Le CERD de l'ONU conteste le dépistage obligatoire du VIH des enseignants étrangers en Corée du Sud

Le Comité des Nations Unies sur l'élimination de la discrimination raciale (CERD) a examiné le cas d'un enseignant néo-zélandais travaillant en Corée du Sud, dont le contrat n'a pas été renouvelé après avoir refusé de subir un test obligatoire du VIH requis uniquement pour les étrangers.

Actualité | 17 juin 2015
Dans sa décision, le CERD a constaté que le dépistage obligatoire, qui n’était pas nécessaire pour les enseignants coréens ou d’ethnies coréennes, n’était pas justifié pour des raisons de santé publique. Le Comité a constaté une violation des articles 2, 5 et 6 de la Convention internationale sur l'élimination de la discrimination raciale. La décision a également cité les interdictions contenues dans la Recommandation (n ° 200) sur le VIH et le sida et le monde du travail, 2010, contre le dépistage du VIH obligatoire dans le cadre d’une embauche.