ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies bactériennes et parasitaires - 1,362 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies bactériennes et parasitaires

2005

CIS 06-715 Reid A.J.
La brucellose - un risque professionnel persistant en Irlande
Brucellosis - A persistent occupational hazard in Ireland [en anglais]
Cette étude transversale sur la brucellose, décelée à l'aide du test de fixation du complément (TFC), a porté sur 375 salariés des services techniques et de soutien du Ministère irlandais de l'agriculture. Un résultat <1:8 au TFC était considéré comme normal, en d'autres termes sans indication d'exposition à Brucella abortus. Les observations ont été comparées avec les données médicales disponibles afin de différencier les cas nouveaux des cas établis. Le taux de participation a été de 75%. Chez dix participants, le résultat du test était positif. On observe un risque accru d'exposition chez les vétérinaires, le personnel de laboratoire et les travailleurs des usines de conditionnement de viande. On disposait également de 106 résultats antérieurs. Huit des sujets dont les tests étaient positifs avaient déjà été testés; pour quatre d'entre eux, on observe une conversion de négatif à positif au bout de cinq ans, soit un taux de conversion de 8/1000 par an. L'exposition à B. abortus reste donc un problème courant chez les groupes de professions à risque en Irlande.
International Journal of Occupational and Environmental Health, juil.-sept. 2005, vol.11, n°3, p.302-304. 6 réf.
http://www.ijoeh.com/pfds/IJOEH_1103_Reid.pdf [en anglais]

CIS 06-668 Mulenga E.M., Miller H.B., Sinkala T., Hysong T.A., Burgess J.L.
Silicose et tuberculose chez les mineurs zambiens
Silicosis and tuberculosis in Zambian miners [en anglais]
La silicose et la tuberculose sont des affections rencontrées dans l'industrie minière des pays en développement. Cette étude avait pour but d'examiner la fréquence de ces affections chez les mineurs zambiens avant (1960-1970) et après (1992-2002) la survenue de la pandémie de VIH/SIDA. Le Bureau zambien de recherche en SST (Occupational Health and Safety Research Bureau of Zambia) a recensé 2114 cas entre 1945 et 2002, dont 22,7% de silicose et 65,4% de tuberculose, les 11,9% restants étant des cas de silico-tuberculose. Alors que les cas de silicose ont régressé de 28,6% à 12,4% avec l'arrivée du VIH/SIDA, on observe une forte augmentation des cas de tuberculose (de 37,1% à 86,1%), couplée à une baisse des cas de silico-tuberculose (de 34,3% à 1,6%). Bien que la silicose soit encore un sujet de préoccupation pour la santé des mineurs zambiens, le problème le plus important semble être la forte progression des cas de tuberculose.
International Journal of Occupational and Environmental Health, juil.-sept. 2005, vol.11, n°3, p.259-262. Illus. 16 réf.
http://www.ijoeh.com/pfds/IJOEH_1103_Mulenga.pdf [en anglais]

CIS 06-599 Smith D.R., Leggat P.A., Takahashi K.
Incidents d'exposition par voie percutanée chez le personnel hospitalier en Australie
Percutaneous exposure incidents among Australian hospital staff [en anglais]
L'ensemble des incidents d'exposition par voie percutanée (EVP) survenus chez le personnel d'un grand hôpital australien entre 2001 et 2003 a été analysé. Ont été recensés 373 incidents d'EVP, dont 38,9% étaient des blessures par piqûre d'aiguille, 32,7% des expositions cutanées et 28,4% des blessures provoquées par des objets tranchants. Le personnel infirmier était le plus touché avec 63,5% des cas, suivi des médecins (18,8%) et des autres catégories de personnel (17,7%). Les principaux incidents d'EVP étaient les piqûres d'aiguille chez le personnel infirmier (44,7%) et les blessures provoquées par les objets tranchants chez les médecins (44,3%). Cette enquête révèle que, d'une manière générale, les EVP représentent un fardeau considérable pour les travailleurs des services de santé en Australie.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 2005, vol.11, n°3, p.323-330. Illus. 20 réf.

CIS 06-712 de la Fuente L.
Prévention et contrôle de Legionella pneumophila
Prevención y control de Legionella pneumophila [en espagnol]
Cet article fait le point sur la prévention et le contrôle de Legionella pneumophila, une bactérie causant la légionellose (maladie des légionnaires) et la fièvre de Pontiac. Au sommaire: caractéristiques de la bactérie; facteurs contribuant à son développement (nutriments, protection contre l'action des biocides, température de l'eau); épidémiologie; tableau clinique; diagnostic; prévention; installations susceptibles d'être contaminées (systèmes de distribution d'eau potable chaude et froide, tours de refroidissement, condensateurs à évaporation); législation et normes applicables aux installations.
Mapfre seguridad, 3e trimestre 2005, vol.25, n°99, p.15-27. Illus.
http://www.mapfre.com/fundaciones/es/FundacionMapfre/publicaciones/pdf/Prevencion_MapfreSeguridad_n99_art2.PDF [en espagnol]

CIS 06-713 Lot F., Miguéres B., Abiteboul D.
Séroconversions professionnelles par le VIH et le VHC chez le personnel de santé en France. Situation au 31 décembre 2004
Cet article propose une analyse des résultats du recensement des contaminations professionnelles par le virus d'immunodéficience humain (VIH) et le virus de l'hépatite C (VHC), réalisée par l'Institut de veille sanitaire, et de ceux de l'étude menée par le GERES (Groupe d'étude sur le risque d'exposition des soignants aux agents infectieux) sur les facteurs de risque de contamination professionnelle par le VHC. Aucune nouvelle séroconversion VIH n'a été rapportée chez le personnel de santé entre 1997 et 2004 (13 séroconversions VIH jusqu'à 1997). Entre 1991 et 2004, 54 cas des conversions de l'hépatite C ont été rapportés chez le personnel de santé. Les résultats de ces études suggèrent que près de la moitié des séroconversions professionnelles VIH ou VHC auraient pu être évitées par le respect des précautions standard.
Documents pour le médecin du travail, sept. 2005, n°103, p.335-346. Illus. 7 réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/TF%20143/$File/TF143.pdf [en français]

CIS 06-445 Smit L.A.M., Spaan S., Heederik D.
Exposition aux endotoxines et symptômes chez les travailleurs d'usines d'épuration des eaux usées
Endotoxin exposure and symptoms in wastewater treatment workers [en anglais]
Les travailleurs des usines d'épuration des eaux usées peuvent être exposés à des agents chimiques et biologiques induisant des maladies professionnelles. Le but de cette étude était d'examiner les symptômes liés au travail chez ces sujets, en analysant les données recueillies par voie de questionnaire auprès de 468 travailleurs de 67 usines d'épuration. On a par ailleurs déterminé, sur un échantillon de cette population, l'exposition personnelle aux endotoxines sur huit heures au cours de trois périodes différentes. L'exposition aux endotoxines variait entre 0,6 et 2093 unités d'endotoxine (UE)/m3, la moyenne géométrique étant faible (27UE/m3). L'analyse des facteurs a permis de mettre en évidence trois groupes de symptômes associés: symptômes cutanés et des voies respiratoires inférieures, symptômes grippaux et systémiques, et symptômes des voies aériennes. Les symptômes paraissaient plus répandus chez les travailleurs exposés à des niveaux d'endotoxines supérieurs à 50UE/m3. Une relation dose-réponse significative était observée pour les symptômes cutanés et des voies respiratoires inférieures ainsi que pour les symptômes grippaux et systémiques.
American Journal of Industrial Medicine, juil. 2005, vol.48, n°1, p.30-39. 38 réf.

CIS 06-448 Jarke J.
Médecins du travail (hommes et femmes) et personnel souffrant d'une infection chronique
Betriebsärztinnen/-ärtze und chronisch infiziertes Personal [en allemand]
Description des mesures à prendre pour prévenir la transmission d'agents pathogènes par les personnels soignants porteurs d'une infection chronique aux patients et aux autres employés. Les agents pathogènes visés sont ceux de l'hépatite B, de l'hépatite C et du sida ainsi que les bactéries du staphylocoque doré résistant à la méticilline. Parmi les préconisations, il faut citer le suivi en continu par un médecin ou la médecine du travail des personnes présentant une infection chronique, le rappel permanent des consignes de sécurité (port de gants, utilisation des conteneurs appropriés pour l'élimination des déchets), la déclaration au médecin du travail des blessures et la convocation d'une réunion lors d'un accident exposant au sang. Une telle réunion se fait en présence du médecin du travail, de la personne concernée, d'un virologue, et d'un représentant du conseil de l'entreprise et des ressources humaines. Il convient, par exemple, de décider si la personne peut continuer à exercer ses fonctions ou si elle doit bénéficier d'une reconversion. D'après les estimations, le nombre de nouvelles infections par an en Allemagne est de 50 000 pour l'hépatite B, de 5 000 pour l'hépatite C et de 2000 pour le virus de l'immunodéficience. Chez les personnes nouvellement infectées, le pourcentage de celles qui développent une infection chronique est de 5 à 10% pour l'hépatite B, 70% pour l'hépatite C et 100% pour le virus de l'immunodéficience.
Praktische Arbeitsmedizin, juil. 2005, n°1, p. 9-15. Illus. 13 réf.
http://www.bsafb.de/fileadmin/downloads/pa_1_7_2005/pa_1_7_2005_chronisch_infiziertes_personal.pdf [en allemand]

CIS 06-328 Nienhaus A., Skudlik C., Seidler A.
Accidents du travail et maladies professionnelles dans les cabinets de vétérinaires
Work-related accidents and occupational diseases in veterinarians and their staff [en anglais]
Les auteurs ont déterminé les causes d'accidents du travail et de maladies professionnelles dans les cabinets de vétérinaires en Allemagne, afin de proposer des pistes de prévention. Chaque année, on enregistre en Allemagne environ 2000 demandes de réparation pour accident du travail ou maladie professionnelle chez les vétérinaires et leur personnel. Cet article analyse les demandes pour la période de 1998 à 2002 d'environ 7000 cabinets. Le taux d'incidence annuel des accidents du travail était de 105,4 par 1000 travailleurs à temps plein, un taux 2,9 fois plus élevé que pour les médecins généralistes. Lorsqu'on tient compte uniquement des accidents graves avec absence de plus de trois jours, le risque relatif atteint 9,2. Environ 66% des accidents déclarés étaient dus à des griffures, des morsures ou des coups de patte ou de pied. Les demandes de réparation pour maladie professionnelle sont 2,7 fois plus fréquentes chez les vétérinaires et leur personnel que chez les médecins généralistes et leur personnel. Elles concernaient par ordre d'importance les maladies cutanées (39%), les allergies respiratoires (30,5%) et les maladies infectieuses (19,1%).
International Archives of Occupational and Environmental Health, avr. 2005, vol.78, n°3, p.230-238. 45 réf.

CIS 06-320 Abadia G., Picu C.
Zoonoses d'origine professionnelle
Les zoonoses sont des maladies transmises à l'humain par les animaux. Une activité professionnelle impliquant le contact avec des animaux représente un risque commun de contamination. La connaissance de la chaîne de transmission permet de se protéger en limitant le risque à sa source quand c'est possible, en appliquant des mesures d'hygiène des locaux et individuelles strictes, et en portant des équipements de protection individuelle adaptés à la porte d'entrée du germe responsable. L'information des travailleurs sur le risque est une autre action fondamentale de prévention. Cet article présente les principales zoonoses d'origine professionnelle ainsi que les moyens de prévention.
Encyclopédie médico-chirurgicale, Toxicologie-Pathologie professionnelle, 4e trimestre 2005, n°149, 10p. 56 réf.

CIS 06-21 Directives conjointes OIT/OMS sur les services de santé et le VIH/SIDA
Joint ILO/WHO guidelines on health services and HIV/AIDS [en anglais]
Directrices mixtas OIT/OMS sobre los servicios de salud y el VIH/SIDA [en espagnol]
Ces directives visent à promouvoir la bonne gestion du VIH/SIDA dans les services de santé, notamment la prévention de l'exposition professionnelle. Elles s'adressent aux gouvernements, employeurs, travailleurs et autres parties intéressés par la prestation de soins de santé. Au sommaire: principes de base du recueil de directives pratiques du BIT sur le VIH/SIDA et le monde du travail (voir CIS 03-444); cadre juridique et politique; le secteur de la santé en tant que lieu de travail et reconnaissance du VIH/SIDA en tant que question liée au lieu de travail; systèmes de gestion de la sécurité et de la santé au travail (protection contre les agents pathogènes infectieux, modes opératoires sûrs, suivi et évaluation); gestion des incidents dus à une exposition; soins,traitement et soutien; éducation et formation; recherche et développement. On trouve également dans ce document une vue d'ensemble des programmes et instruments internationaux ainsi que 12 fiches d'information sur les mesures de prévention destinées à protéger les travailleurs des services de santé contre l'exposition au VIH et d'autres agents pathogènes infectieux. Liste d'acronymes.
Publications du BIT, Bureau international du Travail, 1211 Genève 22, Suisse, 2005. xiv, 80p. Illus. Réf. bibl.
http://www.ilo.org/public/english/protection/trav/aids/publ/hsgl.pdf [en anglais]
http://www.ilo.org/public/spanish/dialogue/sector/techmeet/tmehs05/guidelines.pdf [en espagnol]
http://www.ilo.org/public/french/dialogue/sector/techmeet/tmehs05/guidelines.pdf [en français]

CIS 05-728 Conseils pratiques pour le travail avec les virus de l'influenza
Advice on working with influenza viruses [en anglais]
Cette notice d'information concerne les précautions à prendre dans les laboratoires où il existe un risque d'exposition aux virus de l'influenza. Principaux points traités: classification actuelle; recommandations pour les laboratoires où des virus de l'influenza sont effectivement manipulés; travaux diagnostiques; utilisation des enceintes de sécurité microbiologique; se préparer à une éventuelle pandémie. En annexe: directives relatives à l'application du décret de 1998 sur les agents zoopathogènes spécifiés.
Health and Safety Executive (http://www.hse.gov.uk/), Royaume-Uni, 2005. Document sur Internet (6p.)
http://www.hse.gov.uk/biosafety/diseases/acdpflu.pdf [en anglais]

CIS 05-579 Le service de santé des gens de mer
Notice d'information sur l'organisation du service médical national des gens de mer en France. Parmi les missions du service, il faut citer: le contrôle de l'aptitude à la navigation, la participation aux visites de sécurité des navires et aux commisions de sécurité; le contrôle de l'aptitude des marins aux postes de travail, l'étude des postes de travail. Un supplément spécial concerne la grippe aviaire et contient les éléments ci-après: recommandations pour le monde maritime, recommandations pratiques pour mise en application à bord des navires et conduite à tenir devant un cas possible de grippe aviaire. Egalement couverts: historique du service; organisation, missions et actions; statistiques 2003, accidents du travail maritime.
Direction des affaires maritimes et des gens de mer (DAM), Paris, France, [c2005]. Document sur Internet, plusieurs pages.
http://www.mer.gouv.fr/hommes/05_medical/01_ssgm/liste_pages.htm [en français]

CIS 05-727 Travail avec le virus aviaire hautement pathogène
Working with highly pathogenic avian influenza virus [en anglais]
Notice d'information sur la grippe aviaire (également connue sous le nom d'influenza aviaire ou de peste aviaire) s'adressant aux personnes susceptibles d'être exposées à des volatils infectés. Deux notices d'information sur le même sujet font partie de ce dossier: Comment éviter les risques d'infection lors du travail avec des volailles soupçonnées d'avoir le virus aviaire hautement pathogène et Comment éviter le risque d'infections zoonotiques lors du travail avec des volailles non soupçonnées d'avoir la grippe aviaire.
Health and Safety Executive (http://www.hse.gov.uk/), Royaume-Uni, 2005. Document sur Internet (2+2+1p.)
http://www.hse.gov.uk/biosafety/diseases/avianflu.htm [en anglais]

CIS 05-726 Grippe aviaire: questions fréquemment posées
Avian influenza: Frequently asked questions [en anglais]
Notice d'information sur les dangers de cette nouvelle maladie infectieuse, également connue sous le nom d'influenza aviaire ou de peste aviaire. Commentaires sur les répercussions possibles pour la santé humaine, y compris les risques d'infection en milieu professionnel (notamment dans le cas des travailleurs en contact avec des volatils infectés).
Organisation mondiale de la santé (OMS), ave. Appia 20, 1211 Genève 27, Suisse, 2005. Publication sur Internet (6 pages)
http://www.who.int/csr/disease/avian_influenza/avian_faqs/en/index.html [en anglais]
http://www.who.int/csr/disease/avian_influenza/avian_faqs/fr/index.html [en français]

CIS 05-725 Grippe aviaire: risques en milieu professsionnel et perspectives en cas de pandémie
Notice d'information sur la grippe aviaire. Au sommaire: Qu'est-ce que la grippe aviaire; quel est le virus en cause; qu'est-ce qu'un virus aviaire hautement pathogène; quelle est la durée d'incubation de la grippe aviaire; quel est le mode de transmission; comment peut-on se protéger de la grippe aviaire; quelles personnes peuvent être exposées en situation professionnelle; quelles sont les recommandations si un séjour professionnel est envisagé dans une zone affectée par la grippe aviaire; conduite à tenir en milieu de travail vis-à-vis d'une personne de retour d'une zone où sévit la grippe aviaire; grippe aviaire, grippe humaine: quel rapport; se préparer à une éventuelle pandémie.
Institut national de recherche et de sécurité (INRS), 30 rue Olivier Noyer, 75680 Paris, Cedex 14, France, édition mise à jour, 2005. Document sur Internet (7p.) Illus. 10 réf.
http://www.inrs.fr/INRS-PUB/inrs01.nsf/inrs01_search_view_view/18ED664BAC0BD9CAC125705000570B29/$FILE/visu.html?OpenElement [en français]

2004

CIS 08-1219 Lignes directrices en matière de biosécurité en laboratoire
Laboratory biosafety guidelines [en anglais]
Au sommaire de ce manuel détaillé concernant les procédures de biosécurité à suivre dans les laboratoires qui manipulent les matières infectieuses: sécurité biologique; manipulation de matières infectieuses; conception et aménagement; mise en service, accréditation et renouvellement d'accréditation des laboratoires des niveaux de confinement 3 et 4; production de microorganismes à grande échelle; lignes directrices propres à certaines activités (animaux de laboratoire, ADN recombinant et manipulations génétiques, lignées cellulaires); décontamination; enceintes de sécurité biologique; aspects de la réglementation canadienne associée à la manipulation de substances infectieuses.
Ministère de la santé (http://www.hc-sc.gc.ca/), Ottawa, ON, Canada, 3ème éd., 2004. vii, 124p. Illus. Réf.bibl. Index.
http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/lbg-ldmbl-04/pdf/lbg_2004_f.pdf [en français]
http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/lbg-ldmbl-04/pdf/lbg_2004_e.pdf [en anglais]

CIS 07-958 Sulsky S.I., Grabenstein J.D., Gross Delbos R.
Invalidité chez le personnel des forces armées américaines vacciné contre le charbon
Disability among U.S. Army personnel vaccinated against anthrax [en anglais]
Cette étude a été réalisée afin d'examiner dans quelle mesure le personnel des forces armées américaines ayant reçu une ou plusieurs doses de vaccin contre le charbon entre 1998 et 2002 présentait un risque d'invalidité plus élevé que le personnel non vacciné. On a suivi une cohorte de 716.833 soldats actifs (dont 154.456 vaccinés) afin de déterminer les taux de libération pour invalidité. Le risque d'invalidité a été estimé à l'aide de modèles de risques proportionnels de Cox, en tenant compte de la profession et des facteurs sociodémographiques. Des rapports de risque (RR) ajustés ont été calculés pour les hommes, les femmes et l'invalidité temporaire et permanente, ainsi que pour l'état de santé musculosquelettique et neurologique. Ils se sont avérés similaires, se situant entre 0,90 et 1,04. Les différentes hypothèses concernant la latence n'avaient aucune influence sur les résultats. La vaccination contre le charbon n'augmente pas le risque d'invalidité.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, oct. 2004, vol.46, n°10, p.1065-1075. Illus. 15 réf.

CIS 06-1113 Khalfallah T., Derouiche S., Abdallah B., Chaari N., Hanchi M.A., Akrout M.
Syndrome des bâtiments malsains dans le secteur bancaire de Tunis
Le but de cette étude transversale était de dresser le tableau de la prévalence du syndrome des édifices dans le secteur bancaire en Tunisie au travers d'une enquête dans 20 agences d'une grande banque du pays employant 286 personnes (182 hommes et 104 femmes). Les données concernant les caractéristiques individuelles et les symptômes ressentis ont été recueillies par voie de questionnaire. Les principaux symptômes rapportés sont des maux de tête (34,6% des sujets), une oppression thoracique (23,4%), un syndrome pseudo-grippal (16,4%) et une irritation des yeux (15,0%). D'autres observations sont commentées. A la lumière d'expériences réalisées dans d'autres pays, l'étude établit un lien entre ces symptômes et le syndrome des édifices.
Bossons futé, 17 avenue Miss Cavell, 94100 Saint-Maur, France, 2004. Document Internet (format PDF). 24p. Illus. 58 réf.
http://www.bossons-fute.com/Enquetes/sickbbuildingsyndrome.pdf [en français]

CIS 06-967 Wilburn S.Q., Eijkemans G.
Prévention des blessures par piqûre d'aiguille chez le personnel des services de santé: une collaboration OMS-CII (Conseil international des infirmières)
Preventing needlestick injuries among healthcare workers: A WHO-ICN collaboration [en anglais]
Un certain nombre de mesures permettent de prévenir efficacement les infections transmises par le sang sur le lieu de travail chez les professionnels des services de santé. Parmi ces mesures, il faut citer: l'immunisation contre le virus de l'hépatite B, la suppression des injections non indispensables, l'application des mesures universelles de précaution, la suppression du recapuchonnage des aiguilles, l'élimination des objets pointus et tranchants immédiatement après leur utilisation dans un conteneur prévu à cet effet, l'utilisation de matériel plus sûr, tel que des aiguilles qui s'entourent d'une gaine de protection ou qui se rétractent après utilisation, la mise à disposition et le port d'équipements de protection individuelle et la formation du personnel aux risques et à la prévention de la transmission. En cas d'exposition, les mesures de protection comprennent un traitement médicamenteux antirétroviral permettant de diminuer de 80% le risque de transmission du VIH. En 2003, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Conseil international des infirmières (CII) ont lancé un projet pilote en Afrique du Sud, en Tanzanie et au Vietnam, visant à protéger le personnel des services de santé contre les blessures par piqûre d'aiguille. Les conclusions de ce projet pilote seront diffusées dans tous les pays, de même que les meilleures pratiques et politiques en matière de prévention.
International Journal of Occupational and Environmental Health, oct.-déc. 2004, vol.10, n°4, p.451-456. Illus. 35 réf.

CIS 06-966 De Schryver A.A., Van Hooste W.L., Van Winckel M.A., Ven Sprundel M.P.
Infection par Heliobacter pylori: un risque professionnel pour tout le personnel des services de santé?
Heliobacter pylori infection: A global occupational risk for healthcare workers? [en anglais]
Cette étude bibliographique portant sur les risques professionnels dus à Helicobacter pylori, cause importante d'affections gastro-duodénales, a été réalisée afin de mettre en évidence le risque pour différents groupes de travailleurs des services de santé. On observe que les risques les plus élevés concernent les gastro-entérologues, certaines catégories de personnel infirmier et les salariés affectés aux soins d'handicapés mentaux. Les résultats obtenus pour les autres groupes de travailleurs ne sont pas concluants.
International Journal of Occupational and Environmental Health, oct.-déc. 2004, vol.10, n°4, p.428-432. 72 réf.

CIS 06-716 Mirón Hernández M.A.
Maladies causées par des agents biologiques dans le secteur de la pêche
Enfermedades por agentes biológicos en el sector de la pesca [en espagnol]
Cet article résume, dans un tableau, les principales maladies infectieuses pouvant affecter les pêcheurs, à savoir: fièvre jaune, peste, tétanos, leptospirose, infections cutanées, schistomiase, amibiase, dermatomycose, dermatite et asthme. Le tableau mentionne également, pour chaque agent biologique, la voie d'entrée, les symptômes caractéristiques, les mesures préventives et le traitement.
Medicina Marítima, déc. 2004, vol.4, n°2, p.147-150. 8 réf.

CIS 06-283 Castro M., Moreira S., Santos C.S.
Maladies professionnelles dans la région de Lisbonne et Vale do Tejo 2003
Doenças profissionais na região de Lisboa e Vale do Tejo no ano de 2003 [en portugais]
Statistiques des maladies professionnelles déclarées dans la région de Lisbonne et Vale do Tejo pour l'année 2003. Les résultats sont présentés en fonction de l'âge, du sexe, de la sous-région et des conséquences (avec ou sans incapacité, degré d'incapacité). Les maladies professionnelles ayant fait l'objet du plus grand nombre de déclarations étaient le déficit auditif (147 sur 375) et les troubles musculosquelettiques (145 sur 375). Les facteurs de risque liés à ces deux affections sont décrits ainsi que les mesures de prévention applicables.
Centro regional de saúde pública de Lisboa e Vale do Tejo (CRSP), Av. Estados Unidos da América 53-D, 1700-165 Lisboa, Portugal, déc. 2004. 32p. Illus. 20 réf.

CIS 06-450 Jarke J.
Le personnel des services de santé porteur d'une infection chronique au VHB, au VHC et au VIH - Directives relatives à l'exercice de la profession versus l'interdiction d'exercer
Chronisch HBV-, HCV-, HIV-infiziertes Personal im Gesundheitsdienst - Regelungen zur Berufsausübung versus Berufsverbote [en allemand]
La transmission des infections virales (hépatites, VIH) par les personnels porteurs d'une infection chronique aux patients des établissements de soins de santé peut être prévenue grâce à une protection efficace des patients. Sur le lieu de travail, le médecin du travail est souvent le premier interlocuteur et conseiller des employés infectés. Or, le médecin du travail est chargé de la sécurité et de la santé au travail et non pas de la protection des patients. Toutefois, il doit agir pour le bien-être de ces derniers, en particulier si le travailleur infecté exige que soit respectée la discrétion professionnelle. En Allemagne, aucune directive n'a été publiée pour la protection des patients dont pourraient se recommander les médecins du travail ainsi que les travailleurs infectés et les employeurs. Il existe néanmoins un certain nombre de recommandations publiées par des institutions scientifiques lesquelles devraient déjà permettre d'adopter des mesures rationnelles pour que les travailleurs infectés puissent continuer à exercer leur profession et les employeurs assumer leurs responsabilités aux termes de la législation du travail. Malheureusement, les personnes responsables prennent souvent leur décision de façon émotionnelle plus que rationnelle et les soignants sont alors victimes d'injustice et de discrimination. Il est urgent que le législateur légifère en la matière.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Umweltmedizin, 2004, n°8, p. 428-434. 12 réf.

CIS 06-203 Rusnak J.M., Kortepeter M.G., Aldis J., Boudreau E.
Expérience en matière de prise en charge des expositions potentielles en laboratoire à des agents du bioterrorisme sur la base de l'évaluation du risque à l'Institut de recherche médicale de l'armée américaine sur les maladies infectieuses (United States Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (USAMRIID))
Experience in the medical management of potential laboratory exposures to agents of bioterrorism on the basis of risk assessment at the United States Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (USAMRIID) [en anglais]
L'expérience en matière de prise en charge des expositions en laboratoire à des agents potentiels du bioterrorisme est limitée. Le USAMRIID a passé en revue les expositions en laboratoire impliquant ces agents, de 1989 à 2002, pour évaluer l'efficacité de la prise en charge médicale. L'évaluation de 234 sujets (78% vaccinés) par rapport à l'exposition à 289 agents infectieux a montré 5 infections confirmées (morve, fièvre Q, vaccine, chikungunya et encéphalite équine vénézuélienne). Une prophylaxie antibiotique post-exposition a été donnée pour la plupart des expositions bactériennes à haut risque ou à risque modéré, la plupart des expositions à risque minimal chez des sujets vaccinés, mais généralement pas pour des expositions à risque négligeable. Une stratégie à multiples facettes de mesures de protection individuelle, vaccination, évaluation précoce et prophylaxie antibiotique post-exposition était efficace pour diminuer la morbidité et la mortalité chez les travailleurs des laboratoires soumis à ces risques.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, août 2004, vol.46, n°8, p.801-811. Illus. 44 réf.

CIS 05-729 Grippe aviaire - Protection des travailleurs à risque dans la filière avicole
Avian influenza - Protecting poultry workers at risk [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'information: renseignements d'ordre général sur la grippe aviaire; mesures de protection des travailleurs de la filière avicole (observation des pratiques de biosécurité, reconnaissance de l'infection chez les volailles, prise d'antiviraux, connaissance des signes et des symptômes de l'infection humaine, port d'équipement de protection individuelle); protection respiratoire; protection oculaire; vêtements de protection et hygiène des mains. Annexe: tableaux montrant les avantages, inconvénients et le prix de différents types d'équipements de protection respiratoire de type filtrant pour les travailleurs de la filière avicole.
Occupational Safety & Health Administration (OSHA), 200 Constitution Avenue NW, Washington, DC 20210, USA, 2004. 8p.
http://www.osha.gov/dts/shib/shib121304.pdf [en anglais]

CIS 05-723 Ott M.G., Zober A., Messerer P., Riemann J.F., Schilling D.
Maladies survenues avant et après une initiative pour identifier, traiter et prévenir les maladies liées à Helicobacter pylori en milieu de travail
Illness experience before and after an initiative to identify, treat and prevent Helicobacter pylori-related diseases at the workplace [en anglais]
Des études objectives des résultats cliniques sont nécessaires pour confirmer les avantages des actions de santé à grande échelle en milieu de travail. Cette étude a utilisé les demandes de remboursement de frais médicaux pour évaluer les maladies présentées par 5160 travailleurs d'une usine chimique en Allemagne au cours des deux années précédant et suivant une intervention visant à identifier, traiter et prévenir les affections dues à Helicobacter pylori. Sur l'ensemble des participants, on observe une diminution d'un facteur de 2,1 dans les épisodes d'ulcères et de 1,1 dans les épisodes d'autres affections du duodénum ou de l'estomac. L'amélioration en ce qui concerne les demandes de réparation était la plus marquée chez les 250 salariés chez lesquels un ulcère avait été décelé lors d'examens de dépistage. Cette intervention concernant l'H. pylori semble avoir contribué à réduire de manière efficace et rentable les épisodes ultérieurs d'ulcère, voire éventuellement d'autres affections du duodénum et de l'estomac.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mars 2004, vol.46, n°3, p.227-233. Illus. 8 réf.

CIS 05-546 Morales-Suárez-Varela M.M., Olsen J., Johansen P., Kaerlev L., Guénel P., Arveux P., Wingren G., Hardell L., Ahrens W., Stang A., Llopis A., Merletti F., Aurrekoetxea J.J., Masala G.
Facteurs de risque professionnels de mycosis fongoïde: étude cas-témoins multicentrique européenne
Occupational risk factors for mycosis fungoides: A European multicenter case-control study [en anglais]
Mycosis fongoïde (MF) est une maladie rare dont l'étiologie est inconnue. Sa distribution suggère que les expositions professionnelles pourraient jouer un rôle. Le but de cette étude cas-témoins réalisée entre 1995 et 1997 dans différents centres hospitaliers européens était d'identifier les éventuels facteurs professionnels associés au MF, un lymphome cutané chronique. 134 patients, âgés de 35 à 69 ans, présentant un MF, ont été identifiés et les diagnostics posés ont été vérifiés par un anatomopathologiste référent qui a classé 83 cas comme certains, 35 comme possible et 16 comme non histologiquement constatés. Parmi les 118 cas vérifiés par examen histologique, 104 ont été interrogés, dont 76 étaient des cas certains. Par ailleurs, 833 témoins présentant un cancer du côlon et 2071 personnes issues de la population générale ont été interrogées. Chez les hommes, on a observé un risque élevé de MF dans les industrie de production de produits minéraux non métalliques (odds ratio (OR) 5,3), chez les travailleurs de l'industrie du verre et de la céramique (OR 17,9), chez les technico-commerciaux (OR 8,6) et dans le commerce de gros (OR 3,6). Chez les femmes, les professions associées avec les risques les plus élevés étaient les cadres de la fonction publique (OR 4,8), celles liées au chargement des véhicules ferroviaires et routiers (OR 3,9). Le fait de travailler des matières vitrifiables, dans la poterie et la céramique entraînait les risques les plus élevés et les résultats méritent d'être vérifiés et reproduits. Les femmes travaillant dans l'industrie de la pâte à papier pourraient être également exposées à des cancérogènes impliqués dans le MF (OR 14,4).
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mars 2004, vol.46, n°3, p.205-211. 28 réf.

CIS 05-469 Lenhart S.W., Schafer M.P., Singal M., Hajjeh R.A.
Histoplasmose - Protection des travailleurs exposés
Histoplasmosis - Protecting workers at risk [en anglais]
Cette brochure est une édition révisée du document référencé sous CIS 97-2064. Elle permet de mieux comprendre en quoi consiste l'histoplasmose et de reconnaître les activités susceptibles d'exposer les travailleurs au champignon responsable de la maladie, Histoplasma capsulatum. Principaux thèmes traités: définition de l'histoplasmose; diagnostic; professions et travaux présentant un risque d'exposition aux spores d'H. capsulatum; précautions à prendre pour limiter l'exposition; choix et utilisation des appareils de protection respiratoire; autres équipements de protection individuelle; autres agents infectieux auxquels les travailleurs pourraient être exposés; autres sources d'information.
Publications Dissemination, National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-2002, USA, déc. 2004. Ed.rév. vi, 31p. Illus. 146 réf.
http://www.cdc.gov/niosh/docs/2005-109/pdfs/2005-109.pdf [en anglais]

CIS 05-344 Sécurité et santé du travail - Hommes et femmes ne sont pas égaux
Ce dossier traite des différences entre les sexes en matière d'accidents du travail et de maladies professionnelles. On note en général des fréquences plus élevées d'accidents chez les hommes et de maladies professionnelles chez les femmes. Les thèmes suivants sont commentés: accidents du travail; troubles musculosquelettiques; ergonomie; stress; risques d'infection chez le personnel de soins; troubles respiratoires; cancers; déficit auditif. Le dossier contient un résumé des conclusions d'une enquête européenne portant sur le personnel de soins féminin.
Travail et sécurité, nov. 2004, n°645, cahier I, p.16-27. Illus.

CIS 05-270
Health and Safety Executive
Points saillants des statistiques de sécurité et de santé 2003/04
Health and safety statistics highlights 2003/04 [en anglais]
Ce rapport présente les statistiques agrégées des accidents mortels et non mortels, ainsi que des maladies professionnelles au Royaume-Uni pour la période 2003/2004. Les données sont ventilées par région et par principal secteur d'activité. Des données spécifiques concernant les maladies professionnelles suivantes sont également présentées: troubles musculosquelettiques; stress et violence; mésothéliomes; asbestose; pneumoconiose; asthme; dermatites; infections; déficit auditif; syndrome de Raynaud; exposition au plomb.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, nov. 2004. 38p. Illus.
http://www.hse.gov.uk/statistics/overall/hssh0304.pdf [en anglais]

CIS 05-225 Balty L., Bayeux-Dunglas M.C.
Légionelles et milieu de travail
La bactérie responsable de la légionellose, Legionella pneumophila, a été caractérisée en 1977. La propagation chez l'humain se fait par inhalation de micro-gouttelettes d'eau contaminée. Bien que peu de données sur des contaminations en milieu professionnel par des légionelles soient disponibles, on admet que certaines populations de travailleurs sont susceptibles d'être exposées. La prévention du risque lié aux légionelles repose sur une bonne conception des installations suivie d'une gestion et d'une maintenance appropriées. L'INRS répond régulièrement à des interrogations de médecins du travail et de personnes chargées de la sécurité dans les entreprises où il existe des installations à risque sur les moyens de lutte contre les légionelles ainsi que sur la surveillance à mettre en place. L'objet de ce dossier est de faire le point sur les connaissances actuelles et de décrire les mesures de prévention adaptées.
Documents pour le médecin du travail, 2e trimestre 2004, n°98, p.173-199. Illus. 67réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/TC%2098/$File/TC98.pdf [en français]

CIS 05-228 Salico de Sosa S.H.
La biosécurité dans les banques de sang
Bioseguridad en bancos de sangre [en espagnol]
Les banques de sang se chargent de la collecte et de la préparation de composés sanguins destinés à la transfusion. Ces opérations doivent s'effectuer avec des précautions afin d'éviter toute exposition du personnel, des donneurs et des patients au sang. Cet article décrit les risques inhérents aux activités des banques de sang (risques chimiques, physiques, psychiques, sociaux, mais principalement biologiques, liés à une exposition au sang), les mesures de sécurité biologique à adopter, la prophylaxie (vaccin contre le VHB, avec éventuellement injection d'IgG) et la conduite à tenir en cas d'accident, notamment en cas d'exposition à du sang contaminé. Les normes et la réglementation relatives à la sécurité biologique en vigueur en Argentine sont également mentionnées.
Salud Ocupacional, janv.-mars 2004, vol.XXII, n°88, p.7-14. Illus. 13 réf.

CIS 05-227 Insausti Macarrón D., Caso Pita C., Rodríguez de la Pinta M.D., Gómez Parra I.R., Lucas J.C., Cruzet Fernández F.R.
Infection par le virus de l'hépatite C chez le personnel des services de santé après un accident avec du matériel biologique
Infección por virus de hepatitis C en profesionales sanitarios tras accidente con material biológico [en espagnol]
L'objectif de cette étude était d'analyser les infections par le virus de l'hépatite C (VHC) déclarées entre 1991 et 2002 parmi le personnel des services de santé d'un hôpital espagnol après un accident avec du matériel biologique. Les données ont été recueillies par voie de questionnaire. On a recensé 554 accidents par piqûre d'aiguille avec une contamination potentielle par le VHC. Cinq travailleurs des services de santé ont été contaminés par le VHC, ce qui correspond à un risque global de 0,9%. Les situations imprévues pouvant difficilement être évitées, il est recommandé de fournir au personnel des services de santé du matériel sûr et d'assurer un suivi des accidents afin de déceler précocement les infections et de pouvoir les traiter efficacement.
Medicina y seguridad del trabajo, juin 2004, vol. L, n°195, p.31-38. 25 réf.

CIS 05-226 Caso Pita C., Insausti Macarrón D., Rodríguez de la Pinta M.L., Lucas J.C., Alonso Cobo M.T., Cruzet Fernández F.
Hépatites virales chez le personnel des services de santé: évolution temporelle
Hepatitis víricas en personal sanitario: Evolución temporal [en espagnol]
Cette étude visait à examiner l'évolution des cas d'hépatite virale chez le personnel d'un hôpital espagnol entre 1979 et 2003. 253 cas de maladies professionnelles dues à un agent biologique ont été recensés au cours de cette période, dont 89 cas d'hépatite (35,2%). La distribution des hépatites par catégorie de personnel montre que le personnel infirmier diplômé et les médecins sont les plus touchés. L'incidence des hépatites totales et des hépatites B affiche une tendance à la baisse sur la période considérée, avec une incidence très faible depuis 1985, année où l'on a introduit la vaccination contre l'hépatite B. On observe également une tendance à la baisse significative pour l'incidence des hépatites C ou non A non B (NANB).
Medicina y seguridad del trabajo, mars 2004, vol.L, n°194, p.11-21. Illus. 47 réf.

CIS 05-22 Parreira Cano M.M.
Exposition potentielle à des microorganismes sur le lieu de travail
Exposição potencial a microorganismos no local de trabalho [en portugais]
Cette brochure d'information plus particulièrement destinée aux employeurs et aux travailleurs des petites entreprises présente les risques potentiels d'exposition à des microorganismes sur le lieu de travail. Au sommaire: généralités sur la contamination et la contagion en milieu de travail; classification des microorganismes; évaluation du risque d'exposition (identification du risque, chaîne épidémiologique); mesures visant à prévenir ou réduire le risque (mesures d'hygiène et de protection individuelle, formation à la prévention, surveillance médicale); exposition potentielle des travailleurs (contamination du système de ventilation, travaux de conservation de bâtiments ou de nettoyage de façades, travaux sur des documents d'archives, contamination de l'air ambiant); contrôle de la qualité de l'air ambiant; activités professionnelles présentant un risque d'exposition à des microorganismes ou à d'autres agents biologiques; législation applicable.
Instituto de Desenvolvimento e Inspecção das Condições de Trabalho (IDICT), Lisboa, Portugal, mars 2004. 56p. Illus.

CIS 04-629 Tchicaya A.F., Bonny J.S., Yeboue-Kouame Y.B., Wognin S.B., Kouassi M.Y.
Etude de l'exposition aux amines aromatiques dans les industries chimiques à Abidjan
Les amines aromatiques sont des substances cancérogènes. Leur manipulation prolongée expose au cancer de la vessie. Afin d'évaluer l'importance de cette exposition, une étude transversale prospective a été conduite auprès des entreprises du secteur de la chimie à Abidjan. Une première phase de l'étude sous forme d'interviews a été suivie de l'observation en situation de travail des ouvriers. On a interrogé 362 travailleurs d'âge moyen 34 ans (tous de sexe masculin) occupant des postes à risque dans 12 entreprises manipulant les amines aromatiques. Dans 75 % des cas, les locaux n'étaient ventilés que par la ventilation naturelle. Le contrôle de l'air ambiant n'était réalisé que dans 44% des cas. 2% des travailleurs étaient de très gros fumeurs et 10,5 % présentaient une bilharziose urinaire. Les équipements de protection étaient insuffisants et inadaptés. Les comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail étaient souvent méconnus ou non fonctionnels. La surveillance médicale se limitait à un cliché thoracique annuel. Ces résultats indiquent la présence d'un risque de cancer de la vessie et une faible application des mesures de protection réglementaires.
Archives des maladies professionnelles et de médecine du travail, mars 2004, vol.65, n°1, p.36-40. 17 réf.

CIS 04-713 Ravallec C.
Déchets d'activités de soins à risque infectieux - La filière d'élimination
Les déchets d'activités de soins à risques infectieux (Dasri) représentent un problème de santé publique non négligeable. Ces déchets potentiellement contaminés, provenant d'activités médicales ou vétérinaires, peuvent exposer les manipulateurs et toute autre personne entrant en contact avec eux à des risques biologiques, tels que les contaminations par le VIH, le VHB ou le VHC. Environ 155.000 tonnes de ce type de déchets sont produites chaque année en France, dont l'élimination nécessite une prise en charge spécifique dans une filière adaptée, qui fait l'objet de contrôles minutieux de traçabilité à chaque étape. Les précautions doivent être prises dès la production des déchets, qui doivent être conditionnés dans des emballages adaptés en fonction de la nature des déchets et du risque qu'ils comportent. Le tri doit s'effectuer à la source. Le stockage intermédiaire de ces emballages s'effectue dans des conteneurs, dans des locaux de présentant des caractéristiques précises. La collecte des déchets est effectuée par des transporteurs spécialement formés aux risques biologiques. D'importantes mesures de précaution sont prises lors de l'incinération des déchets. Les conteneurs vides sont lavés et désinfectés avant d'être réintroduits dans le cycle de collecte.
Travail et sécurité, juil.-août 2004, n°642, p.28-39. Illus.
http://www.travail-et-securite.fr/ArchivesTS/ArchivesTS.nsf/(allDocParRef)/TS642page29_1/$File/TS642page29.pdf?OpenElement [en français]

CIS 04-715 Abiteboul D., Antoun F., Bessa Z., Bouvet E., Billy C., Dautzenberg B., Decludt B., Gaudelus J., Jarlier V., Lerasle S., Siruguet O., Vincent V., Balty I., Bayeux M.C., Comolet T., Delarue C.
Prévention et prise en charge de la tuberculose en France - Synthèse et recommandations du groupe de travail du Conseil supérieur d'hygiène publique de France (2002-2003)
Un groupe de travail mandaté par le Conseil supérieur d'hygiène publique de France a publié un rapport comprenant des recommandations sur la prévention et la prise en charge de la tuberculose en France. Ce dossier sur la tuberculose propose une synthèse des trois premiers chapitres du rapport qui reprend les informations paraissant les plus pertinentes pour les services de santé au travail (épidémiologie, organisation de la surveillance de la tuberculose en France et rôle des services de lutte antituberculeuse). Cinq chapitres du rapport sont ensuite publiés dans leur intégralité en raison de leurs implications dans la pratique des médecins du travail.
Documents pour le médecin du travail, 1er trimestre 2004, n°97, p.21-49. Illus. 1 réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/DMT_TC%2096/$File/Visu.html [en français]

CIS 04-472 Clostridium difficile
Clostridium difficile [en anglais]
Notice d'information sur la maladie bactérienne associée à Clostridium difficile qui cause la diarrhée et une inflammation intestinale chez les patients qui prennent des antibiotiques ou ont des problèmes de santé graves (les patients immunodéprimés, par exemple). Cette maladie peut-être transmise par les patients au personnel soignant et vice versa.
Notice d'information sur Internet, Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 135 Hunter Street East, Hamilton, Ontario, Canada L8N 1M5, 2004. 3p.
http://www.cchst.ca/reponsessst/biol_hazards/clostridium_difficile.html [en français]
http://www.ccohs.ca/oshanswers/biol_hazards/clostridium_difficile.html [en anglais]

CIS 04-470 Biagini R.E., Sammons D.L., Smith J.P., Page E.H., Snawder J.E., Striley C.A.F., MacKenzie B.A.
Dosage des IgG sériques contre l'antigène protecteur de Bacillus anthracis à l'aide d'un immunoessai utilisant des microsphères fluorescentes chez les travailleurs effectuant des prélèvements d'ambiance
Determination of serum IgG antibodies to Bacillus anthracis protective antigen in environmental sampling workers using a fluorescent covalent microsphere immunoassay [en anglais]
Afin d'évaluer l'exposition potentielle aux spores de Bacillis anthracis (Ba) chez 28 travailleurs ayant effectué les prélèvements et la décontamination à la suite d'une attaque terroriste à l'anthrax en octobre 2001, on a procédé au dosage du taux sérique d'IgG spécifiques anti-antigène protecteur (PA) du Ba à l'aide d'un immunoessai appelé FCMIA (fluorescent covalent microsphere immunoassay) où l'antigène PA était fixé par liaison covalente sur microsphères flourescentes. On a trouvé des IgG anti-PA dans quatre échantillons de sérum provenant de deux travailleurs qui avaient reçu leur dernier vaccin contre le charbon en 2000. Ces échantillons avaient été prélevés avant qu'ils ne pénètrent dans les locaux ainsi que lors du suivi; Il semble que les travailleurs aient été insuffisamment exposés aux spores de Ba pour induire la production d'IgG anti-PA ou qu'ils aient été exposés à l'anthrax sans produire d'anticorps. Le FCMIA se révèle être une méthode rapide, sensible et précise pour le dosage des IgG anti-PA .
Occupational and Environmental Medicine, août 2004, vol.61, n°8, p.703-708. Illus. 28 réf.

CIS 04-332 Azaroff L.S., Levenstein C., Wegman D.H.
Santé au travail chez les ressortissants d'Asie du Sud-est à Lowell: étude descriptive
The occupational health of Southeast Asians in Lowell: A descriptive study [en anglais]
Afin d'évaluer l'état de santé lié au travail d'un groupe de travailleurs immigrés vulnérables, 160 personnes originaires du Cambodge ou du Laos résidant dans la ville de Lowell dans l'Etat américain du Massachusetts ont été interrogées sur leurs conditions de travail, leurs problèmes de santé et leur recours aux services médicaux. Plus de 40% déclaraient travailler dans le secteur de l'électronique et du montage d'ordinateurs. Un quart des travailleurs actifs avaient des emplois temporaires. Les risques professionnels mis en évidence comprenaient les fumées de soudage, une ventilation insuffisante, une posture debout ou assise prolongée, des postures inconfortables, des machines non protégées, le travail posté, des horaires longs et une pression pour le maintien d'une cadence de production rapide. Les problèmes de santé fréquents comprenaient les élongations et les déchirements musculaires, les céphalées, les vertiges et des symptômes pseudo-grippaux. Moins d'un tiers des personnes sondées était au courant de l'existence d'un système de réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles.
International Journal of Occupational and Environmental Health, janv.-mars 2004, vol.10, n°1, p.47-54. 40 réf.
http://www.ijoeh.com/pfds/1001_Azaroff.pdf [en anglais]

CIS 04-326 Attfield M.D., Costello J.
Relation exposition-réponse quantitative entre la poussière de silice et le cancer du poumon chez les granitiers dans le Vermont
Quantitative exposure-response relationship for silica dust and lung cancer in Vermont granite workers [en anglais]
Les données d'évaluation de l'exposition pour les années de 1924 à 1977 ont été analysées conjointement avec les données de mortalité afin d'examiner de manière quantitative la relation exposition-réponse entre la silice, le cancer du poumon, et d'autres pneumopathies dans une cohorte de granitiers de l'Etat américain du Vermont. On observe une relation nette entre l'exposition cumulée et le cancer du poumon, la tuberculose, la pneumoconiose, les affections pulmonaires non malignes et le cancer du rein. Pour les travailleurs de sexe masculin et de race blanche, une exposition à 0,05mg/m3 de silice de l'âge de 20 à 64 ans était associée à un excès de risque de cancer au cours de la vie de 27/1000. Cette étude portant sur des travailleurs exposés quasi-exclusivement à la silice, sans autre exposition importante susceptible de constituer un facteur de confusion, met en évidence une relation exposition-réponse nette pour le cancer du poumon.
American Journal of Industrial Medicine, fév. 2004, vol.45, n°2, p.129-138. Illus. 27 réf.

CIS 04-86 Lazor-Blanchet C., Rusca S., Vernez D., Berry R., Albrecht E., Droz P.O., Boillat M.A.
Toxicité pulmonaire aiguë consécutive à une exposition à un agent de protection des sols contre les taches dans l'industrie du bâtiment en Suisse
Acute pulmonary toxicity following exposure to a floor stain protector in the building industry in Switzerland [en anglais]
Les imperméabilisants sont couramment utilisés pour la protection des carrelages des murs ou des sols contre les taches. Ils sont appliqués par projection, généralement par des professionnels, mais souvent aussi par le grand public. Cet article décrit trois cas d'atteinte respiratoire aiguë chez des adultes en bonne santé, consécutive à une exposition professionnelle à une nouvelle formulation d'imperméabilisant contenant un fluoropolymère à base d'acrylate. Une dyspnée progressant rapidement est apparue dans les deux heures qui ont suivi l'exposition; deux sujets ont par ailleurs présenté une hypoxémie et des symptômes pseudo-grippaux. L'état des trois patients s'est amélioré en quelques jours grâce au traitement administré. Le mécanisme de toxicité fait encore l'objet de recherches, mais des données expérimentales suggèrent que ce nouveau fluropolymère à base d'acrylate pourrait être en cause. Il conviendrait d'avertir les professionnels du secteur comme les consommateurs des risques liés à la projection d'imperméabilisants, de les informer de l'importance d'une bonne aération des locaux et de les exhorter à ne pas fumer durant les travaux.
International Archives of Occupational and Environmental Health, mai 2004, vol.77, n°4, p.244-248. Illus. 26 réf.

CIS 04-228 Tuberculose - Directives pour les activités de prévention sur le lieu de travail
Tuberculosis - Guidelines for workplace control activities [en anglais]
La tuberculose (TB) est une des principales cause de morbidité et de mortalité dans le monde. Chaque année, deux millions de personnes meurent de TB. L'épidémie de SIDA a provoqué une augmentation des cas de TB, les personnes dont le système immunitaire est affaibli par le VIH étant particulièrement vulnérables à la TB. Ce dépliant présente, dans les grandes lignes, une politique et un programme de prévention de la TB proposé par le BIT pouvant être adopté sur le lieu de travail. Il est basé sur les principes suivants: reconnaissance de la TB en tant que problème concernant le lieu de travail; non-discrimination; confidentialité; environnements de travail sains; soins et soutien; dialogue social. En encadré: résumé d'un programme de gestion de la TB entrepris par une société minière sud-africaine qui s'est avéré efficace du point de vue économique.
Publications du BIT, Bureau international du Travail, 1211 Genève 22, Suisse, [c2004]. 4p. 8 réf. Illus.
http://www.stoptb.org/material/ilo_brochure.pdf [en anglais]

CIS 04-226 Shvartsblat S., Kochie M., Harber P., Howard J.
Sodoku chez un salarié d'une animalerie
Fatal rat bite fever in a pet shop employee [en anglais]
Le sodoku est une zoonose décrite chez le personnel de laboratoire et dans la population. Le cas d'un salarié de 24 ans travaillant dans une animalerie ayant contracté la maladie par une blessure superficielle mineure lors d'un contact avec une cage de rat contaminée est présenté. Se manifestant d'abord sous forme de symptômes grippaux, la maladie a évolué en endocardite, touchant en premier la valve aortique, puis la valve mitrale et le septum. Malgré des efforts thérapeutiques intensifs comprenant deux interventions chirurgicales, le patient est décédé de septicémie et d'insuffisance multiorganique 59 jours après avoir contracté la maladie. Il s'agit du premier cas de sodoku signalé en animalerie. Les zoonoses infectieuses peuvent présenter un risque significatif pour les travailleurs en contact avec des animaux. Une formation aux risques liés au contact avec les animaux ainsi que d'autres mesures de prévention sont nécessaires dans les petits établissements tels que les animaleries.
American Journal of Industrial Medicine, avr. 2004, vol.45, n°4, p.357-360. 5 réf.

CIS 04-227 Le VIH/SIDA et le travail: estimations au niveau mondial, impact et mesures adoptées
HIV/AIDS and work: Global estimates, impact and response [en anglais]
Ce rapport présente les estimations faites par le BIT concernant l'impact du VIH/SIDA dans la population active de 50 pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et des Caraïbes, ainsi que dans des régions plus développées. Au sommaire: estimations de l'impact du VIH/SIDA sur le monde du travail au niveau mondial; impact macroéconomique; impact du VIH/SIDA dans le secteur privé, le secteur public et l'agriculture, ainsi que sur l'économie informelle; impact sur les femmes et les enfants; conséquences pour l'élaboration des politiques; réponses apportées au VIH/SIDA dans le monde du travail.
Publications du BIT, Bureau international du Travail, 1211 Genève 22, Suisse, 2004. xii, 99p. Illus. 149 réf. Prix: CHF 25,00.
http://www.ilo.org/public/english/protection/trav/aids/publ/global_est/glob_report_2004rev.pdf [en anglais]

CIS 03-1922 Setbon M.
Risques, sécurité sanitaire et processus de décision
L'évaluation du risque sanitaire est un concept central de la santé publique. Les processus de décision représentent l'étape clé par laquelle ces dangers et ces risques seront ou non l'objet d'intervention publique. Les décisions qui en découlent ont une portée nationale. Ces risques ou dangers peuvent concerner trois principaux secteurs: le système de soins, l'alimentation et l'environnement. Cet ouvrage présente les résultats d'une recherche rétrospective visant à rendre intelligibles les décisions de sécurité sanitaires prises en réponse à des dangers ou des risques. Huit cas sont étudiés, formant ensuite l'objet d'une synthèse comparative.
Elsevier SAS, 23 rue Limois, 75725 Paris Cedex 15, France, 2004. 170p. Réf.bibl. Prix: EUR 30,00.

CIS 03-1709 Beaucousin M., Borel P., Goudifa P., Goujon E., Hubert O., Klarsy D., Mageau E., Mignot G., Redor F.
Le technicien d'exploitation d'antenne de radiotéléphonie mobile
Le technicien d'exploitation d'antenne mobile de radiotéléphonie mobile réalise des travaux de maintenance préventive et de dépannage des relais de radiotéléphonie mobile. Au sommaire de cette fiche médico-professionnelle: caractéristiques générales de la profession; caractéristiques techniques et organisationnelles; conditions de travail et contraintes (liées à l'environnement de travail, aux conditions climatiques et géographiques, à l'organisation du travail, aux tâches, au matériel); techniques d'évaluation des risques (métrologie); effets sur la santé et pathologie professionnelle; prévention; surveillance médicale; réglementation; aptitude au travail.
Cahiers de médecine interprofessionnelle, 2004, vol.44, n°1, 2p. Encart. 4 réf.

CIS 03-1918 Biardeau B.
Conseils aux expatriés - Afrique subsaharienne
Un nombre croissant d'entreprises expatrient du personnel à l'étranger pour des durées plus ou moins longues. Le médecin du travail se doit d'assurer la prévention contre les risques liés à ces déplacements professionnels. Cet article décrit les mesures de protection s'appliquant à l'Afrique subsaharienne: mesures à prendre avant le départ (vaccinations, prévention des sinusites, trousse de premiers secours, pharmacie de voyage); troubles pendant le voyage (troubles liés au voyage en avion, notamment le syndrome du "jet leg" ou syndrome de la classe économique); précautions à prendre à l'arrivée (mesures pour bien supporter la chaleur et se protéger du soleil); risques possibles durant le séjour (accident sur la voie publique, diarrhée, paludisme, dengue, maladies sexuellement transmissibles, rage); que faire au retour en cas de troubles; conseils pour la femme enceinte.
Cahiers de médecine interprofessionnelle, 2004, vol.44, n°1, p.17-25. 7 réf.

CIS 03-1910 Seidler A., Nienhaus A., Diel R.
La transmission de la tuberculose à la lumière des nouvelles approches basées sur la biologie moléculaire
The transmission of tuberculosis in the light of new molecular biological approaches [en anglais]
Cet article de synthèse donne un aperçu général des découvertes récentes en épidémiologie de la tuberculose associée à l'introduction de méthodes de biologie moléculaire et commente l'impact de ces méthodes sur les connaissances en matière de transmission de la tuberculose en milieu de travail. L'accent est mis sur la contribution relative de la tuberculose transmise récemment, sur les facteurs de risque de transmission récente et sur l'occurrence et la fréquence de réinfections exogènes. L'article conclut que des études épidémiologiques combinant les méthodes classiques d'épidémiologie et celles de l'épidémiologie moléculaire s'avèrent nécessaires.
Occupational and Environmental Medicine, fév. 2004, vol.61, n°2, p.96-102. 71 réf.

CIS 03-1928 David C.
Les agents biologiques
L'exposition à des agents biologiques sur le lieu de travail peut être source de risques lorsque ces agents sont pathogènes. Certains salariés sont exposés aux agents biologiques dans des conditions contrôlées, par exemple en recherche biotechnologique ou dans l'industrie pharmaceutique; d'autres y sont potentiellement exposés sans vraiment les connaître, par exemple dans l'assainissement, les déchetteries ou les milieux de soins. Dans les deux cas, l'évaluation et la prévention des risques biologiques passent par une meilleure connaissance de ces agents biologiques pathogènes et des dangers qu'ils représentent. Ce document décrit les différents agents biologiques (virus, bactéries, champignons, protozoaires, helminthes), leur mode de vie, leur intérêt industriel et leur pouvoir pathogène possible.
Travail et sécurité, avr. 2004, n°639, 4p. Encart. Illus. 1 réf.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ...28 | suivant >