Politiques sur le VIH/sida et droit à la non-discrimination sur les lieux de travail: initiatives pilotes au Népal

Article | 14 octobre 2011

Népal - Août 2008

Contexte

Les violations des droits de l’homme augmentent la vulnérabilité au VIH. La protection du droit à la non-discrimination énoncée à l’article 7 de la Déclaration universelle des droits de l’homme est essentielle pour réaliser l’objectif du Millénaire pour le développement visant à arrêter la propagation du VIH et inverser la tendance. Pour les travailleurs, la violation de ce droit peut entraîner la perte de la sécurité de l‘emploi et de leurs moyens de subsistance. Il est donc impératif que toutes les politiques liées au VIH sur le lieu de travail traitent spécifiquement de la stigmatisation et de la discrimination.

Description

Avec l’assistance technique de l’Organisation internationale du Travail, dix entreprises pilotes de six secteurs de l’économie népalaise ont rédigé et mis en œuvre des politiques sur le VIH/sida sur les lieux de travail. Ces entreprises, en particulier Ami Apparels, Raghupati Jute Mills et Himal Iron, suivent de près les directives sur le VIH/sida et le monde du travail du recueil du BIT, en mettant l’accent sur la non-discrimination. Une étude comparative menée dans les entreprises partenaires du projet a établi que le pourcentage de 73% de travailleurs prêts à travailler avec un collègue séropositif était passé à 94,2% après l’intervention. De même, 81,9% des travailleurs estimaient que les employeurs ne devaient pas licencier les travailleurs séropositifs, au lieu de 61,5% auparavant.

Enseignements

Il est possible de réduire considérablement les violations des droits humains des travailleurs séropositifs par l’éducation sur le VIH/sida et la formulation de politiques, qui peuvent se traduire par la création d’un environnement non discriminant au travail et la fourniture de directives aux dirigeants des entreprises. L’étude comparative des enquêtes de référence et d’impact montre aussi que l’éducation et les politiques sur le VIH/sida feront reculer les attitudes et les pratiques discriminatoires des travailleurs et des dirigeants fondées sur le statut VIH réel ou supposé.

Etapes suivantes

Il faut étendre les activités de sensibilisation à la protection des droits humains des travailleurs au Népal, au moyen de politiques sur le lieu de travail faisant de la non-discrimination une composante importante de notre lutte commune contre le VIH.

Archana Singh, coordonnatrice nationale du projet, Programme international d’éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail, Népal, OIT

Pour plus d’informations, veuillez contacter Mme Malati Maskey, l’actuelle coordonnatrice nationale du projet, Programme d’éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail de l’OIT, Népal, visitor1ktm@ilo.org