Faire tomber les barrières: une approche collaborative innovante entre le lieu de travail et un dispensaire traitant les IST au Sri Lanka

Article | 14 octobre 2011

Sri Lanka - Août 2008

Contexte

Les questions liées au sexe, notamment le VIH et le sida, sont des sujets tabous dans la plupart des pays asiatiques. Rares sont les personnes qui cherchent à se faire soigner pour des infections sexuellement transmissibles (IST) et recourent au conseil et au dépistage volontaires du VIH. Les données de l’OIT suggèrent que la population générale hésite à solliciter ces services par "timidité" et manque d’information. Cette situation crée des difficultés pour mesurer l’ampleur de l’épidémie et freine la réponse.

Description

Une approche innovante a été adoptée pour créer des liens entre les dispensaires locaux traitant les IST et un programme d’éducation sur le VIH/sida sur le lieu de travail conduit par des pairs et testé sur 14 lieux de travail dans trois secteurs de l’économie, qui touche quelque 6 500 travailleurs. Pendant la mise en œuvre du projet, 262 pairs-éducateurs se sont rendus dans un de ces dispensaires. Les services disponibles ont été présentés et le médecin a décrit en détail les procédures du dispensaire qui préservent la confidentialité. Pour gagner la confiance des travailleurs, les employés du dispensaire ont même donné leur numéro de téléphone personnel et proposé de répondre aux questions en privé.

Enseignements

Une discussion de groupe avec les travailleurs pairs-éducateurs a révélé que cet exercice avait considérablement renforcé la confiance des travailleurs à l’égard du dispensaire qui est désormais perçu comme un environnement "convivial". De plus, ce partenariat offre l’avantage de garantir un approvisionnement continu en préservatifs et a permis de créer une "passerelle" avec les systèmes d’orientation pour la prise en charge et le soutien en matière de VIH. Chaque mois, les pairs accompagnent en moyenne 6 à 10 de leurs collègues au dispensaire pour qu’ils y soient soignés. Cette collaboration a débouché sur une relation essentielle pour pérenniser les deux programmes.

Etapes suivantes

Le renforcement du lien entre les dispensaires traitant les IST et les lieux de travail est bénéfique pour les deux parties et pour les travailleurs. C’est une situation gagnant-gagnant. Cette approche devrait être développée au niveau national.

Références: BCCFA et exercice de cartographie, OIT Sri Lanka (2005).

D. Ranatunga, spécialiste du programme de formation, Programme d’éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail, OIT, Sri Lanka

Pour plus d’informations, veuillez contacter Mme Indira Hettiarachchi, l’actuelle coordonnatrice nationale du projet pour le Sri Lanka, OIT, Indira@ilo.org