988, vol.40, n°8, p.586. 1 réf.

CIS 90-146 Kaufmann E., Gubany J.
Eclairage de sécurité dans les chantiers souterrains de construction
Sicherheitsbeleuchtung auf Baustellen unter Tage [en allemand]
Aspects couverts: définition de termes photométriques (flux lumineux, intensité lumineuse, éclairement, luminance); description de différents types de lampes de sécurité et de batteries (projecteurs avant, baladeuses, lampes au chapeau, batteries nickel-cadmium); recommandations pour la conception et la disposition des lampes de sécurité dans les chantiers souterrains de construction. Tableau pour la détermination approximative du niveau d'éclairement et formule de calcul de ce niveau.
Tiefbau-Berufsgenossenschaft, 1988, vol.100, n°7, p.508-515. Illus. 5 réf.

CIS 89-1033 Schwarz A.
Davantage de lumière naturelle dans les bureaux
Mehr Tageslicht ins Büro [en allemand]
Description de panneaux de verre acrylique disposés en rangées de prismes; les panneaux peuvent être orientés par rapport au soleil sous contrôle électronique. L'utilisation des miroirs permet de répandre la lumière du jour partout dans un bureau pendant 70-80% des heures de travail.
Maschinenmarkt, 1988, vol.94, n°37, p.73-78. Illus.

CIS 89-322 Hahn H.
Eclairage et flexibilité dans les bureaux
Beleuchtung und Flexibilität im Büro [en allemand]
Si l'on veut éviter, dans les bureaux, l'éblouissement produit par le papier, particulièrement le papier à dessin, et par les écrans de terminaux, il convient de prévoir un éclairage indirect de luminance comprise entre 200 et 400cd/m2. Dans les salles de dessin où l'éclairement requis de 750lux serait fourni uniquement par des plafonniers encastrés, le contraste sur les écrans de terminaux serait trop faible. L'éclairage optimum est assuré par une combinaison de plafonniers de 20W/m2 et d'un éclairage indirect fourni par des lampes individuelles pour chaque planche à dessin verticale.
Management-Zeitschrift IO, mars 1988, vol.57, n°3, p.153-155. Illus. 4 réf.

1987

CIS 89-1826 Eclairage
Lighting [en anglais]
Brochure servant de support pédagogique, avec illustrations en couleur.
Fédération Internationale des Organisations de Travailleurs de la Métallurgie, 54 bis, route des Acacias, 1227 Genève, Suisse. 1987. 8p. Illus.

CIS 89-2088 Kuorinka T.
Environnement du poste de travail
Työympäristö [en finnois]
La marge de confort assurée par les facteurs de l'environnement de travail (chaleur, froid, bruit, éclairage, vibrations) et en dehors de laquelle on constate une diminution de la performance est très étroite. Là où une surveillance des conditions microclimatiques s'impose, les mesures à effectuer relèvent de la compétence de l'hygiéniste du travail; lorsque le bruit atteint une intensité telle qu'il risque d'engendrer un déficit auditif, le problème est d'ordre médical; quand les facteurs environnementaux affectent la performance des travailleurs dans un système homme-machine, le problème peut être résolu par la connaissance des facteurs humains ou de l'ergonomie. Ce numéro traite des problèmes ergonomiques liés à la chaleur, au froid, au bruit et à l'éclairage.
Ergonomiatiedote, 1987, n°3, p.1-17. Illus. 20 réf. Prix: FIM 18,00.

CIS 89-986 L'éclairage
Au sommaire de cette brochure illustrée: caractéristiques de la vision; caractéristiques des stimulations lumineuses; caractéristiques des sources lumineuses; application sur les lieux de travail (conditions d'un bon éclairage, comment éviter l'éblouissement, exemples d'installation, mesure des éclairements).
Commissariat général à la promotion du travail, 53 rue Belliart, 1040 Bruxelles, Belgique, 1987, 23p. Illus.

CIS 89-330 Erzberger H., Görner C., Ilg R.
Utilisation de la couleur pour une meilleure présentation de l'information sur les écrans de visualisation
Der Einsatz von Farbe zur verbesserten Informationsdarstellung auf den Bildschirmgeräten [en allemand]
Rappel des bases physiologiques de la vision des couleurs, suivi d'une liste de 24 recommandations pour le choix des "menus" et la conception des écrans. La couleur ne devrait pas être le seul moyen de transmission de l'information (achromatopsie) et sa signification devrait être conforme aux normes habituelles (par exemple, rouge pour le danger). Le nombre de couleurs utilisées ne devrait pas dépasser 7 et le rouge devrait être utilisé avec parcimonie.
Humane Produktion - Humane Arbeitsplätze, déc. 1987, vol.9, n°10, p.10-15. Illus. 20 réf.

CIS 89-125 Day R.
Unité: Eclairage industriel et commercial - Module: Eclairage suffisant et approprié
Unit: Industrial and commercial lighting - Module: Sufficient and suitable lighting [en anglais]
Module de formation destiné à l'étude à domicile et qui comprend des exercices pratiques accompagnés de leurs réponses. Il y a 2 sections: 1 - éclairage suffisant: normes et calculs (définitions; code de l'éclairage intérieur; variations de l'intensité lumineuse avec le temps et la position; calculs pour l'éclairage local et général). 2 - éclairage approprié: sécurité, aise d'utilisation et milieu visuel (éclairage approprié pour la sécurité et pour la tâche; milieu visuel approprié).
Occupational Health and Safety, Portsmouth Polytechnic, Department of Design, Lion Gate Building, Lion Terrace, Portsmouth PO1 3HF, Royaume-Uni, 1987. 68p. Illus.

CIS 88-1743
Health and Safety Executive
Eclairage du lieu de travail
Lighting at work [en anglais]
Ce manuel est rédigé à l'intention des employeurs, du personnel de la prévention et de ceux qui conçoivent, installent et entretiennent les dispositifs d'éclairage. Il se rapporte à l'éclairage et ses effets sur la sécurité, la santé et le bien-être des travailleurs. Contenu: recommendations concernant l'éclairage; installations d'éclairage (lampes, appareillage électrique et systèmes de contrôle); éclairage des installations (intérieur et extérieur, entretien); éclairage en cas d'urgence; règlement légal; plaintes les plus fréquentes et mesures pour y remédier; mesurage de l'intensité de l'éclairage. En annexe: lexique et liste de normes anglaises ainsi que d'autres publications s'y rapportant.
HMSO Publications Centre, PO Box 276, London SW8 5DT, Royaume-Uni, 1987. 36p. Illus.

CIS 88-669 Eclairage des lieux de travail
1. Récapitulatif des textes applicables aux établissements assujettis au Code du Travail (France), et obligations des chefs d'établissements: champ d'application, dispositions générales, niveaux d'éclairement (éclairage général, zone de travail, éclairement moyen en service, cas des entrepôts), rayonnement solaire, luminance, effets thermiques, organes de commande d'éclairage, entretien, établissements agricoles, chantiers, relevés photométriques. 2. Obligations de maîtres d'ouvrage dans les opérations de construction ou d'aménagement de bâtiments. Liste des textes cités.
Documents pour le médecin du travail, 2e trimestre 1987, n°30, p.133-142. 6 réf.

CIS 87-1110 Rey P., Meyer J.J.
Ambiances lumineuses
Notice récapitulative sur les ambiances lumineuses au travail: effets non visuels de la lumière, sources de lumière au poste de travail (existence des fenêtres, éclairage naturel et éclairage électrique général ou localisé); recommandations ergonomiques sur les sources des ambiances lumineuses; ambiances lumineuses et sécurité; ambiances lumineuses et confort thermique; rôle de la couleur dans les ambiances lumineuses; ambiances lumineuses du travail informatisé, et interventions du médecin du travail sur les ambiances lumineuses qui comprennent l'ergonomie de conception et l'ergonomie de correction.
Encyclopédie médico-chirurgicale, Intoxications, 1987, 8p. 29 réf.

1986

CIS 89-688 Eclairage et travail sur écrans de visualisation - Recommandations AFE
Au sommaire: ergonomie, aspects médico-physiologiques et surveillance médicale, éclairage, environnement visuel (valeurs recommandées), exemples d'application. En annexe: détermination des valeurs limites des réflexions qui diminuent le contraste des caractères sur l'écran et mesures des caractéristiques lumineuses des écrans de visualisation.
Lux Société d'éditions, 52 Bvd Malesherbes, 75008 Paris, France, 1986. 34p. Illus.

CIS 88-1727 Ballarín Marcos L.
Evaluation des conditions d'éclairage aux postes de travail
Evaluación de las condiciones de iluminación en puestos de trabajo [en espagnol]
Description de deux façons de déterminer les conditions d'éclairage dans les ateliers. La première concerne la mesure de l'éclairement des surfaces prévues pour lire, écrire ou dessiner (mesure de l'éclairement, lumière réfléchie ou luminance et contraste lumineux ou rapports de luminance sur toute la surface de travail). La seconde concerne les terminaux à écran cathodique où il est nécessaire non seulement de mesurer l'éclairement du lieu de travail, mais aussi les rapports de luminosité entre les caractères qui apparaissent sur l'écran et le fond, les contrastes dans le texte et sur le clavier et les rapports de luminance entre l'écran et le texte, l'écran et le clavier, et le texte et le clavier.
Mapfre seguridad, 2e trimestre 1986, vol.6, n°22, p.39-47. Illus. 8 réf.

CIS 88-299 Kordukova L.V.
Vision des couleurs chez les travailleurs sous un éclairage non actinique
Cvetovoe zrenie rabotajuščih pri neaktiničnom osveščenii [en russe]
Résultats d'enquêtes conduites auprès de 104 femmes bien portantes âgées de 21 à 53 ans qui étaient employées dans une fabrique de papier photographique. Ces femmes comptaient de 20 à 35 ans d'expérience du travail sous un éclairage non actinique. Le groupe témoin était composé de 50 femmes de 20 à 35 ans. Les ateliers étaient éclairés artificiellement. L'éclairage se situait dans la zone rouge du spectre visible (énergie maximum à 635±2, 630±2 et 625±2nm); le niveau d'éclairement était de 4,6Lx et la luminance équivalente de 0,65cd/m2. Un examen approfondi a fait apparaître une élévation significative du seuil de discrimination de chacune des 3 couleurs fondamentales (rouge, vert et bleu) par comparaison avec le groupe témoin. Dans la majorité des cas, la baisse de sensibilité atteignait un maximum au niveau des récepteurs du rouge. Les changements observés dans la vision des couleurs résultaient de l'action de l'éclairage non actinique sur la partie corticale de l'analyseur visuel. Mesures proposées pour améliorer la fonction visuelle de discrimination des couleurs et réduire la fatigue visuelle des travailleurs opérant en chambre noire.
Gigiena i sanitarija, avr. 1986, n°4, p.86-87. 14 réf.

CIS 87-548 Cail F.
Travail sur écrans: utilisation de la couleur sur les écrans
Information présentée sous forme de tableaux. Le 1er porte sur les principes d'utilisation de la couleur sur écran: phénomènes psychophysiques, conséquences sur la perception visuelle, recommandations et importance pour la tâche. Les tableaux 2, 3 et 4 représentent une application de ces principes pour des tâches particulières telles que le traitement de textes, la conception assistée par ordinateur et le contrôle de processus.
Travail et sécurité, sept.-oct. 1986, n°9-10. p.532-534.

CIS 87-278 Latham F.
Eclairage des lieux de travail dangereux - Déséquilibrer l'équation explosion
Lighting for hazardous areas - Unbalancing the explosion equation [en anglais]
Discussion sur les appareils d'éclairage appropriés pour les zones où il existe un risque d'explosion élevé. Ces appareils ne doivent pas présenter de surfaces chaudes ou provoquer des étincelles qui seraient susceptibles de devenir des sources d'inflammation. Enoncé des normes pertinentes au Royaume-Uni, types de protection, homologation et sélection des équipements, conception de l'éclairage, choix de la source de lumière, considérations relatives à l'environnement, entretien.
Safety Practitioner, nov. 1986, vol.4, n°11, p.21-24. Illus. 5 réf.

1985

CIS 86-1428 Kuz'menko V.K.
Protection des travailleurs dans la construction navale
Ohrana truda v sudostroenii [en russe]
Ce manuel destiné aux étudiants traite des principaux aspects de la protection des travailleurs dans la construction navale. Au sommaire: bases juridiques de la protection des travailleurs, évaluation de la sécurité du travail, sécurité et hygiène du travail (conditions de travail, nuisances et facteurs de risque, atmosphère des lieux de travail, ventilation, éclairage, sécurité électrique); sécurité incendie (inflammabilité des substances, prévention des incendies, lutte contre le feu), aspects économiques et sociaux de la protection des travailleurs (conséquences économiques de mauvaises conditions de travail, intérêt économique de la protection des travailleurs).
Izdatel'stvo Sudostroenie, ul. Gogolja 8, 191065 Leningrad, URSS, 1985. 223p. Illus. 35 réf. Prix: Rbl.0,80.

CIS 86-1419 Umnov A.E.
Protection des travailleurs et sécurité incendie dans l'industrie minière
Ohrana truda i protivopožarnaja zaščita v gorno-rudnoj promyšlennosti [en russe]
Ce manuel traite des principaux aspects techniques, économiques, juridiques et administratifs de la protection des travailleurs ainsi que d'hygiène du travail. Au sommaire: dispositions générales (législation du travail, prévention des accidents, organisation de la prévention); hygiène du travail (règles applicables aux postes de travail et aux chantiers d'abattage dans les mines, éclairage, prévention des maladies professionnelles); sécurité incendie (substances et matières explosibles et inflammables, organisation de la protection incendie, sauvetage minier); règles de sécurité relatives aux travaux souterrains (soutènement, roulage et transport, stockage et transport des explosifs, transport des charges et des personnes à la surface et au fond, sécurité d'utilisation du matériel électrique et des explosifs).
Izdatel'stvo Nedra, Tret'jakovskij pr.1/19, 103633 Moskva, URSS, 1985. 246p. Illus. 25 réf. Prix: Rbl.0,95.

CIS 86-982
(Gosudarstvennyj komitet SSSR po standartam)
Normes d'éclairage des chantiers de construction
Normy osveščenija stroitel'nyj ploščadok [en russe]
Cette norme (entrée en vigueur: 1 janv. 1986) s'applique à la conception et à l'exploitation des installations d'éclairage destinées à la réalisation d'opérations de toute nature sur les chantiers de construction et à l'intérieur des bâtiments où sont exécutés des travaux de construction et de montage. Elle fixe des normes d'éclairement et définit les méthodes de mesure. Au sommaire: dispositions générales (spécifications relatives aux appareils d'éclairage; systèmes d'éclairage; travail, urgence, évacuation, sécurité; lampes; etc); niveaux d'éclairement; mesure de l'éclairement; sécurité. En annexe: paramètres des installations destinées à assurer un éclairage général uniforme à des niveaux d'éclairement de 2 et 0,51x; conception des projecteurs et hauteur d'emplacement des projecteurs et des appareils similaires.
Izdatel'stvo standartov, Novopresnenskij per. 3, 123840 Moskva, URSS, 1985. 27p. Prix: Rbl.0,10.

CIS 86-981 Pikman I. Ja.
Eclairage électrique des zones à risques d'incendie et d'explosion
Ėlektričeskoe osveščenie vzryvoopasnyh i požaroopasnyh zon [en russe]
Au sommaire de ce manuel: généralités sur les milieux à risques d'incendie et d'explosion (définitions et caractéristiques des substances inflammables, classification des mélanges explosibles, protection des installations d'éclairage électrique contre les risques d'incendie et d'explosion, etc.); appareils d'éclairage; éléments électriques des installations d'éclairage (câblage, interrupteurs, boîtes de dérivation, mise à la terre, exploitation des réseaux d'éclairage).
Ėnergoatomizdat, šljuzovaja nab. 10, 113114 Moskva, URSS, 1985. 104p. Illus. 22 réf. Prix: Rbl.0,30.

CIS 86-979 Sosnova T.L., Loseva E.I., Frid Ju.V., Taldykina I.V., Zorina E.V.
Caractéristiques de l'éclairage dynamique des locaux sans fenêtres sur le plan de l'hygiène
Gigieničeskaja harakteristika dinamičeskogo osveščenija v bezokonnyh pomeščenijah [en russe]
Compte rendu d'expériences au cours desquelles des sujets exécutant des tâches visuelles dans des ateliers d'entretien ferroviaire sans fenêtres ont été exposés à divers régimes d'éclairage: 1 régime statique caractérisé par un niveau d'éclairement constant tout au long d'un poste de travail de 8h; 2 types de régime dynamique, caractérisés, dans un cas, par un niveau d'éclairement croissant dans les dernières heures du poste de travail et, dans l'autre cas, par un niveau d'éclairement croissant vers le milieu de la journée de travail et un niveau d'éclairement décroissant vers la fin du poste. Les examens ophtalmologiques auxquels ont été soumis les différents sujets ont révélé des troubles plus précoces de la fonction visuelle et une altération prononcée de la capacité visuelle chez les sujets exposés à un régime d'éclairage statique. Des 2 types d'éclairage dynamique, c'est le 1er qui s'est révélé le plus efficace et qui est, de ce fait, recommandé.
Gigiena i sanitarija, janv. 1985, n°1, p.28-30. Illus. 7 réf.

CIS 86-931 Godefroy M.
Comités techniques nationaux interprofessionnels de l'alimentation, des commerces non alimentaires, Caisse nationale de l'assurance maladie
Sécurité du travail sur les principales machines coupantes
Prévention des risques présentés par et mesures de sécurité relatives aux machines suivantes: tranche-jambon, hachoir à viande, cutter à cuve tournante; coupe-pain; pétrins et mélangeurs. Une analyse des statistiques d'accidents du travail engendrés par ces machines précède l'exposé des différents critères de choix à respecter ainsi que des recommandations relatives à leur utilisation. Rappel de la réglementation et des normes françaises applicables à chaque type de machine.
Travail et sécurité, nov. 1985, n°11, p.576-599. Illus.

CIS 86-60 Boyce P.R.
Effet de l'éclairement sur les mouvements dans des conditions d'éclairage de secours
Movement under emergency lighting: the effect of illuminance [en anglais]
Expérience effectuée dans un grand bureau-paysage sans cloisonnements dans le but de déterminer l'éclairement minimal nécessaire pour une évacuation rapide et sans danger sous un éclairage de secours. A un éclairement moyen de 0,2lx, les sujets avaient de la difficulté à se déplacer rapidement le long du parcours d'évacuation. L'éclairement optimal pour une évacuation rapide a été établi à 1lx. Il semble que la norme actuelle qui fixe l'éclairage de secours à 0,2lx au Royaume-Uni devrait être révisée et remplacée par la norme stipulant 1lx.
Lighting Research and Technology, 1985, vol.17, n°2, p.51-71. Illus. 12 réf.

1984

CIS 86-978 Iohel'son Z.M., Kravčenko A.V., Gar'kovec A.M.
Eclairage par le réseau des chantiers d'abattage du charbon en couches étroites
Sredstva setevogo osveščenija dlja očistnyh zaboev na tonkih plastah [en russe]
Description d'un système d'éclairage antidéflagrant pour exploitation mécanisée du charbon en couches étroites. Une source de courant continu stabilisé comprenant un circuit de protection contre les courants de court-circuit et les courants de défaut à la terre alimente une série de transformateurs disposés tout au long de la couche. Les transformateurs fournissent un courant de 20-44kHz, sous une tension de 8V, à des lampes fluorescentes montées sur les éléments de soutènement du toit. Chaque transformateur peut alimenter jusqu'à 10 lampes. Le niveau d'éclairement obtenu au front de taille avec ce système est de 5lx (valeur prescrite par les normes) pour une distance entre les lampes ne dépassant pas 3m.
Ugol' Ukrainy, nov. 1984, n°11, p.36. Illus. 1 réf.

CIS 86-907 Sen'ko V.F., Kuznecov B.A., Mačugovskij N.B., Krasik Ja. L.
Protection contre les étincelles produites par un circuit électrique d'alimentation de lampes de mineurs fonctionnant sur pile
Iskrobezopasnost' ėlektričeskoj cepi šahtnogo akkumuljatornogo svetil'nika [en russe]
Pour éviter que les gaz inflammables présents dans l'atmosphère des mines ne s'enflamment sous l'effet des étincelles formées sur des fils électriques endommagés, la pile fournissant le courant à la lampe doit être déconnectée en un laps de temps inférieur au délai minimal d'inflammation (15-120µs). Le circuit transistorisé utilisé à cet effet opère en 3-5µs. Description et schéma du circuit.
Ugol' Ukrainy, déc. 1984, n°12, p.34-35. Illus.

CIS 86-653 Loseva E.I., Solomatina N.M., Sosnova T.L., Tihonov A.I., Frid Ju.V.
Données pour l'établissement du niveau d'éclairement du métro
Obosnovanie urovnej osveščennosti dlja metropolitena [en russe]
Des mesures du niveau d'éclairement ont été pratiquées dans les cabines de conduite du métro de Moscou, ainsi que dans les tunnels et les stations. L'acuité visuelle des conducteurs, corrigée en fonction des conditions d'adaptation et de diffusion de la lumière, a été contrôlée en laboratoire. Les résultats obtenus conduisent à formuler les recommandations suivantes: pour limiter la nécessité d'une réadaptation périodique, les phares devraient éclairer les parois des tunnels ainsi que les voies; les parois devraient être revêtues d'un enduit de couleur claire (réflectance ≃ 0,3); la luminance des surfaces situées dans le champ visuel du conducteur ne devrait pas dépasser 1500cd/m2; dans les stations, les lampes devraient être équipées de diffuseurs et le tiers supérieur des fenêtres des cabines devrait être recouvert d'un filtre neutre; les derniers 100m de tunnel précédant l'entrée dans une station devraient être peints en clair et avoir une luminance comprise entre 1000 et 1500cd/m2.
Svetotehnika, 1984, n°11, p.9-10.

CIS 86-374 Nesterova M.L., Častuhina T.N., Jakovlev F.A.
Calcul de la distribution de la luminance à la surface de fibres brillantes
Rasčet raspredelenija jarkosti po poverhnosti blestjaščih nitej [en russe]
Une tâche visuelle particulièrement difficile dans l'industrie textile, est celle qui consiste à distinguer certaines fibres sur un fond de fibres identiques; ceci est particulièrement le cas pour les fibres brillantes. Afin d'optimiser l'éclairage des lieux de travail où l'on rencontre ce genre de problème, l'article propose une méthode mathématique qui permet de déterminer la luminance et la réflectance relatives des fibres dans des conditions variées d'éclairement et d'observation. Des graphiques illustrent plusieurs des équations proposées.
Svetotehnika, 1984, n°10, p.6-8. Illus. 5 réf.

CIS 85-1581 Lindner H., Knoche H.
Conditions visuelles requises et éclairage aux postes de travail en couture
Sehanforderungen und Beleuchtung an Näharbeitsplätzen [en allemand]
Les travaux de couture sont les travaux les plus importants dans la confection d'articles textiles et dans la fabrication des chaussures; ils sont la cause de contraintes visuelles élevées. Description des tâches visuelles types et étude de la posture du travail, de la distance à l'objet à travailler et de la direction de la lumière. Il est demandé que les couturières puissent varier librement la direction de la lumière, même parallèlement à la direction de leur vision. Les luminaires qui servent à l'éclairage localisé ne permettent pas de satisfaire à ces exigences.
Augenoptik, 1984, vol.101, n°2, p.35-39. Illus. 5 réf.

CIS 85-1276 Beljaeva N.M., Rjabov Ju.S.
Aptitude au travail et fatigue dans un environnement coloré
Rabotosposobnost' i utomlenie v cvetovom okruženii [en russe]
Des volontaires manipulaient des objets incolores dans une chambre d'essai dans laquelle la teinte et l'intensité de la couleur et l'angle apparent des surfaces pouvaient être variés. Après une période d'exposition de 1h environ, les volontaires étaient soumis à des épreuves psychologiques et physiologiques. Dans les conditions de cette expérience, la teinte n'avait d'effet ni sur la performance ni sur la fatigue à un niveau donné d'intensité. Des intensités 40 à 60 fois l'intensité-seuil et des angles de 50 à 70° donnaient lieu à une performance optimale et/ou une fatigue minimale; des valeurs supérieures ou inférieures à ces niveaux étaient moins favorables.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, janv. 1984, n°1, p.18-21. Illus. 9 réf.

CIS 85-77 Shahnavaz H., Hedman L.
Modifications de l'accommodation visuelle chez les opérateurs de TEC liées à l'éclairage et la qualité des écrans
Visual accommodation changes in VDU-operators related to environmental lighting and screen quality [en anglais]
Etude portant sur les relations possibles entre l'amplitude d'accommodation des opérateurs après 6h de travail devant un terminal à écran cathodique (TEC), d'une part, et l'éclairage du poste de travail et les caractéristiques de l'écran, de l'autre. Le pouvoir accommodatif avant et après le travail, l'éclairage du poste de travail, la luminance, le contraste et les qualités des écrans ont été mesurés pour 29 opérateurs pendant les postes de jour et de nuit. L'amplitude d'accommodation visuelle a été déterminée par optométrie au laser. La relation entre conditions d'éclairage et modification du pouvoir accommodatif était faible mais significative. L'influence des caractéristiques des écrans était plus évidente pendant le travail de nuit.
Ergonomics, oct. 1984, vol.27, n°10, p.1071-1082. Bibl.

CIS 85-71 Eclairage de l'écran de visualisation - problèmes et solutions
Lighting up the CRT screen - problems and solutions [en anglais]
Description de 3 systèmes d'éclairage ayant remporté un prix. Ils ont pour caractéristique d'adapter l'environnement de travail aux nouvelles tâches effectuées sur écran de visualisation.
Lighting Design and Application, janv. 1984, vol.14, n°1, p.14-17. Illus.

CIS 84-2089 Textes législatifs et réglementaires: conditions de travail, sécurité, hygiène; prévention des risques techniques, incendie, protection de l'environnement, répertoire des fournisseurs de la sécurité
Ce numéro spécial fait suite à celui de juil.-août 1983 (CIS 83-2093). Il constitue une synthèse des textes législatifs et réglementaires sur l'hygiène et la sécurité publiés en France entre juin 1983 et juin 1984. Les textes sont présentés sous 5 rubriques: I. Conditions de travail, sécurité, hygiène: accidents du travail, atmosphère de travail, bruit, comités de sécurité, d'hygiène et des conditions de travail, éclairage, formation, institutions représentatives du personnel, libertés des travailleurs, maladies professionnelles, médecine du travail; II. Prévention des risques techniques: agriculture, appareils à pression, construction, électricité, engins de chantiers, installations de gaz, levage-manutention, machines, matières nucléaires, mines et carrières; rayonnements ionisants, substances dangereuses, téléphériques, tracteurs agricoles et forestiers; III. Incendie; IV. Protection de l'environnement; V. Instruments de mesure, normalisation; fournisseurs de matériel de sécurité.
Revue de la sécurité, juil.-août 1984, vol.20, n°213, p.6-181. Illus.

CIS 84-1878
Ministère des affaires sociales et de la solidarité nationale
L'éclairage des lieux de travail
Rappel des textes des décrets n°83-721 et 83-722 du 2 août 1983 (CIS 83-1876) et de la circulaire du 11 avril 1984 (Journal officiel, numéro complémentaire du 11 mai 1984) qui commente et précise, article par article, les dispositions de ces 2 décrets.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 3ę trimestre 1984, n°16, note n°1497-116-84, p.395-401.

1983

CIS 86-1396 Andro M., Dorval P., Le Bouar G., Le Pluart C.
Les accidents du travail dans la pêche maritime. Partie II. L'analyse des situations de travail dans la pêche maritime
Etude menée à bord de 4 chalutiers industriels durant 4 campagnes au nord de l'Ecosse. Description des navires, organisation et rythmes du travail à bord. Cartographie du bruit sur les différents ponts (salle des machines, passerelle, salle de travail du poisson, cabines, etc.); exposition au bruit des matelots et des mécaniciens. Eclairage du pont principal et du pont de pêche, de la passerelle, des coursives et échelles, de la salle de travail du poisson; mesures, commentaires, caractéristiques d'un éclairage efficace. Importance de la prévention intégrée dès la conception du navire.
Laboratoire de recherche "sécurité et conditions de travail à la pêche maritime", Institut universitaire de technologie de Lorient, 10, rue Jean Zay, 56100 Lorient, France, 1983. 55p. Illus. Bibl.

CIS 86-59 Wells A.M., Giampaoli E., Zidan L.N.
Les risques physiques
Riscos físicos [en portugais]
Ce manuel de base traite des divers aspects professionnels des agents physiques (mesure, risques et prévention): bruit et vibrations (y compris les ultrasons et leurs utilisations médicales); travail sous contrainte thermique; rayonnements électromagnétiques (rayonnements ionisants et non ionisants, lumière); travail en atmosphères hyper- ou hypobares (mention de la législation brésilienne applicable).
Fundacentro, Rua Capote Valente, 710 - CEP 05409 - São Paulo (SP), Brésil, 1983. 112p. Illus. Bibl.

CIS 85-1580 Vrtěl J.
Complexité de l'éclairage naturel zénithal
Složitost horního denního osvětlení [en tchèque]
Article évoquant la complexité du problème posé par le facteur lumière du jour et proposant une méthode simplifiée pour résoudre ce problème: détermination du point correspondant au facteur moyen de lumière du jour; utilisation d'une hauteur de source fictive avec subdivision fictive de l'espace; détermination plus précise des valeurs k et q de la répartition du flux lumineux; construction géométrique destinée à une détermination approchée de l'interréflexion par la méthode des coefficients; détermination plus précise du coefficient de perte de lumière due à une construction en forme de puits; expression de l'influence exercée par les obstacles extérieurs.
Zdravotní technika a vzduchotechnika, 1983, vol.26, n°2, p.93-104. 6 réf.

CIS 85-643 Hahne H., Quellmalz E., van den Brulle P.
"Cadastre" des facteurs d'ambiance au poste de travail dans une fonderie - Eclairage, climat, bruit et substances industrielles dangereuses dans une fonderie
Kataster von Arbeitsplatzumgebungsfaktoren - Beleuchtung, Klima, Lärm, gefährliche Arbeitsstoffe am Beispiel einer Giesserei [en allemand]
Ce rapport illustre les problèmes et les méthodes d'une enquête d'hygiène du travail effectuée en vue d'analyser les facteurs d'environnement physiques et chimiques d'une fonderie. Les possibilités d'une représentation graphique (par surface, par points) des divers facteurs sont examinées, et la difficulté de représenter plusieurs facteurs dans le même relevé est exposée. Dans les parties du rapport consacrées aux divers facteurs d'environnement (climat et éclairage artificiel, substances nocives, bruit), les relevés graphiques établis pour différents ateliers d'une fonderie sont reproduits et expliqués.
Bundesanstalt für Arbeitsschutz, Postfach 170202, 4600 Dortmund 17, République fédérale d'Allemagne, 1983. 266p. Illus. 61 réf. Prix: DM.34,00.

CIS 85-672 Mihedov N.A., Jazev V.L., Guzenfel'd Z.M.
Influence de l'opacité de l'atmosphère de la mine sur le niveau d'éclairement des lieux de travail
Vlijanie neprozračnosti šahtnoj atmosfery na uroven' osveščennosti rabočih mest [en russe]
Les méthodes actuelles de calcul de l'éclairage des mines ne tiennent pas suffisamment compte de la baisse de visibilité causée par les poussières en suspension dans l'air. La loi Bouguer-Lambert d'affaiblissement de l'énergie lumineuse par un milieu trouble peut être utilisée pour la construction d'une équation reliant la taille, la densité et la concentration des particules de poussières en suspension dans l'air au niveau d'éclairement à une distance donnée d'une source lumineuse. L'équation comporte un coefficient empirique B déterminé par des mesures effectuées dans une mine de charbon. La valeur expérimentale concordait avec une valeur théorique obtenue à la suite d'une série d'hypothèses sur les propriétés des poussières. Les calculs réalisés avec cette valeur de B ont montré que la présence de 0,1g/m3 de poussières de propriétés données entraînerait une baisse du niveau d'éclairement de 6 à 4,4lx à 1,5m d'une lampe de 150 bougies.
Ugol' Ukrainy, fév. 1983, n°2, p.30. Illus.

CIS 85-372 Dancig I.N.
Etablissement de normes d'hygiène pour l'éclairage artificiel des navires de transport maritime et fluvial et des navires-usines
Gigieničeskoe normirovanie iskusstvennogo osveščenija v pomeščenijah morskih, rečnyh i promyslovyh sudov [en russe]
Revue des études qui ont servi de base à l'élaboration de 2 normes soviétiques (2109-79 et 2506-81) et d'un projet de directive. L'action des pouvoirs publics a été rendue nécessaire par les conditions insuffisantes d'éclairage et par les défauts de vision qui en résultaient avec la réglementation en vigueur.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, mai 1983, n°5, p.15-18. 11 réf.

CIS 85-370 Smirnov G.K., Faermark M.A.
Eclairage de travail et éclairage localisé pour tâches d'assemblage
Mestnoe i lokalizovannoe osveščenie sboročnyh rabot [en russe]
Analyse de l'aménagement d'un poste d'assemblage et de ses besoins en éclairage. Présentation des solutions de problèmes posés par l'éclairage de la tâche et l'éclairage localisé: utilisation de sources de lumière individuelles pour la tâche et de luminaires multiples pour les deux types d'éclairage. Un tableau donne une synthèse des normes et des recommandations concernant le choix et la disposition des luminaires pour diverses tâches d'assemblage.
Svetotehnika, 1983, n°6, p.14-17. Illus. 3 réf.

CIS 84-1884 Jankowski W.P., Kaufman J.E., Vincent R.L.
Communications présentées à la Conférence annuelle de l'Association américaine des éclairagistes
1983 IES annual conference papers [en anglais]
Texte, avec résumés en français, anglais, espagnol, des 23 communications présentées à cette conférence (7-11 août 1983, Los Angeles, Californie, Etats-Unis). Thèmes traités: éclairement et perte de lumière; calculs dans des espaces encombrés; lampes fluorescentes; éblouissement; lampes à halogénure métallique; lampes à décharge; rendement des lampes à incandescence; réponse comportementale; rendement énergétique; éclairage des bureaux électroniques; éclairage des espaces confinés et des tunnels.
Journal of the Illuminating Engineering Society, oct. 1983, vol.13, n°1, p.1-256. Illus. 101 réf.

CIS 84-1881 Carlsson L., Knave B., Lennerstrand G., Wibom R.
Eblouissement dû à l'éclairage extérieur par projecteurs - Etude des effets de différents systèmes d'éclairage par projecteur sur l'acuité visuelle et la sensibilité au contraste
Bländning vid utomhus högmast-belysning - Effekter på synskärpa och kontrastkänslighet i jämförande studier över olika [en suédois]
Les effets de l'éblouissement sur l'acuité visuelle et la sensibilité au contraste ont été étudiés au cours de travaux (triage des grumes) effectués dans la cour extérieure d'une scierie éclairée par 2 systèmes de projecteurs. L'acuité visuelle binoculaire de 19 volontaires a été mesurée à des contrastes de 40,55 et 80% et la sensibilité au contraste de 14 volontaires à des fréquences spatiales comprises entre 0,5 et 16 cycles/degré. L'un des systèmes d'éclairage utilisait des projecteurs classiques avec distribution symétrique de la lumière sur une zone large. L'autre système fonctionnait avec un nouveau type de projecteurs à éclairage oblique et distribution asymétrique de la lumière. Avec une source de lumière à 15° du centre du champ visuel, l'acuité visuelle et la sensibilité au contraste étaient uniformément plus basses avec le type classique qu'avec le nouveau type de projecteur. On en déduit que non seulement la vision des détails est amoindrie par l'éblouissement mais que la perception par contraste des formes grossières l'est aussi. Les travailleurs ont qualifié la différence d'éblouissement entre les 2 systèmes de projecteurs de "grande" à "très grande".
Arbetarskyddsstyrelsen, Publikationsservice, 171 84 Solna, Suède, 1983. 27p. Illus. 7 réf.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 | suivant >