Intégration du VIH/sida dans les programmes de santé et de sécurité au travail: l’exemple du Costa Rica

Article | 14 octobre 2011

Costa Rica - Juillet 2010

Contexte

Le Costa Rica a intégré le VIH/sida dans les programmes de santé et de sécurité au travail en élaborant la directive nationale «Prevención y Abordaje del VIH en el Mundo del Trabajo» (Prévention et approche du VIH dans le monde du travail).

Description

En 2009, le Conseil national de la santé et de la sécurité au travail et l’Organisation internationale du Travail ont lancé un processus multisectoriel au Costa Rica, avec le soutien de l’Organisation panaméricaine de la Santé. Cette initiative a conduit à l’adoption d’une directive nationale rendant obligatoire l’inclusion du VIH/sida dans les programmes de santé et de sécurité au travail (SST).

Les amendements de la législation nationale sur le sida et du code du travail, inspirés par le Recueil de directives pratiques du BIT sur le VIH/sida et le monde du travail, ont intégré des principes fondamentaux dans les programmes de SST, notamment la non-discrimination, l’accès à l’information, à la prévention, aux services de santé adéquats et à un traitement prophylactique post-exposition sur le lieu de travail. Un processus participatif associant les comités de SST ainsi que des organisations non gouvernementales de lutte contre le VIH/sida a permis d’élaborer un cadre respectueux des droits de l’homme pour l’intégration de l’égalité entre les sexes et de la diversité sexuelle.

Une trousse à outils a été créée pour faciliter la mise en œuvre de la directive sur le lieu de travail. Elle aide les comités de SST à concevoir et appliquer des programmes efficaces pour lutter contre le VIH sur le lieu de travail.

Enseignements

Imposer l’intégration du VIH/sida dans les programmes de SST par une directive permet de s’attaquer de manière durable aux problèmes liés au VIH/sida, via les lieux de travail. Les structures de SST sur les lieux de travail s’appuient sur une approche bipartite associant les employeurs et les travailleurs qui améliore l’utilisation et la mise en œuvre. De surcroît, elles connaissent les besoins spécifiques d’un lieu de travail donné, ce qui facilite l’adaptation des programmes pour des groupes de travailleurs spécifiques. Elles fonctionnent dans le cadre des lois et réglementations nationaux pour la SST.

Etapes suivantes

Un système efficace de suivi et d’évaluation réguliers sera mis en place. Les informations collectées seront prises en considération dans le suivi et l’évaluation au niveau national.

Ana Catalina Ramírez, point focal VIH/sida pour l’Amérique centrale, OIT, acramirez@sjo.oit.or.cr
Anna Torriente, conseillère juridique principale, Programme sur le VIH/sida et le monde du travail, OIT, torriente@ilo.org