Assurer la viabilité du programme: un partenariat fructueux entre le secteur privé et les agents de santé au travail au Burkina Faso

Article | 14 octobre 2011

Burkina Faso

Contexte

Avec l’assistance technique de l’Organisation internationale du Travail (OIT), 16 entreprises de six secteurs de l’économie du Burkina Faso participent au programme pilote d’éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail. Axé sur la réduction des risques liés au VIH/sida, ce programme se concentre notamment sur la lutte contre la stigmatisation et la discrimination fondées sur le VIH. Actuellement, 9 000 travailleurs environ y participent activement. Dès le lancement du programme, l’assistance technique de l’OIT limitée dans le temps et la nécessité d’un déploiement accru à l’échelle nationale ont constitué un sérieux défi pour les responsables de la mise en œuvre et menacé la viabilité de l’initiative.

Description

Les agents de santé au travail sont des fonctionnaires de l’Office de la santé des travailleurs du ministère de la Santé du Burkina Faso. Ils ont pour mission de protéger la santé et la sécurité des travailleurs mais la lutte contre le VIH/sida n’a pas toujours fait partie de leurs attributions. A ce jour, 49 d’entre eux ont été formés officiellement en tant qu’éducateurs VIH et la prévention du VIH est un élément fondamental de leurs messages de promotion de la santé. De plus, ils aident les entreprises à formuler et mettre en œuvre des politiques de lutte contre le VIH sur le lieu de travail.

Enseignements

Cette alliance a renforcé la collaboration entre le gouvernement, les entreprises et les travailleurs en vue d’une réponse multisectorielle plus percutante à l’épidémie de VIH au Burkina Faso. Elle a permis la mise en commun des ressources et la création d’une plate-forme pour une réponse concertée et durable au VIH/sida dans les entreprises. S’appuyant sur une fondation préexistante soutenue par le gouvernement, elle a favorisé la promotion du lieu de travail en tant que plate-forme d’accès aux services liés au VIH/sida, à l’échelle du pays.

Etapes suivantes

  • Il est vital que l’adoption de ce programme se poursuive, dans l’optique du déploiement national des programmes sur le VIH/sida sur les lieux de travail.
  • Il est important que les agents de santé au travail suivent des formations de perfectionnement sur le VIH/sida pour préserver la fourniture de services de qualité.

David Guiré, Coordonnateur national du projet, Programme international d’éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail, Burkina Faso, OIT, guiredavid@yahoo.fr