Le rôle des syndicats népalais dans la lutte contre le VIH/sida chez les travailleurs migrants

Article | 21 octobre 2011

Népal - Août 2008

Contexte

Les études suggèrent que les travailleurs migrants au Népal sont plus vulnérables aux maladies sexuellement transmissibles et à l'infection par le VIH. Par extension, le risque de contracter le virus est accru pour leurs femmes.

Description

En collaboration avec l'Organisation internationale du Travail, le Congrès des syndicats du Népal (NTUC) et deux autres centrales syndicales nationales (GEFONT et DECONT) se sont impliqués activement pour proposer aux travailleurs migrants népalais des séances et des services d’orientation avant leur départ, notamment des messages sur la réduction des risques liés au VIH et une information sur les services en matière de VIH disponibles à leur point de destination. Les migrants et leur famille revenus au Népal ont également bénéficié de ce programme qui a établi des liens pour rendre les services disponibles dans les districts. Le programme a donc créé un mécanisme de coordination et d'orientation pour fournir des services sociaux et sanitaires au Népal et dans certains pays de destination des migrants par l'intermédiaire des réseaux qu’il est possible de toucher via les centres nationaux.

Enseignements

La Fédération générale des syndicats népalais (GEFONT), la Confédération démocratique des syndicats népalais (DECONT) et le Congrès des syndicats du Népal (NTUC) sont très bien implantés localement dans les zones urbaines et rurales ainsi que dans les secteurs formel et informel de l'économie népalaise. Historiquement, les syndicats ont joué un rôle majeur dans la société civile népalaise et gagné la confiance des travailleurs. Leur partenariat avec l'OIT dans le cadre du Programme d'éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail en a fait des chefs de file respectés pour la protection des travailleurs menacés par le VIH.

Etapes suivantes

Les syndicats devraient continuer à plaider pour la reconnaissance du VIH en tant que question liée au lieu de travail dans l'économie formelle et dans l'économie informelle alimentée par les migrants, et élargir leur rôle pour protéger les travailleurs même au-delà des frontières nationales.

Arun Timilsina, Congrès des syndicats du Népal (NTUC), Coordonnateur national, département Jeunes et VIH/sida, Katmandou, Népal
Archana Singh, Coordonnatrice nationale du projet, Programme d'éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail de l'OIT, Népal
Pour plus d'informations, veuillez contacter Mme Malati Maskey, l'actuelle Coordonnatrice nationale du projet, Programme d'éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail de l'OIT, Népal, visitor1ktm@ilo.org